Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eddie Cochran , Gene Vincent , Jerry Lee Lewis , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson

Elvis PRESLEY - 50,000,000 Elvis Fans Can't Be Wrong: Elvis' Gold Records 2 (1959)
Par ERWIN le 16 Octobre 2009          Consultée 4629 fois

La fabuleuse pochette annonce la couleur… car il s’agit bien de disques d’or – ou plutôt de platine au USA –, métal dont Elvis se fait une vraie spécialité. Après deux disques un peu décevants pour l’ensemble de ses supporters, le King revient… en King ! Quoi de plus invraisemblable qu’un costume lamé or, quoi de plus mégalo qu’une pochette représentant des dizaines d’Elvis, quoi de plus extravagant que d’annoncer ce chiffre : 50 millions de fans ! C’est évidemment énorme et pourtant, nul ne se risquerait à taxer RCA de surenchère pour le lancement de cet opus si spécial.
Car en dépit de cette pochette tapageuse moult fois reprise par la « concurrence » – on devrait dire « par les fans », Rod Stewart et Lemmy de Motörhead n’étant pas les moindres –, cette fois, on ne peut pas accuser Elvis d’avoir chômé.

En effet, Presley a pris les choses en main, tant et si bien que ses biographes officiels sont d’accord pour dire que c’est lui qui dirige les opérations de production de ce volume 2 des Golden Records. Alors bien sûr, il y a moins de titres que sur le premier, ils sont moins connus, bla bla bla… Mais l’exceptionnelle qualité de ses titres rend le « 50,000,000 » incontournable. De nouveau Elvis envahit des territoires inconnus : sur « A big hunk of love » il se déchaîne carrément, avec « Little sister » qui sortira quelques années plus tard voilà sans doute le morceau le plus violent du King, une réussite totale dans un registre pour le moins novateur.

« I need your love tonight » et « I got stung » sont de véritables tours de force : Elvis parvient à rendre ces rocks joyeux et entraînants, sans pour autant tomber dans la mièvrerie ou la médiocrité. Ces morceaux de bravoure, grands classiques, sont les porte-étendards du volume 2. « Wear my ring » est à peine moins réussi, dans une veine insouciante et assez teenage.
Le ton général de l’album n’est pas sirupeux, comme on aurait pu le craindre suite aux deux ans d’inactivité forcée à l’armée. « Don’t » sera un énorme succès au billboard : un slow dans la grande tradition !
Petit bémol, la présence de « My wish came true » provoque une pointe d’embarras dans l’esprit pourtant clair de votre chroniqueur… Que dire ? Dégoupillons cette grenade de carnaval et admettons que cette chanson est l’une des plus nazes du King, toutes périodes confondues. Un pétard mouillé, pas de quoi en pondre des tonnes. Une daubasse…voilà c’est dit ! Refermons vite cette parenthèse éphémère mais peu glorieuse.

Rebondissons avec plaisir sur deux morceaux éminemment originaux : « One night », sur un tempo bluesy, est une chanson fort agréable, superbe classique qui n’a pas pris une ride. Et « A fool such as I », à l’instar d’un « Teddy bear », nous propulse dans un tourbillon « pop » que ne renieront pas les futurs méga groupes anglais des sixties. Des réussites incontestables, dont l’apport fera du « 50,000,000 » un disque d’excellente facture, un super classique !

Et j’ai toujours autant de plaisir à l’écouter… C’est vraiment la classe !

Une très grande cuvée.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Billy Lee RILEY
The Legendary Sun Classics (2010)
Le killer oublié




Sleepy LABEEF
The Legendary Sun Classics (1980)
Le boeuf dormeur


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. I Need Your Love Tonight
2. Don’t
3. Wear My Ring Around Your Neck
4. Doncha Thinks It’s Time
5. I Got Stung
6. One Night
7. A Big Hunk Of Love
8. My Wish Came True
9. A Fool Such As I
10. I Beg Of You



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod