Recherche avancée       Liste groupes



      
CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Skerryvore, Skipinnish, Cal, Manran, Oysterband, Dougie Maclean , The Saw Doctors , Anduril, Coast
- Membre : A Hundred Thousand Welcomes, Big Country, Georg Kaiser , Donnie Munro , Bruce Guthro
- Style + Membre : The Band From Rockall

RUNRIG - Proterra (2003)
Par GEGERS le 9 Avril 2010          Consultée 1935 fois

Vue de la plage, la scène semble risible : deux hommes, vêtus de haillons, courent côte à côte dans une eau leur montant jusqu'au genou et éclaboussant allègrement leurs visages. Les deux fils du chef du clan Angus se livrent à une course acharnée, le premier atteignant le banc de sable symbolisant l'arrivée étant sûr de succéder à son père mourant. Se rapprochant irrémédiablement de la plage, les deux hommes ne semblent pourtant pas lâcher prise, l'envie de vaincre et l'incommensurable effort réalisé se lisant sur leurs visages. La victoire est proche pour les deux, mais il n'y aura qu'un successeur au chef. C'est alors qu'un des deux frères, ayant sorti de son fourreau un coutelas, s'applique, tout en poursuivant sa course, à couper son bras, puis, son forfait achevé, à le lancer jusqu'au banc de sable, pouvant ainsi se réclamer d'une victoire dûment obtenue.

Proterra. Littéralement « Pour la terre ». A travers ce douzième album studio, marquant également ses 30 ans de carrière (célébrés en grandes pompes par un concert au château de Stirling »), RUNRIG décide en effet d'aborder ce thème cher aux Écossais que celui de l'appartenance à une terre, une terre pour laquelle l'homme se bat, se défend, une terre pour laquelle l'homme est prêt à s'auto-mutiler. En ce sens, Proterra se veut une suite directe de l'album Recovery, paru 22 ans plus tôt. C'est d'ailleurs par une nouvelle adaptation du morceau « The Old Boys », déjà présent sur cet album, que débute Proterra. La voix de Bruce Guthro a remplacé celle de Donnie Munro, et les samples électroniques du producteur Paul Mounsey, venu prêter main forte au groupe, ont supplanté l'accordéon de la version originale. Néanmoins, la substantifique moelle de ce titre, hommage aux soldats écossais partis combattre en Europe durant la Seconde Guerre Mondiale, reste intacte. Bien que constituant une surprenante entrée en matière, « The Old Boys » illustre néanmoins parfaitement le propos du groupe. Proterra sera un album à vocation cinématographique ou ne sera pas. Depuis sa pochette jusqu'à ses nombreux changements d'ambiance, l'album révèle en effet très rapidement des qualités autant visuelles que musicales.

Revigoré par l'arrivée du jeune claviériste Brian Hurren, RUNRIG n'hésite plus à agrémenter de samples et de parties électroniques son folk rock celtique. Favorisant le développement d'ambiances et d'évocations visuelles, cette innovation sert à merveille un titre comme Proterra qui, traitant de la légende racontée dans le premier paragraphe de la présente chronique, s'impose rapidement comme l'emblème d'un RUNRIG qui ose. Magnifié par la guitare électrique aérienne et toujours aussi juste de Malcolm Jones ainsi que par la voix assurée d'un Bruce Guthro au sommet de son art, « Proterra » évoque tour à tour chacun des cinq éléments, de grands espaces infinis et insaisissables, mais aussi cet épique combat pour l'appropriation d'une terre sauvage. Sans doute le meilleur titre de cet opus, « Proterra » deviendra, de façon naturelle, un classique live du groupe.

Composé de bons morceaux, Proterra est également très inconstant. Alors que l'auditeur prend plaisir à écouter des titres comme l'imparable et très rock « Empty Glens » (traitant du sujet cher au groupe de l'émigration des Ecossais vers l'Amérique) ou encore « There's a need » qui, toutes guitares électriques dehors, offre un riff enragé comme seul Malcolm Jones peut en offrir, Proterra propose également quelques expérimentations malheureuses. La ballade acoustique « Gabriel's Sword », sur laquelle la voix de Bruce Guthro se fait plus aiguë que jamais, retombe rapidement à plat, ne parvenant pas à capter l'attention de l'auditeur. Il en va de même pour l'expérimental « From the North » qui, malgré l'apparition d'une cornemuse, se voit fortement handicapé par la présence d'arrangements électroniques qui ne s'accordent visiblement pas avec le style très « organique » habituellement pratiqué par le groupe. Une déception, surtout après l'excellente surprise qu'était l'album The Stramping Ground, sur lequel les arrangements bien plus discrets, constituaient alors une plus-value et non un handicap.

Naviguant ainsi en eaux troubles, RUNRIG parvient ainsi à livrer quelques morceaux sympathiques (« Faileas air an airigh », rappelant une nouvelle fois l'album Recovery, « A reitach », totalement dans l'eprit folk-rock du groupe), sans jamais réellement convaincre. Ce sont finalement les deux titres instrumentaux de l'album, « Heading to Acadia » et « Angels from the ashes », qui offrent à l'album la dimension cinématographique recherchée, tout en évoquant avec brio, grâce aux changements d'ambiance, de sons et d'instruments, cet attachement à la terre dont le groupe a fait son thème de prédilection sur cet album.

Bien moins convaincant que l'excellent The Stamping Ground, Proterra est un album en demi-teinte qui ne parvient que rarement à faire mouche. Considéré à juste titre comme trop expérimental et éloigné du folk rock celtique habituellement si bien pratique par les Ecossais, cet album ne fera pas date dans la carrière du groupe, qui se relèvera bien vite de ce semi-échec avec le très réussi Everything You See.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


EPSYLON
Ouvrage Du Coeur (2016)
Au diapason de nos humeurs vagabondes.




Alan SIMON
Tristan & Yseult (2014)
L'amour, en ballet symphonico-celtique !


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Rory Macdonald (basse)
- Calum Macdonald  (percussions)
- Malcolm Jones (guitares, accordéon, cornemuse)
- Iain Bayne (batterie, percussions)
- Bruce Guthro (chant, guitare)
- Brian Hurren (claviers)


1. The Old Boys
2. Proterra
3. Day Of Days
4. Empty Glens
5. Gabriel's Sword
6. From The North
7. An Toll Dubh
8. There's A Need
9. Faileas Air An Airigh
10. Heading To Acadia
11. All The Miles
12. A Reiteach
13. Angels From The Ashes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod