Recherche avancée       Liste groupes



      
SPACE POP/ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mgmt, Mercury Rev
 

 The Flaming Lips Official (149)

The FLAMING LIPS - The Soft Bulletin (1999)
Par STREETCLEANER le 4 Mai 2010          Consultée 2570 fois

Ce neuvième album de The FLAMING LIPS va donner l’occasion au combo américain de ralentir le rythme quant à ses expérimentations musicales et sonores, et de gagner les terres d’une musique un peu plus abordable, plus « easy listening » ou grand public, sans qu’il faille voir dans ce terme « grand public » un quelconque aspect dédaigneux. De ce fait, The Soft Bulletin deviendra l’un des albums les plus accessibles du groupe, grâce à ses mélodies catchy et son côté pop accentué, de la très belle pop bien planante, symphonique, émotionnelle, aux légers effets psychédéliques, qui n’est pas sans nous rappeler PINK FLOYD, ou même parfois un peu les BEATLES (« Suddenly Everything Has Changed »). C’était sans doute ce qu’il fallait à ce groupe pour être enfin véritablement reconnu et The Soft Bulletin va véritablement participer à la reconnaissance du groupe mené par Wayne COYNE (chanteur et frontman).

Cet album fut également acclamé par de nombreuses critiques comme l’un des meilleurs disques de l’année 1999, voire de la décennie, et Robert Dimery l’inclura même dans son ouvrage « 1001 Albums You Must Hear Before You Die » (1). Deux singles en seront extraits : « Race for the Prize » et « Waitin’ for a Superman ».

The Soft Bulletin est mainstream. Pour autant son accessibilité et sa facilité d'écoute n'occultent en rien l'exigence de la qualité. Bien au contraire ! Cet album réalise la conjonction de ces deux aspects : l'aspect accessible et l'aspect classieux. Non seulement cet album est pop dans son esprit ou sa musique mais, de surcroît, le groupe réalise à l’occasion un travail réellement convaincant sur les mélodies, sans tomber dans le piège des compositions généralement trop faciles de la "pop music".

The Soft Bulletin est symphonique : dès « Race for the Prize » et « A Spoonful Weighs a Ton » l’orientation est donnée, les effets de violons donnent à l’ensemble un aspect souple, léger, aérien « Suddenly Everything Has Changed », et c’est essentiellement cette batterie plutôt bien organique, bien rock et parfois sacrément mise en avant qui viendra contrebalancer le côté symphonique et orchestral. Un équilibre un peu particulier mais qui sied finalement bien à cet album.

The Soft Bulletin est aussi floydien : le début de « The Spark That Bled » ne peut que nous évoquer le Floyd dans sa guitare planante à la Gilmour. Sans être dénué de petites atmosphères plus intimistes qui elles, lorgnent plutôt du côté du FLOYD période Waters. Bref, il y en a pour tout le monde. Même si le côté spatial est prédominant. Une composition comme « Feeling Yourself Disintegrate », peut-être la plus rapidement évidente de l’album, possède une mélodie bouleversante, une guitare magique dans sa beauté, et des choeurs du plus bel effet : on croirait que ce morceau a été composé par un David Gilmour au plus haut de sa forme. Purement imparable !

The Soft Bulletin est un album serein et riche en mélodies. Absolument pas sombre, mais bel et bien lumineux (« Slow Motion ») même s'il est également un peu mélancolique… COYNE et sa bande célèbrent la vie dans ce qu’elle a de positif ou en explorent ses diverses facettes en toute quiétude. Et cela s’entend. L’esprit est tranquille, apaisant, c’est une invitation au bien-être en quelque sorte… Toutes les compositions ont été travaillées pour flatter l’oreille, c’est indéniable. Aucun titre n’est décevant de ce point de vue. Les émotions sereines et le rêve glissent tranquillement sur des compositions largement mélodiques, jolies et symphoniques (« The Observer »)… Avec parfois quelques touches bien gospel (« Waitin’ For a Superman » ou « The Gash » à l’émotion renversante).

The Soft Bulletin c'est un album assurément sans fausse note, un album largement classieux, qui contient quelque chose de céleste, de transcendant, deux mots qui reviennent souvent lorsqu'on aborde cet album. Cet ouvrage est beau. C'est le genre de disque qui donne toutes ses lettres de noblesse à la "pop music" tout simplement...

(1) les 1001 albums à écouter avant de mourir

A lire aussi en POP par STREETCLEANER :


OTHER LIVES
Rituals (2015)
Un des albums de l'année 2015




DEPECHE MODE
Ultra (1997)
Electro-pop envoûtante mâtinée de trip-hop.

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Wayne Coyne (chant, guitares, percussions)
- Michael Ivins (basse, guitares, chant)
- Steven Drozd (guitare, claviers, batterie)


1. Race For The Prize
2. A Spoonful Weighs A Ton
3. The Spark That Bled
4. Slow Motion
5. What Is The Light?
6. The Observer
7. Waitin' For A Superman
8. Suddenly Everything Has Changed
9. The Gash
10. Feeling Yourself Disintegrate
11. Sleeping On The Roof
12. Race For The Prize (mokran Remix)
13. Waitin' For A Superman (mokran Remix)
14. Buggin' (mokran Remix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod