Recherche avancée       Liste groupes



      
MELTING POT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : 10,000 Maniacs

Natalie MERCHANT - Leave Your Sleep (2010)
Par MARCO STIVELL le 17 Mai 2010          Consultée 1709 fois

Dans la liste des albums achetés par hasard, si possible ceux dont j'ignorais totalement le fait qu'ils venaient de sortir le jour même, je veux Leave Your Sleep, le tout dernier album de Natalie MERCHANT. Mais qui c'est Natalie MERCHANT ? Natalie MERCHANT, pour faire court, c'est une chanteuse américaine de quarante-sept ans qui est dans le monde de la musique (ou plus précisément du disque) depuis maintenant trente ans. Pendant les années 80 et 90, elle a eu le temps de se forger une réputation outre-Atlantique avec son groupe de rock-reggae 10000 MANIACS et plus tard grâce à des albums solos qui ont été salués par la critique (entre autres). Mais depuis 2003, elle se faisait silencieuse, Natalie, car à la suite de son mariage et de la naissance de sa fille, la petite Lucia, elle a voulu prendre du temps pour élever cette dernière, et elle n'en revient qu'avec plus d'émotion à la musique. Elle propose ce concept particulier, qui a été celui de sélectionner des poèmes (que Natalie connaissait depuis son enfance pour certains) écrits par des auteurs anglophones de l'époque victorienne, et de les mettre en musique.

Natalie MERCHANT est une artiste que l'on aurait tort d'oublier. D'ailleurs par chez nous, elle n'est pas très connue, je ne sais pas si elle l'a été par le passé... Quoi qu'il en soit, elle fait vraiment partie de ces personnalités qui captivent, parce qu'elles ont une nette idée de ce qu'est la musique pour elles, au point qu'on en vienne à dire, une fois écouté un de leurs albums, "Il (ou elle) a tout compris à la musique".

Hélas, tout n'est pas rose et il faut reconnaître que des projets comme ce double album, cela n'intéresse plus les maisons de disques, soit c'est dépassé, soit ce n'est pas assez rentable, soit c'est les deux à la fois. Du coup, c'est Natalie qui, ayant même été obligée de vendre son pied-à-terre à Hawaii, a dû financer elle-même ce projet hors-normes actuelles. Reste à savoir, à espérer même, que le prix quelque peu onéreux de l'album n'éclipsera pas le désir de possession et de découverte de cette oeuvre magnifique, pour l'objet lui-même déjà (à préférer par rapport aux versions téléchargeables) et bien sûr pour son contenu...

Et quoi de mieux pour commencer la première partie (Leave your Supper) qu'une ballade folk ? "Nursery Rhyme of Innocence and Experience" comporte tous les éléments parmi ce que je préfère en musique : des accords simples, une voix caressante, des instruments celtiques comme le low whistle (flûte basse irlandaise) et les uilleann pipes (cornemuse irlandaise). La chanson se termine de la même manière que commence la suivante "Equestrienne", de façon classique avec les arrangements de cordes, mais qui ne peut cacher une inspiration folk, sur une métrique de valse cette fois. Les cuivres sont magnifiquement utilisés, un peu de la même manière que ceux du Devils & Dust de Bruce SPRINGSTEEN en moins discrets. Les cordes se réservent une toute petite envolée instrumentale finale du plus bel effet. On passe ensuite à un titre plus typé country, "Calico Pie". Cette musique, souvent associée à l'image des "bouseux en santiags", a quand même une certaine classe et c'est toujours agréable d'en entendre (c'est pas pour rien qu'elle descend de la musique irlandaise). Le ton change après, on passe du côté "noir", avec l'intervention de choeurs afros et de la trompette du bien connu Wynton MARSALIS pour un genre de negro-spiritual. Morceau intéressant même si je goûte peu à ce style de musique. On passe ensuite avec "It Makes a Change" à une pop-sucrée fortement agrémentée de choeurs et de cuivres. Le solo de trompette se trouve un peu réduit par le fade-out mais ça reste plutôt réussi. Changement total d'ambiance, on part pour l'Extrême-Orient. Flûtes et autres instruments chinois sont à l'honneur, et les voix de Natalie et de Katell KEINEG se marient aussi bien que sur le titre précédent. Retour à un morceau plus orienté Europe de l'Est avec cette fois un accordéon fort gentillet, tout comme l'ensemble même si là encore je n'y goûte pas forcément pleinement. On sent sur le final que la musique veut s'intensifier encore plus et même accélérer, mais finalement elle reste contenue. "The Man in the Wilderness" avec sa clarinette en avant offrent une petite pause relaxante mais juste après arrive celui que je considère comme le meilleur morceau de cette première partie et l'un des meilleurs du double album. "Maggie and Milly and Molly and May" va encore plus loin dans le style détente, même si l'arrangement des cordes force parfois un peu. Il rend ce titre sublime, tout comme les harmonies vocales, les accords ouverts, c'est du folk comme je l'adore... Même chose pour "If No One Ever Marries me", les cordes en moins, le banjo en plus. "The Sleepy Giant" est une très jolie valse avec petites flûtes mignonnes, et Natalie chante si bien... Le tout évoque un décor champêtre dans un ton bucolique. La récitation ne dénote pas mais n'était peut-être pas indispensable non plus. "The Peppery Man" nous ramène en terrain negro-spiritual, avec les mêmes choeurs (The Fairfield Four) que sur le précédent morceau du même style. Encore une fois je ne peux pas dire que j'adhère particulièrement même si ça reste bien fait. On termine avec un mélange de country et de blues avec une forte présence de bois et de cuivres là encore qui musicalement font se terminer ce premier disque sur une note plutôt légère.

C'est un titre cette fois purement country qui ouvre cette seconde partie (Leave your Sleep). "Adventures of Isabel" est assez léger, comprenant les bons vieux instruments traditionnels : banjo, accordéon, violon... Ca fait toujours son petit effet. Et ensuite on revient un peu plus au nord-est, même si complètement au nord-ouest de l'Europe, "l'île d'Avalon, la verte Irlande" comme dirait RENAUD, et là aussi l'effet est au moins doublement encore plus efficace... On a même droit à des choeurs masculins très agréables et se fondant bien dans la musique. Changement total de décor après, on part au pays de... Bob MARLEY !! Eh oui mais il ne faut pas oublier que Natalie a longtemps côtoyé la musique reggae lorsqu'elle était avec 10000 MANIACS. Et puis elle fait ce qu'elle veut, oh ! D'autant plus que ça reste assez sympa, avec des choeurs et cuivres bien marqués. Petite incursion dans le jazz, New Orleans si je me trompe pas, avec pas mal de cuivres là encore. Ca se laisse bien écouter, et l'on doit quand même se dire que la voix de Natalie s'accoutume vraiment bien à tous les styles ! "Griselda" marque un retour au pop-rock, mais un pop-rock dense, avec cuivres, solos de guitare électrique et de saxophone qui font durer la chanson. Une réussite de plus. Et après... Après c'est le rêve, l'extase... Natalie nous invite à un merveilleux voyage musical avec d'abord "The Land of Nod", rehaussé par un arrangement orchestral de grande qualité... C'est comme si Natalie pleurait d'émotion en chantant, et il ne manque rien pour nous empêcher d'en faire autant. "Vain and Careless" nous ramène à l'époque baroque, avec son luth, la viole de gambe... Magnifique également. Au moment où l'on croit la chanson finie, Natalie et ses musiciens reviennent pour nous émouvoir de plus belle... Retour en contrée celtique avec "Crying, my Little One", comme un message plein d'attention et de douceur qu'adresse Natalie à sa petite. La chanson sonne comme une ballade irlandaise sans dépareiller avec les meilleures du genre... Même chose pour la chanson qui suit sur un tempo plus rapide et reposant sur de belles parties de violon et de concertina (mais si, le son qui est à mi-chemin entre l'accordéon et l'harmonica). On reste dans la ballade celtique avec la superbe "I Saw a Ship A-Sailing", sur laquelle les harmonies vocales font merveille. On se surprend à observer le soleil couchant... Dans le même ordre idée, le plus nostalgique "Autumn Lullaby", avec une harpe sublime... Jusque là depuis "The Land of Nod" c'est vraiment un sans-faute. Mais ce n'est pas fini, il y a encore "Spring and Fall : to a Young Child". Et ça c'est du lourd ! Pas parce que c'est orchestral, mais parce que cette chanson pourrait être la musique d'un film, on le prendrait comme une pure beauté tout à fait susceptible d'égaler les joyaux d'Ennio MORRICONE. Mais pour parler du MORRICONE western, celui de "Goodbye Colonel", de préférence. C'est le même type d'accords, à peu près la même ambiance et il n'y a pour moi rien de plus beau... Puis Natalie nous sort le bouquet final, le faussement doux "Indian Names", déchirant lui aussi à sa manière, se terminant de manière mystique... Je peine à éviter de me répéter dans les qualificatifs que j'emploie, mais je dois dire que toute cette partie, ces huit derniers morceaux, m'achèvent tellement ils sont sublimes...

Et en fait je crains fort que, chez nous du moins, cet album ne rencontre qu'un succès d'estime. Sa démarche de melting pot pourra sembler facile, mais il est évident que Natalie l'a fait par sincérité et c'est pas tous les jours que l'on voit un album de ce style qui a réuni plus d'une centaine de musiciens ! Tout démontre bien qu'elle a voulu porter un soin tout particulier à cet album qui, s'il n'est pas parfait, nous fait découvrir de nombreuses perles, surtout quand elles sont classiques, folk et celtiques : tout ce qui suit "Griselda" sur le CD 2 est à tomber à la renverse, vraiment. Ces dernières chansons d'ailleurs, reflètent vraiment la personnalité de Natalie, fragile, à fleur de peau, et qui mène un combat de tous les jours pour protéger le plus possible son enfant (ce n'est pas moi qui le dit à la base, mais c'est tout à fait compréhensible et vrai, on comprend mieux l'album après cela).

Des découvertes comme celle-là, ça n'arrive pas souvent. Et même si je ne suis pas d'accord avec toutes les orientations musicales, ce double disque est exceptionnel, très précieux et vaut largement la note que je lui attribue. A bientôt pour de nouvelles aventures merchantiennes...

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en DIVERS par MARCO STIVELL :


GANDALF & GALADRIEL
The Shining (1985)
Un must du magicien... et d'elle aussi




SANTANA
Amigos (1976)
Un des meilleurs des années 70


Marquez et partagez







 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Natalie Merchant (chant)
- Sean O'loughlin (arrangements des cordes)
- Trevor Hutchinson (contrebasse)
- Kevin Crawford (flûte basse irlandaise, petite flûte irlandaise, t)
- Paul Meehan (guitare acoustique)
- Cillian Vallely (cornemuse irlandaise)
- Sean Smyth (violon irlandais)
- Sandra Park, Sharon Yamada, Lisa Kim, An (violon)
- Robert Rinehart, Karen Dreyfus (violon alto)
- Eileen Moon, Jeanne Leblanc (violoncelle)
- Jeremy Mccoy (contrebasse)
- Stephen Barber (orchestrations)
- Jon Nelson, Brian Mcwhorter (trompette)
- Daniel Grabois (cor)
- Benjamin Herrington (trombone)
- Raymond Stewart (tuba)
- Artis Wodehouse (orgue 'pump')
- Greg Cohen (contrebasse)
- Gabriel Gordon (guitare)
- Judy Hyman (violon irlandais)
- Richard Stearns (banjo)
- Mark Murphy (contrebasse)
- Bill Spence (dulcimer à cordes frappées)
- Wynton Marsalis (trompette, arrangements)
- Daniel Nimmer (piano)
- Ali Jackson (batterie)
- Walter Blanding (saxophone ténor)
- Carlos Henriquez (basse)
- Doug Wanble (guitare, banjo)
- Isaac Freeman (choeurs)
- Edward Hall (choeurs)
- Robert Hamlett (choeurs)
- Joe Rice (choeurs)
- Joseph Thompson (choeurs)
- John Medeski (piano)
- Billy Martin (batterie)
- Chris Wood (basse)
- Michael Leonhart (trompette, arrangements des cuivres)
- Dan Levine (trombone basse, tuba, cor alto)
- Dieter Hennings (guitare acoustique, guitare baroque, théorbe, luth)
- Katell Keineg (choeurs)
- Wang Guo Wei (ehru)
- Weng Po Wei (flûte dizi)
- Sun Li (pipa)
- Richie Barshay (tambour, poyk, caisse claire)
- Lorin Sklamberg (accordéon)
- Paul Morrisset (basse acoustique)
- Matt Darriau (saxophone alto, clarinette, clarinette basse)
- Frank London (trompette, cor alto)
- Lisa Gutkin (violon irlandais)
- The Klezmatics (choeurs)
- Marc Friedman (basse)
- Erik Della Penna (guitare)
- Dan Aran (batterie, percussions)
- Greg Heffernan (violoncelle)
- Uri Sharlin (accordéon)
- Gilad Harel (clarinette)
- Sterling Campbell (batterie)
- John Roberts (concertina, voix)
- Motomi Igarashi (viole de gambe)
- Deidre Rodman (clavecin)
- Nina Stern (flûte à bec, chalumeau)
- Rich Huntley (batterie)
- Pete Smith (guitare électrique)
- Steve Elson (saxophone baryton, clarinette)
- Pam Fleming (trompette)
- Michael Gomez (dobro, guitare lap steel)
- Wade Schuman (harmonica diatonique)
- William Barrett (harmonica chromatique)
- Joseph Daley (tuba)
- Abby Dewald (choeurs)
- Amanda Barrett (choeurs)
- Blake Miller (accordéon)
- Clark Gayton (trombone, arrangements des cuivres)
- Horace James (claviers)
- Hoova Simpson (basse)
- Andrew Bassford (guitare)
- Larry Mcdonald (percussions)
- Paul Sutton (batterie)
- Gerald Johnson (saxophone ténor)
- Eddie Allen (trompette)
- Joanne Williams (choeurs)
- Kimberly Miller (choeurs)
- Victor Goines (clarinette)
- Wycliffe Gordon (trombone)
- Bobby Wood (piano, piano wurlitzer)
- Bobby Emmons (orgue hammond)
- Gene Chrisman (batterie)
- Reggie Young (guitare)
- Michael Leech (basse)
- James Spake (saxophone ténor, arrangements des cuivres)
- Wayne Jackson (trompette)
- Jack Hale (trombone)
- Sherry Sylar (hautbois)
- Marc Goldberg (basson)
- Lino Gomez (clarinette basse)
- Phil Myers, Michelle Baker, Erik Ralske, (cor)
- Mike Davis, Birch Johnson, George Flynn (trombone ténor)
- Kyle Turner (tuba)
- Erik Charlston (percussions)
- Ina Zdorovetchi (harpe)
- Bruce Creditor (clarinette)
- Jessica Lizak (flûte)
- Mihail Jojatu, Owen Young, Alberto Parri (violoncelle)
- Joseph Fire Crow (flûtes, batteries, percussions, voix)
- Jennifer Kreisberg (choeurs)


- leave Your Supper
1. Nursery Rhyme Of Innocence And Experience
2. Equestrienne
3. Calico Pie
4. Bleezer's Ice-cream
5. It Makes A Change
6. The King Of China's Daughter
7. The Dancing Bear
8. The Man In The Wilderness
9. Maggie And Milly And Molly And May
10. If No One Ever Marries Me
11. The Sleepy Giant
12. The Peppery Man
13. The Blind Men And The Elephant
- leave Your Sleep
14. Adventures Of Isabel
15. The Walloping Window Blind
16. Topsyturvey-world
17. The Janitor's Boy
18. Griselda
19. The Land Of Nod
20. Vain And Careless
21. Crying, My Little One
22. Sweet And A Lullaby
23. I Saw A Ship A-sailing
24. Autumn Lullaby
25. Spring And Fall : To A Young Child
26. Indian Names



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod