Recherche avancée       Liste groupes



      
CELTIQUE/ELECTRO/WORLD  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : An Triskell , Glenmor
- Membre : Pat O'may , René Werneer , Michel Santangeli , Gabriel Yacoub , Mor, Ys, Keris, Pierre De Grenoble, Malicorne, Dan Ar Braz
- Style + Membre : Angelo Branduardi , Nuit Celtique
 

 Site Officiel (458)
 Musique Progressive Bretonne (336)

Alan STIVELL - 1 Douar (1997)
Par MARCO STIVELL le 29 Septembre 2010          Consultée 2698 fois

Aaaah... Voilà de nouveau et plus que jamais un album qui divise ! Si Again et Brian Boru avaient de quoi rassurer plus ou moins les vieux fans, 1 Douar n'a pas son pareil (du moins jusqu'à l'an 2000) pour faire ressortir les avis les plus vivement opposés. Un album qui a donc du dérouter plus d'un fan, au point que certains ne s'en sont apparemment jamais remis. Souvent considéré comme lent, raté, 1 Douar (une terre) est un album fort dans le style "on adore ou on déteste", chose amusante quand on se dit que c'est le disque le plus "humain" d'Alan, peut-être le plus ouvert. Si l'on cherche LE cd "world-music" dans la carrière d'Alan, aucun doute, c'est bien celui-ci. Ce qui est avant tout vrai, c'est que c'est un album assez "à part" dans l'œuvre du barde, et ce pour une raison principale, il y'a un invité différent pour (presque) chaque morceau.

J'ai eu personnellement beaucoup de mal à apprécier cet album lors de la première écoute. Je trouvais aussi l'ensemble un peu long, chose qui ne m'arrive quasiment jamais en matière de musique. En réalité, l'album paraît long car Alan nous a plutôt habitués à des durées courtes par le passé. Mais bon, ce n'est pas une excuse pour autant, d'autant plus que depuis le passage au CD, il a rallongé plus facilement, semble-t-il, chaque nouvelle production (sauf qu'1 Douar est le premier que j'ai entendu parmi ceux-là). Puis j'étais parti avec quelques mauvais a priori : il y'a des années, j'aimais pas trop KHALED et la musique raï, ou alors je voyais la pochette de cet album, elle ne m'attirait pas, bref...

Première écoute décevante donc, mais 1 douar est un de ces albums qui révèle son charme, ou plutôt ses charmes petit à petit. Ainsi, à la deuxième écoute, j'ai été interpelé, et à la suivante, j'étais conquis. Bon, ce n'est pas une énorme conquête, pas la plus marquante de la carrière du Barde, loin s'en faut, mais j'écoute cet album plus souvent à présent, et le plaisir est là à chaque fois. Comme quoi après ça, il sera difficile de me faire croire que les mauvais a priori valent quelque chose dans une démarche artistique ou n'importe quoi d'autre... Le problème c'est que beaucoup de monde n'ira jamais plus loin que cette première écoute il est vrai peut-être un peu complexe mais non éprouvante.

En revanche, le plaisir n'est pas toujours là de la même manière... Le premier morceau avec KHALED, "Ensemble" est sympa, sans plus, tandis que le second, "Crimes", plus éthéré, est sublime. En fait, "Ensemble" est un peu comme "La Mémoire de l'Humain" (avec les voix des Soeurs GOADEC samplées). Ces morceaux sont assez représentatifs d'une majeure partie de l'album, à la fois électronique et d'un esprit très ouvert au reste du monde, avec notamment la présence d'instruments africains comme la kora. Il en est de même avec les deux premières parties de l'hymne de l'album, le très beau et réjouissant "A United Earth", co-interprété avec Youssou N'DOUR, plus efficace que les titres susdits. Et il a beau être répété sur je ne sais combien de minutes, le thème à la harpe est excellent. On ne pourra pas dire qu'Alan joue au petit marchand facile avec cet album et ces invités de marque, avec des thèmes aussi longs et aussi - souvent - répétitifs.

Parmi ces invités, on trouve aussi Jim KERR, chanteur des SIMPLE MINDS, ainsi que John CALE (oui, oui, vous ne rêvez pas, celui du VELVET UNDERGROUND), pour un morceau très rock assez réussi. On retiendra surtout l'envoûtante pièce écrite pour Paddy MOLONEY, sonneur de cornemuse du célèbre groupe The CHIEFTAINS. Les boîtes à rythmes et programmations électroniques, très présentes auparavant, commencent à disparaître pour laisser place à un univers plus calme, avec forte présence de cordes, et c'est ce qui fait la force d'un morceau tel que "Aet On", magique... L'album est majoritairement réalisé par des hommes, mais les femmes ont aussi leur importance (merci Alan). Pour commencer, un sample avec les voix des Soeurs GOADEC sur "La Mémoire de l'Humain" est surprenant, mais somme toute assez logique, quand on sait l'amour que porte Alan à "ses chanteuses préférées". Est-ce qu'il est bien utilisé ou non, c'est une autre histoire... Au contraire, les trois derniers morceaux présentent des duos authentiques avec des artistes féminines, chacune ayant une voix différente, mais à chaque fois superbe.

Peu évident au départ, je conseille à quiconque a abandonné 1 Douar après une écoute (ou pendant) d'essayer de lui redonner une chance, et comme on dit, jamais deux sans trois. Si les effets électroniques rebutent tant que ça, au moins, ne pas passer à côté de "Crimes" ou des quatre derniers morceaux. En tout cas, je suis finalement assez satisfait de cet album (je remercie Daniel pour m'avoir "relancé"), et je ne saurais me tromper en disant qu'il aurait également bien plu à une autre de mes idoles - s'il ne l'a pas déjà écouté -, monsieur Peter GABRIEL, car après tout, c'est le genre de musique que, bien que moins celtique à ce moment-là, on retrouve chez lui...

A lire aussi en WORLD MUSIC par MARCO STIVELL :


Carlos NUñEZ
Os Amores Libres (1999)
Musiques ibères et celtes




Loreena MCKENNITT
Live In Paris And Toronto (1999)
Double live copieux et classieux


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Alan Stivell (chant, claviers, harpes celtiques, flûte irlandais)
- Youssou N'dour (chant)
- Khaled (chant, accordéon)
- Jim Kerr (chant)
- Ashley Maher (chant)
- Breda Mayock (chant)
- Elisa Carrahar (chant)
- James Mc Nally (flûte irlandaise)
- Michael Mcgoldrick (flûtes)
- Moussa Sisskho (djembe, talking drum)
- Moh`sein Chentouf (derbouka)
- N'faly Kouyate (kora)
- John Fortis (basse)
- Robert Le Gall (basse, guitare)
- John Cale (basse, guitare)
- Pascal Sarton (basse)
- Simon Emmerson (guitare)
- Mark Deffenbaugh (guitare)
- Martin Russell (claviers)
- Pascale Le Berre-pascal (claviers)
- Farhat Bouallaghui (violon)
- Nicolas Krassik (violon)
- Patrick Leroux (violoncelle)
- Christophe Gallizio (batterie)
- Mark Kerr (batterie)
- Paddy Moloney (cornemuse irlandaise)


1. A United Earth I
2. La Mémoire De L'humain
3. Hope
4. Ensemble (understand)
5. Crimes
6. A United Earth Ii
7. Scots Are Right
8. Ever
9. Kenavo Glenmor
10. Una's Love
11. Aet On (into The Universe's Breath)
12. A United Earth Iii



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod