Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW ORLEAN R&B  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Aaron Neville

DR. JOHN - Tribal (2010)
Par MANIAC BLUES le 22 Octobre 2010          Consultée 1212 fois

Septuagénaire, pianiste aguerri, DR JOHN fait partie de ces artistes dont la réputation n'est plus à faire mais qui ne cèdent pas pour autant à la facilité artistique et s'investissent dans des projets ambitieux. Après City that Care Forgot qui a remporté brillamment les suffrages de la critique, notre bon vieux docteur de la Nouvelle Orléans nous prescrit en 2010 un médicamment étrange, fruit de pratiques ancestrales, intitulé Tribal. Et il faut préciser que cette potion magique un peu vaudou concoctée dans les bas fonds de la Nouvelle-Orléans, n'est pas sans effets euphorisants notamment à fortes doses. Les valeurs thérapeutiques de Tribal ne sont plus à prouver, croyez-moi : il guérit des maux de têtes et de la déprime, et ceci sans effets secondaires. Le produit peut paraître au début difficile à avaler : les 16 morceaux à ingérer d'une traite peuvent faire peur, mais Tribal passe miraculeusement comme une lettre à la poste tant sa composition d'une grande variété ne peut que provoquer une sensation de plaisir intense.

Parlons justement de sa constitution : véritable cocktail de différentes saveurs sudistes, Tribal est un doux mélange de soul, blues, funk, jazz, R&B dans une veine typique de la Nouvelle Orléans. Tribal est incontestablement un album de qualité que ce soit au niveau des compositions, des musiciens qui constituent le groupe Lower 911, et des arrangements d'une grande richesse. DR JOHN n'est pas du genre à se cloîtrer dans une tour d'ivoire à rabacher les vieux tubes qui ont fait sa gloire par le passé. Impliqué pour aider les sinistrés victimes de l'ouragan Katrina en 2005, ses disques récents ont souvent eu une résonnance particulière : sa musique aux paroles parfois politiques ancrées dans l'air du temps reflète en tout cas sa vision du monde ouverte sur d'autres cultures.

DR JOHN tient un propos cohérent articulé autour du morceau principal et central « Tribal ». Le pianiste semble avoir attaché une importance particulière à ce titre qui tranche avec le reste de l'album par ses chants et ses percusions typiques des indo-américains, que l'on retrouve également sur « A Place In The Sun » en guise de conclusion. « Feel Good Music » est davantage représentatif de son style avec cette voix si particulière qui nous plonge d'emblée dans un bain de culture louisiannaise. On passe du gospel avec le réjouissant « Big Gap », au funk de « Jinky Jinx », en faisant un détour par le blues avec les décapants « Manoovas » et « Potnah », sans oublier le jazz de « Music Came ».

On apprécie ce sens du rythme si prenant par exemple sur le fascinant « Them » ou l'entraînant « Only In America », et des mélodies émouvantes teintées de soul à l'image de « Lissen At Your Prayer » ou de « Change of Heart ». Tribal fait partie de ces albums uniques où l'inventivité de son créateur semble inépuisable. Chaque morceau est un petit bijou dont chaque détail semble avoir été soigné avec toute la dexterité d'un orfèvre. Les arrangements, que ce soient les percusions latinos sur « When I'm Right(I'm Wrong) », les choeurs de « Whut's Wit Dat », ou la section de cuivres sur l'intégralité de l'album donnent à chaque fois du relief, de la souplesse et de la fluidité à l'interprétation. DR JOHN a trouvé le dosage parfait, l'alchimie idéale qui fait de Tribal un album extrêment plaisant à écouter.

Le nouvel opus du pianiste louisianais est donc un disque plein de vie, lumineux et à l'esthétique tellement caractéristique de la Nouvelle Orléans, carrefour de différentes cultures musicales. DR JOHN continue inlassablement à puiser son inspiration dans l'effervescence incroyable de cette ville à l'embouchure du Mississipi. Il faut également saluer la performance de son groupe, le Lower 911, ainsi que des artistes invités comme le jeune guitariste Dereck Trucks qui joue sur le très bon  « Manoovas ». De somptueuses compositions, un DR JOHN toujours aussi facétieux, des musiciens qui remplissent leur rôle à merveille, que demander de plus ? Sans être aussi dévastatrice que l'ouragan Katrina, cette bourrasque de vent frais venue directement de la Nouvelle Orléans vous fera un bien fou.

A lire aussi en RYTHM'N BLUES :


THEM
The Angry Young Them (1965)
Peut-être le meilleur groupe blanc de r&b.




RARE EARTH
Get Ready (1969)
Anthologie du cool


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



Non disponible


1. Feel Good Music
2. Lissen At Your Prayer
3. Big Gap
4. When I'm Right(i'm Wrong)
5. Jinky Jinx
6. Change Of Heart
7. Sleepin' In My Bed
8. Whut's Wit Dat
9. Tribal
10. Them
11. Only In America
12. Potnah
13. Music Came
14. Manoovas
15. Scroungin'
16. A Place In The Sun



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod