Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK FM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2010 Elements
 

- Membre : Yes
- Style + Membre : Toto

YOSO - Elements (2010)
Par GEGERS le 23 Octobre 2010          Consultée 1236 fois

Après la mode des reformations, qui semble s'essouffler un peu cette année, voici venue la mode des super-groupes. Non pas que l'assemblage (ou le bricolage dans certains cas) de musiciens aux talents reconnus soit une chose nouvelle, mais elle paraît s'amplifier ces dernières années : CHICKENFOOT, BLACK COUNTRY COMMUNION, et maintenant YOSO. Derrière ce patronyme se cache l'association de musiciens ayant fait partie de deux des plus grands groupes des années 80 : YES (représenté par Tony KAYE et Billy SHERWOOD) et TOTO (via LA voix des grands tubes du groupe, Bobby KIMBALL). Symbole de la fusion des musiciens, YOSO est donc un nom prometteur d'un rock mélodique et progressif riche en mélodies chiadées et en envolées de guitares et de claviers. Il est d'ailleurs heureux que le groupe n'ait pas choisi comme nom de scène TYTS (soit « nibards » mal orthographié en anglais) qui aurait été sans doute moins vendeur, tout du moins pour le public de nostalgiques visé.

Car il s'agit bien ici de nostalgie. L'envie de faire plaisir et de se faire plaisir semble être l'unique moteur des musiciens qui rendent hommage à leurs groupes respectifs : il y a bien entendu du YES, dans ces claviers et ces ambiances prégnantes, chiadées et parfois un peu grandiloquentes. TOTO se retrouve pour sa part grâce évidemment à cette voix pure et reconnaissable entre mille de l'excellent Bobby KIMBALL mais aussi à travers ces sonorités « tribales » que l'on distingue dès le titre d'ouverture, « YOSO ». Gonflé en chœurs et en claviers (à défaut des guitares, qui apparaissent de manière très discrète), ce titre au refrain répété à l'envi sonne comme un appel au rassemblement pour les amateurs du style pratiqué. Restent que ces derniers n'en auront pas vraiment pour leur argent. Il y a, il faut bien le reconnaître, du bon voire du très bon sur cet opus : « Walk Away », mid-tempo tubesque, aurait sans problèmes pu devenir un titre-phare de TOTO. « Return to Yesterday », pièce épique de plus de 7 minutes, alternant passages acoustiques et envolées guitaristiques, lorgnant bien entendu du côté de YES, s'impose comme un délectable titre à tiroirs, riches en harmonies vocales qui participent grandement à la qualité de ce morceau qui clôt l'album en beauté.

Seulement voilà, c'est à peu près tout. Chaque musicien apporte son talent, mais la fusion de ceux-ci n'offre finalement que peu de moments à retenir. Alors que les participants ne semblent pas courir après les éventuelles retombées financières d'un tel projet, Elements sonne comme un album de fonctionnaires. Le rock FM et mélodique de YOSO semble avoir été « calibré » pour plaire au plus grand nombre, et il semble légitime d'envisager que le boss de Frontiers, à la source de nombreux projets de ce type, a sans doute forcé la main aux artistes pour qu'ils s'associent dans ce projet, à l'intérêt finalement limité. Les déçus du split récent de TOTO trouveront ici de quoi se réconforter, alors que les amateurs du rock progressif de YES rongeront leur frein à l'écoute de ces titres formatés afin de respecter un format couplet/refrain qui s'avère assez rapidement indigeste et rébarbatif. Le faussement funky « Only One », le prévisible « Won't End Tonight » ou le (trop!) sucré « Come This Far » sont symptomatiques de cet échec artistique qui voit le soufflet YOSO retomber bien vite. La multiplication des écoutes n'y fera rien : se refusant à sortir des sentiers battus (pourtant une marque de fabrique de YES, qui n'avait pas peur d'innover et de surprendre), YOSO donne simplement envie de se repasser les albums de TOTO avec KIMBALL qui eux valaient pour la plupart vraiment le coup.

Reste le CD bonus, composé de versions live de titres de YOSO (par chance les meilleurs de l'album), mais aussi de reprises de classiques de TOTO (« Hold the Line », « Rosanna »), et de YES (« Cinema », « Owner of a Lonely Heart »), titres à l'écoute desquels on se dit que YOSO aurait du rester un groupe live de reprises, « pour le fun ». Un super groupe qui n'a d'intéressant que son nom, dommage...

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


CREEDS CROSS
Gods & Fighting Men (2014)
Distorsion et violon font bon ménage !




Alan SIMON
Tristan & Yseult (2014)
L'amour, en ballet symphonico-celtique !


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Bobby Kimball (chant, claviers)
- Tony Kaye (claviers)
- Billy Sherwood (chant, basse)
- Johnny Bruhns (guitare, background vocals)
- Scott Corner (batterie, background vocals)


- Cd 1 :
1. Yoso
2. Path To Your Heart
3. Where You’ll Stay
4. Walk Away
5. The New Revolution
6. To Seek The Truth
7. Only One
8. Close The Curtain
9. Won’t End Tonight
10. Come This Far
11. Time To Get Up
12. Return To Yesterday

- Cd2 - Bonus Live :
1. Yoso
2. Rosanna
3. Owner Of A Lonely Heart
4. Walk Away
5. Good For You
6. Yes Medley
7. To Seek The Truth
8. Hold The Line
9. Cinema
10. Gift With A Golden Gun
11. White Sister



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod