Recherche avancée       Liste groupes



      
HIP-HOP/POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Blur, Monkey, Deltron 3030, Damon Albarn
 

 Site Officiel (227)

GORILLAZ - Demon Days (2005)
Par SASKATCHEWAN le 5 Décembre 2010          Consultée 2244 fois

On ne parodie pas une pochette des BEATLES sans arrière-pensée… D’emblée, GORILLAZ affiche la couleur : Demon Days sera pop. La parenté avec Let It Be ne s’arrête pas là. Damon ALBARN, l’éminence grise qui se cache derrière GORILLAZ, est bien décidé à en finir avec sa créature. GORILLAZ, comme les BEATLES (toutes proportions gardées), doit sortir par la grande porte, au sommet de sa carrière. On sait aujourd’hui, avec la sortie de Plastic Beach, ce qu’il en est réellement.

Demon Days, donc. Une réussite graphique, d’abord. Jamie Hewlett étoffe l’univers du groupe et signe un livret délicieusement hétéroclite. Les clips ne sont pas en reste : « Feel Good Inc. » et « El Mañana », dans la lignée d’un « Clint Eastwood », sont de véritables petits bijoux d’animation.
Au-delà de l’aspect visuel, Damon ALBARN, sur ce deuxième album, réduit le champ d’expérimentations de son combo imaginaire. Demon Days évite la surenchère des genres et s’astreint la plupart du temps à une fusion sans heurts entre pop et hip-hop. En fil rouge : la mélancolie. Même le très festif « Dare » se fend de quelques plaintes robotisées. Les grigris électro-exotiques n’y changeront rien : la voix traînante d’ALBARN distille une atmosphère pesante de lendemain de soirée, quand la gueule de bois sonne la fin de la récré. « Feel Good Inc. » est l’archétype de ce nouveau style : entre rythmiques hip-hop et arrangements millimétrés, ALBARN pose son chant (flow ?) dérisoire et désabusé, ou quand le brouillard anglais rencontre le soleil californien.

Les chimpanzés ne font pas des babouins : GORILLAZ conserve un éclectisme de fond, malgré un virage pop apparent. « White Light » signe le retour d’un rock pressé dans la veine de BLUR. « Dare », faux single électro-pupute, confirme l’évidence : ALBARN sait tout faire. Une certaine nonchalance rock, un groove omniprésent, du gospel pour un supplément d’âme : autant d’ingrédients que GORILLAZ distribue à l’envie. La production, une fois de plus, est impeccable, à peine un cran au-dessous du premier album, un modèle en la matière.

Tout est donc parfait dans le monde merveilleux de GORILLAZ ? Non, pas tout à fait. Certains morceaux remplissent plus qu’autre chose : « November Has Come », « El Mañana », « All Alone ». « Dirty Harry », single pas folichon, s’en sort de justesse avec une pirouette rap signée BOOTIE BROWN. Contrairement à Plastic Beach, Demon Days fait dans l’invité utile…

Demon Days devance son prédécesseur d’une courte tête. Ce deuxième essai est plus cohérent, plus immédiat. Là où d’autres groupes se plantent en beauté à force de se vouloir accessibles, GORILLAZ réussit un tour de force : produire un album à la fois immédiat et prenant sur la durée. Un très bon disque, malgré l’absence du singe qui fait « Ooh ! Ooh ! Ooh ! ».

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par SASKATCHEWAN :


BEASTIE BOYS
Hot Sauce Committee Part Two (2011)
Retour en fanfare...




FLYING LOTUS
Los Angeles (2008)
Flying Lotus frôle la perfection


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Damon Albarn (arrangements, chant)
- Jamie Hewlett (graphismes)
- Simon Tong (invité, guitare)
- Sally Jackson (invitée, violon)
- Prabjote Osahn (invitée, violon)
- Amanda Drummond (invitée, alto)
- Stella Page (invitée, alto)
- Isabelle Dunn (invitée, violoncelle)
- Al Mobbs (invité, contrebasse)
- Emma Smith (invitée, contrebasse)
- Neneh Cherry (invitée, choeurs)
- Romye 'bootie Brown' Robinson (invité, rap)
- Chorale Des Enfants De San Fernandez
- David Jolicoeur (invité, rap)
- Antonia Pagulatos (invitée, violon)
- Ike Turner (invité, piano)
- Daniel 'mf Doom' Dumile (invité, rap)
- Rodney 'roots Manuva' Smith (invité, rap)
- Martina Topley Bird (invitée, choeurs)
- Shaun Ryder (invité, rap)
- Rosie Wilson (invitée, choeurs)
- Dennis Hopper (invité, slam)
- Chorale Gospel De La Communauté De Londr


1. Intro
2. Last Living Souls
3. Kids With Guns
4. O Green World
5. Dirty Harry
6. Feel Good Inc.
7. El Mañana
8. Every Planet We Reach Is Dead
9. November Has Come
10. All Alone
11. White Light
12. Dare
13. Fire Coming Out Of The Monkey's Head
14. Don't Get Lost In Heaven
15. Demon Days



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod