Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK- POP...  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



Anne-marie HELDER - The Contact (2004)
Par MARCO STIVELL le 16 Janvier 2011          Consultée 1065 fois

Lorsque Anne-Marie HELDER publie son EP The Contact en 2004, la formation classique du groupe Karnataka n'est plus que vestige, appartient au passé. La belle brune chanteuse/multi-instrumentiste bénéficie donc d'un certain temps, entre cette collaboration fructueuse et les nombreux projets auxquels elle participera à l'avenir.

The Contact, c'est un EP regroupant six chansons d'une durée moyenne de cinq minutes chacune. Chantant, enregistrant successivement les pistes des divers instruments, Anne-Marie profite d'être ici seule ou presque pour tout faire comme elle l'entend, autour d'une base de textes et de compositions déjà bien solide. Piano, guitares folk, nappes de claviers, ou même quelques programmations, tout forme un ensemble plutôt simple et surtout acoustique, malgré un ou deux beats et la présence active de la guitare électrique de Dave Kilminster, le petit ami d'Anne-Marie, un vrai virtuose.

"Blood Red Sky" ouvre le tout, dans un registre éminemment folk avec une guitare sur laquelle Anne-Marie plaque des accords bien sentis. Sur près de six minutes, la chanteuse nous fait profiter mieux que jamais de sa voix certes peut-être pas exceptionnelle mais qui sait jouer sur les nuances et frappe toujours fort, très fort... La répétition du thème musical est plus fantastique que dérangeante et on ne voit même pas passer le temps.

Il y a un côté désespéré que l'on retrouve sur la chanson suivante, "Exodus". Anne-Marie s'accompagne ici seulement au piano, avec aussi un brin de violoncelle joué au synthé. L'intimité et le côté déchirant de cette pièce (notamment le refrain : "I can't function without you, my love...") en font l'un des plus beaux morceaux jamais écrits par une chanteuse. Une sensibilité à fleur de peau, un romantisme que peu arrivent à atteindre, c'est un "Amoureuse" (de Véronique Sanson) puissance 10 ! Cette voix, cette mélodie... Quelle merveille...

Forcément il est difficile de faire suite à un tel morceau, mais dans un registre à la fois léger (à cause du beat) et torturé (la guitare électrique notamment), "Autocratic" s'en sort plutôt bien. Le registre est un peu plus r'n'b mais très sympathique, avec le concours de la basse de l'un des producteurs du disque, Adam Pain (les autres étant Anne-Marie et Dave).

"Stallions & Nags" rejoint le côté folk de "Blood Red Sky", en plus calme cependant, et avec un rajout de couches de guitare. M'est avis qu'il y a de la douze cordes là-dedans... Là encore la tonalité est un brin triste, il y a une urgence pour la chanteuse d'exprimer en musique son mal-être (celui du morceau, il n'est pas dit que ce soit la même chose en vrai). Encore une superbe plage...

Mais avec "No Other Lover", la jeune femme est définitivement arrivée à faire meilleur que tout. Je ne peux que me citer moi-même -on n'est jamais mieux servi que par soi-même, finalement- , avec la phrase que j'ai mis pour "Exodus" : l'intimité et le côté déchirant de cette pièce en font l'un des plus beaux morceaux jamais écrits par une chanteuse... Mais cette déchirure est moins évidente. Si la première partie de la chanson est en fait très douce, c'est surtout la partie instrumentale qui a de quoi couper le souffle, et pourtant elle paraît tellement simple, avec cette guitare classique qui survole les nappes, ou encore la chanteuse qui fredonne ! C'est vraiment la perle cachée de l'album, avec une atmosphère que les fans de "La Corrida" de notre Francis Cabrel national ne peuvent renier.

On termine par "Murder", peut-être pas la chanson la plus passionnante de cet EP, mais qui possède une ambiance absolument cauchemardesque. Anne-Marie lance des cris dans la nuit et matraque sa guitare acoustique, tandis que Dave fait de même à l'électrique. Brrrr...

Très très beau petit album, prometteur quand à l'avenir de la jeune musicienne qui se révèlera effectivement plutôt florissant, même si malheureusement elle n'a pour le moment jamais retenté pareille expérience, en solo.

A lire aussi en DIVERS par MARCO STIVELL :


Kōji KONDō
The Legend Of Zelda: Majora's Mask (2000)
Suite plus sombre




Les MUSICIENS DU LYCéE MILLET
2009-10 (2010)
Bill bruford, billy jo, gounod et michael jackson


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Anne-marie Helder (chant, guitares, piano, claviers, percussions, pro)
- Dave Kilminster (guitares lead)
- Adam Pain (basse)


1. Blood Red Sky
2. Exodus
3. Autocratic
4. Stallions & Nags
5. No Other Lover
6. Murder



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod