Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK EXOTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rem
- Membre : Natalie Merchant

10,000 MANIACS - Secrets Of The I Ching (1983)
Par MARCO STIVELL le 18 Avril 2011          Consultée 1041 fois

Secrets of the I Ching est le premier LP de 10,000 MANIACS, enregistré avec la même équipe que le mini-album paru précédemment. Si le line-up n'a pas évolué, la musique non plus, enfin pas de beaucoup. Pour un premier vrai album, on peut constater que Secrets of the I Ching ne se démarque pas franchement de la première livraison de 10,000 MANIACS, de par une volonté de prolonger cet esprit rock américain un peu roots dont ils sont alors les fers de lance avec R.E.M., en ajoutant cependant une pointe d'exotisme, notamment grâce au reggae.

La musique est donc quasiment la même, et l'on ne peut s'empêcher lors des premières écoutes de se rendre compte à quel point beaucoup de chansons, de ce nouvel album seul ou en comparaison avec l'EP, sonnent pareil. A l'époque, Natalie Merchant chantait pas mal "haut" (ce qui ne veut pas dire aigü pour autant) bien qu'elle semblait plus scander sensuellement ses textes qu'autre chose. Dennis Drew fournissait les nappes d'orgue, la rythmique quelque chose de simple en mode binaire, et Robert Buck survolait le tout avec sa guitare par moments cinglante. Le résultat est toujours plus convaincant que sur les premiers R.E.M., sans doute à cause de Merchant, d'un groove certain (la basse sait y faire !) et de l'effet exotique de quelques compositions.

Si "Katrina's Fair", "Grey Victory", "Death of Manolete", et "My Mother the War" sont issus du même moule, il faut reconnaitre les qualités de chacune, en particulier des deux dernières grâce à leurs lignes de basse bien "catchy"."My Mother the War" a par ailleurs été un petit hit pour le groupe en Grande-Bretagne. Si elle est la plus réjouissante, la plus profonde reste "Katrina's Fair". Mais en tout cas, on reste en terrain connu avec ces quatre-là, et si l'une fonctionne chez l'auditeur, elle entraîne irrémédiablement les autres avec elle car ce son est proprement excellent.

Penchons-nous sur les morceaux les plus originaux, qui ne le sont vraiment que parce qu'ils constituent une minorité au sein de l'album. On parle là des plus "rock-reggaeisants" "The Latin One" et "Pour de Chirico", ce dernier s'incrivant dans la lignée des meilleurs morceaux du genre que The Police nous a offerts. "Pit Viper" reste quant à lui le titre le plus dense du disque, avec des ambiances très marquées même si le son ne change pas. Mais le plus surprenant dans tout cela, je serais presque tenté de dire le meilleur tellement ce morceau donne le sourire, c'est "Daktari". Voilà le type même de genre musical que l'on ne s'attendait pas à retrouver, y compris sur un disque de rock "exotique", à savoir un calypso. La mélodie est toute simple, la chanson est construite sur une rythmique entraînante et le décalage avec les paroles est hilarant, Natalie alignant les "sit down !" alors que la musique donne justement plutôt envie de se lever et de danser. Totalement réjouissant et, bien que répétitif, pas rébarbatif pour un sou.

Bien que la musique n'ait que peu progressé ici, on ne peut que se dire que c'est un grand groupe qui est en marche. Reste à savoir si la suite sera du même tonneau...

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


Dan AR BRAZ
The Earth's Lament (1979)
Le plus rock




KISS
Ace Frehley (1978)
Space ace, l'homme de l'espace

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Natalie Merchant (chant)
- Robert Buck (guitares lead)
- Steven Gustafson (basse, guitares)
- John Lombardo (guitares, basse)
- Dennis Drew (orgue)
- Jeremy Augustyniak (batterie, percussions)


1. Grey Victory
2. Pour De Chirico
3. Death Of Manolete
4. Tension
5. Daktari
6. Pit Viper
7. Katrina's Fair
8. The Latin One
9. My Mother The War



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod