Recherche avancée       Liste groupes



      
INDIE ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (340)

SONIC YOUTH - A Thousand Leaves (1998)
Par MONSIEUR N le 2 Juin 2011          Consultée 1526 fois

Le quatuor new-yorkais, en cette année 1998, s’enfonce dans son trip arty. Et « Arty », ça se traduit souvent par « prétentieux ». SONIC YOUTH divague en ce milieu des 90’s, pas de doute là-dessus. Il suffit de jeter un coup œil aux choix des titres, à rallonge. Sans parler de leurs durées. Après Washing Machine, SONIC YOUTH a beaucoup tourné et le groupe aspire désormais au repos. Ça tombe bien, car puisque la construction de leur studio est achevée, ils vont pouvoir prendre le temps de réfléchir, d’essayer des choses, de les triturer, etc. De se prendre la tête, aussi. Car c’est à l’écoute de ce genre d’albums qu’on se dit que SONIC YOUTH n’aura jamais aussi bien travaillé que quand ils travaillaient dans l’urgence. Ou au moins dans un studio qu’il fallait louer.

A cette période, les aspirations expérimentales masturbatoires de SONIC YOUTH aboutiront à la création de leur label, Sonic Youth Recording, SYR pour les siglophiles. Empressez-vous de ne pas vous jeter sur toutes les productions sorties sur ce label, à moins de trouver la musique de Keiji HAINO trop pop. Il s’agit en réalité plus de recherche que de musique. Certains travaux publiés dans les SYR1, 2, et 3 seront d’ailleurs repris sur A Thousand Leaves.

La plupart du temps, A Thousand Leaves renvoie aux pires moments de Washing Machine. Entendre les jams interminables. « Contre Le Sexisme » est l’intro la plus inutile de l’histoire de la musique. En classant hors-concours toutes les kitcheries bontempi symphoniques qui polluent les disques de black métal bien sûr. Et les disques de hip-hop aussi. Bon OK, pas la plus inutile de l’Histoire, juste de l’histoire de SONIC YOUTH. Cette introduction serait une référence à « Alice Aux Pays Des Merveilles ».

Par ailleurs, « Sunday » est un des titres les plus enthousiasmants que SONIC YOUTH ait écrit. Cocasse non ? Mais surtout très rageant, car on blâmera facilement l’élève qui a les capacités et qui ne les exploite pas. « Heather Angel » et ses deux premières minutes parfaites de mélancolie, « Hits Of Sunshine (for Allen Grinsberg)* », qui aurait été parfaite amputée de sa conclusion stagnante. Lee Ranaldo, comme souvent, s’en sort honorablement avec « Hoarfrost » et sa poésie lunaire. « Snare, Girl », se laissera écouter, mollement. « French Tickler » offre une Kim tantôt douce, tantôt énervée, une Kim comme on les aime. Allez quelques recherches parviennent à captiver quand même, comme ce duel des cordes au milieu de « Karen Koltrane** », ou encore l’introduction dégingandée de « The Ineffable Me » (basé sur le film « Pierrot Le Fou »…). Mais au final, on passe les trois quarts du temps à attendre que ces messieurs (et la dame) se décident, sinon à se sortir les doigts, au moins à passer au plan suivant. Pas tenable pour un album d’une heure et quart.

Et vous savez quoi ? Les paroles "A Thousand Leaves" sont prononcées sur trois titres à découvrir. Une petite recherche permettra donc à l’auditeur déçu de prolonger un tantinet un intérêt s’étiolant à la vitesse de la lumière.


* Mais qui est Allen GINSBERG ? Un poète de la beat generation. Une pose arty à zéro.
** KKaren KOLTRANE ? C’est une artiste peintre/photographe/vidéaste. Deux poses arty à zéro.

A lire aussi en INDUS :


FAUST
Fresh Air (2017)
Le jour de jouir est arrivé




KILLING JOKE
Hosannas From The Basements Of Hell (2006)
Mystique, indus, tribal et très lourd ... génial !


Marquez et partagez





 
   MONSIEUR N

 
  N/A



- Kim Gordon (guitare/chant sur 1, 3, 4, 6, 9, 11/basse sur 7)
- Thurston Moore (guitare/chant sur 2, 4, 7, 8, 10)
- Lee Ranaldo (guitare/chant sur 5, 8)
- Steve Shelley (batterie/percussions)


1. Contre Le Sexisme
2. Sunday
3. Female Mechanic Now On Duty
4. Wildflower Soul
5. Hoarfrost
6. French Tickler
7. Hits Of Sunshine (for Allen Ginsberg)
8. Karen Koltrane
9. The Ineffable Me
10. Snare, Girl
11. Heather Angel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod