Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Maxime Le Forestier , Georges Brassens

Francis CABREL - Tournée Hors Saison (2000)
Par GEGERS le 1er Août 2011          Consultée 2531 fois

Le grand rideau blanc s'effondre, découvrant un public riche de milliers de têtes, et du double de mains. La tournée a débuté. Une révolution. Pas une révolte non, mais plutôt ce mouvement diffus et concentrique, qui emmène toute une clique bariolée sillonner les salles de France et d'ailleurs. Une force centripète, qui attire tous les éléments vers un centre doté d'un irrésistible pouvoir d'attraction. Ce centre est doté d'une moustache et souffre d'une timidité prononcée. Vous l'avez deviné, Francis CABREL donne un spectacle ce soir.

La force d'attraction est d'autant plus vive que l'artiste s'est longtemps fait désirer, puisque cinq longues années séparent l'album Hors Saison de son prédécesseur, l'excellent Samedi Soir Sur La Terre. CABREL en est conscient, et s'en excuse auprès de son public toulousain, puisque c'est le concert donné au Zénith de la Ville Rose qui a fait l'objet d'une captation pour figurer sur le présent DVD. Un concert de 24 chansons, laissant la part belle aux morceaux des deux albums sus-cités, mais n'omettant pas de traverser le riche patrimoine d'un artiste guilleret et étrangement loquace.

Si le décor est minimaliste (3 fausses pierres dressées, inspirées des monolithes de pierre noire du film 2001 L'Odyssée de l'Espace), la scène fourmille de musiciens, CABREL ayant fait appel à deux guitaristes, un accordéoniste, une violoniste, un batteur, un percussionniste, un bassiste, un pianiste et deux choristes pour donner corps à son répertoire. L'artiste reste bien entendu le centre de l'attention, et ne se laisse pas voler la vedette par un duel batterie/percussions chiant comme la pluie, ou un solo de basses hispanisants en introduction d'un des grands moments du concert, « La corrida ». CABREL se suffit à lui-même, mais ses musiciens apportent une texture aux morceaux de son répertoire récent, riches en arrangements. Tous les titres (ou presque) de l'album Hors Saison sont interprétés, et constituent le fil rouge d'un concert laissant autant la place aux chansons d'amour qu'aux titres plus conscientisés, à vocation sociale. Dans la première catégorie, « L'encre de tes yeux », « Le reste du temps », « Petite Marie », « Je t'aimais je t'aime je t'aimerai » et « Je te suivrai » recueillent tous les suffrages d'un public totalement acquis à la cause du régional de l'étape. Mais ce sont bien ceux de la deuxième catégorie qui apportent une substance et un intérêt profond au concert : « Le monde est sourd », « Ma place dans le trafic », « Répondez-moi » (sur laquelle CABREL s'aide d'un harmonica fort à propos) et surtout « Hors saison » qui voit la violoniste Anne Le Page livrer quelques merveilleuses mélodie, sont autant de pièces d'une beauté profonde qui prouvent, une fois de plus, que le moustachu est l'auteur de titres intemporels et, qui plus est, dotés d'une portée universelle.

Pas d'effet de manche, CABREL se la joue naturel, prenant le temps de converser avec son public, n'hésitant pas à le taquiner pour mieux se le mettre dans sa poche. Les deux heures de show s'écoulent en un clin d'œil, laissant le spectateur rassasié. Tranquillement, sur la pointe des pieds, l'artiste quitte la scène alors que les dernières notes de « Je l'aime à mourir » résonnent encore dans son ukulele. Une grande classe, et un concert de haute volée, qui rendra ébahis les amateurs du moustachu. Les novices seront sans doute plus difficiles à convaincre, la faute à la prédominance de titres des albums Hors Saison et Samedi Soir, au détriment de quelques classiques.

Ces classiques oubliés, nous les retrouvons dans la section Bonus, à l'occasion d'un making-of laissant filtrer quelques extraits de titres joués sur d'autres dates, dont « C'était l'hiver », « La dame de Haute-Savoie », « Je pense encore à toi » ou « Saïd et Mohamed ». Rajoutez à cela deux clips télé (« Hors saison » et « Le monde est sourd ») et vous obtenez un DVD fort complet à mettre en toutes les mains. Pour permettre à CABREL et sa clique de repartir pour une révolution, encore une fois.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par GEGERS :


Georges BRASSENS
Les Sabots D'helène (1954)
Portraits à la rose et au vitriol

(+ 1 kro-express)



CALI
La Vie Cowboy (2013)
Écoutez la vie


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Francis Cabrel (chant, guitare, ukulélé)
- Denys Lable (guitare)
- Michael Ohayon (guitare, choeurs)
- Gérard Bikialo (claviers, choeurs)
- Bernard Paganotti (basse, choeurs)
- Claude Salmieri (batterie)
- Jean-louis Roques (accordéon)
- Anne Le Pape (violon)
- Gaelle Et Marielle Hervé (choeurs)


1. Le Monde Est Sourd
2. Comme Eux
3. Presque Rien
4. Assis Sur Le Rebord Du Monde
5. L'encre De Tes Yeux
6. C'est écrit
7. Le Reste Du Temps
8. Petite Marie
9. Rien De Nouveau
10. Les Murs De Poussière
11. Je Te Suivrai
12. Octobre
13. Hell Nep Avenue
14. Ma Place Dans Le Trafic
15. Répondez-moi
16. Tout Le Monde Y Pense
17. Cent Ans De Plus
18. Encore Et Encore
19. Loin Devant
20. Hors-saison
21. La Corrida
22. Je T'aimais, Je T'aime, Je T'aimerai
23. Sarbacane
24. Je L'aime à Mourir
- bonus
25. Documentaire Sur La Tournée
26. Présentation Des Musiciens
27. Clips De Hors-saison Et Presque Rien
28. Interview De Francis Cabrel
29. Discographie



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod