Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Johann JOHANNSSON - The Miners' Hymns (2011)
Par SUNTORY TIME le 16 Août 2011          Consultée 1039 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Décidemment, Johann JOHANNSSON ne chôme pas. A peine un an après la magistrale BO du petit film d'animation "Varmint", le compositeur islandais nous fait part de nouvelles illustrations sonores.

Rien à voir avec "Varmint" cependant, car c'est un documentaire sur les mineurs du nord du Royaume-Uni, réalisé par Bill Morrison, dont JOHANNSSON compose la musique. Concept résolument différent, donc la musique doit agir en conséquence. L'album a d'abord été présenté en concert à la cathédrale de Durham, en Ecosse (cadre des plus sublimes !) avant d'y être enregistré live. D'où une acoustique aussi superbe que grandiose. Le film documentaire de Morrison était diffusé sur une grande toile durant le concert.

L'album a une construction assez bancale; trois énorme plages de 10 à 14 minutes ouvrent l'album, et trois plages bien plus courtes (de 3 à 7 minutes), viennent le clore. Mais écouté dans son entier, The Miners' Hymn ne souffre pas de ce déséquilibre. La musique est des plus homogènes, très lente, planante même. Les trois morceaux sont répétitifs, mais l'intensité monte, monte encore, avant de redescendre, accompagnée d'effet sonores glauques, symbolisant la noirceur profonde de ces mines de charbon où les mineurs travaillaient sans relâche, jusqu'à l'épuisement. Très religieux sur "They Being Dead Yet Speaketh", apocalyptique sur "An Injury to One is the Concern of All", le minimalisme symphonique fonctionne à merveille. Ca passe moins bien pour "Freedom from Want and Fear", qui ne décolle jamais vraiment le long de ses 11 minutes assez ennuyeuse. C'est le seul point noir de cet album, mais il est de taille... Le quatrième mouvement, beaucoup plus court, fait preuve d'audace avec cette très belle envolée de cuivre au milieu du morceau. Quant aux orgues planants et aux trompettes du cinquième mouvement, ils servent d'introduction à "The Cause of Labour is the Hope of the World", le grand final de l'album.
Sur cet ultime pièce, la mélodie se fait plus présente. Une rythmique vient même emporter le morceau vers son paroxysme, ou les cuivre décuplent de force pour un résultat absolument divin. En seulement moins de 8 minutes, le 6ème mouvement enterre les trois titres d'ouverture, et vaut à lui seul de se procurer cet album.

Dans ses arrangements, The Miners'Hymn se rapproche de Fordlandia, y compris pour les longueurs peu judicieuses. Mais il reste une pièce de choix, et impose JOHANNSSON comme un compositeur majeur de notre époque. Ces hymnes des mineurs sont de plus un très bel hommage à cette classe laborieuse qui a souffert le martyr pour le fonctionnement de tout un pays. D'ailleurs le titre de chaque mouvement fait référence aux devises des différentes communautés de mineurs, qui paradaient les jours de fêtes avec de grande banderoles comme celle de la pochette. Des messages de solidarité face à la dureté de leur travail et le courage qu'il leur a fallu pour descendre dans ces puits noirs et dangereux.

Un très bel album donc, malgré ses petits défauts.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par SUNTORY TIME :


Johann JOHANNSSON
Ibm 1401, A User's Manual (2006)
Il n'y a pas que Björk et Sigür Ros en Islande !




Johann JOHANNSSON
Fordlandia (2008)
Symphonie pour une cité utopique ...


Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- Johann Johannsson (arrangements électroniques)
- Guöni Franzson (chef d'orchestre)
- Niall Thompson (cornet à piston)
- Tony Thompson (cornet à piston)
- Thomas Glendinning (trompette)
- Russel Jackson (trompette)
- Ellie Lovegrove (trompette)
- Alex Maynard (trompette)
- Callum Mackay (cor)
- Graham Tedd (cor)
- Alan Tokeley (cor)
- David Tollington (cor)
- Steve Baxter (trombones)
- John Bell (trombone)
- Brian Gibson (trombone)
- Alex Trotter (trombone)
- Eric Leckenby (tubas)
- Owen Wallage (tubas)
- Jeff Winter (tubas)
- Beth Steele (percussions)
- Ian Wynd (percussions)


1. They Being Dead Yet Speaketh
2. An Injury To One Is The Concern Of All
3. Freedom From Want And Fear
4. There Is No Safe But The Side Of Truth
5. Industrial And Provident, We Unite To Assist Each
6. The Cause Of Labour Is The Hope Of The World



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod