Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Genesis, Phil Collins

BRAND X - Unorthodox Behaviour (1976)
Par MARCO STIVELL le 15 Janvier 2012          Consultée 1304 fois

Dès 1974, Phil Collins, tout comme Steve Hackett, ne supporte plus du tout son rôle limité (à l'arrangement) au sein de Genesis, et ils sont ainsi les deux premiers à se diriger vers des activités parallèles. Pour Phil, c'est une toute nouvelle porte qui s'ouvre, une que l'on ne s'attendait pas vraiment à trouver sur son chemin (même si...), celle du jazz-rock. Et pour ça, il s'entoure de quelques copains, pour un petit groupe composé uniquement de surdoués de la musique doublés de virtuoses. Des musiciens tellement forts et devenus avec le temps tellement côtés dans ce domaine, qu'avec le recul, on peut parler de BRAND X comme d'un supergroupe, tant au sens propre qu'au figuré.

Le résultat est net et probant, avec les quelques mots de ce premier paragraphe on ne pouvait pas attendre autre chose. Guitares clean et funky, basse chaloupée et hyper dynamique, Lumley qui passe allègrement du piano Fender Rhodes à l'ARP (si mon flair ne me trompe pas...), et bien sûr notre cher Philou qui cogne inlassablement, s'éclate, se libère en somme. Des musiciens qui se font plaisir, quitte à ne pas avoir peur de verser dans la démonstration, pas gratuite cependant. Et tout ça pour des morceaux (aux titres pour le moins singuliers) éminemment constitués de la rencontre entre ces deux essences que sont le jazz et le rock. Je ne suis pas connaisseur en la matière, loin s'en faut, d'abord je peux juste dire qu'à mon avis, l'univers de BRAND X s'éloigne des expériences de Miles Davis et de John McLaughlin, et mes chroniques sur le groupe, à défaut d'être techniques, tenteront au mieux de décrire ce qu'il se passe sur ces albums, avec le plus d'impressions possibles.

Ce premier album, comme il l'a été dit, est tout à fait conforme à ce que l'on pouvait attendre d'un quartet de musiciens virtuoses (dont au moins un qui veut se "lâcher"), et donc les morceaux se ressemblent sans trop se ressembler, se suivent sans trop se marcher dessus. Disons que la plupart d'entre eux se basent sur un ou des thèmes simples, ou un voire des motifs rythmiques récurrents, et qu'ensuite par-dessus vient s'ajouter la partie solo (pour ça, c'est chacun son tour !). Le morceau le plus ambitieux reste le morceau-titre qui s'étire sur huit minutes, avec une première partie limite fouillis, même si bien foutue. Les morceaux courts ont aussi ma faveur, que ce soit "Nuclear Burn", "Euthanasia Waltz", "Smacks of Euphoric Hysteria", d'abord parce qu'ils sont plus "évidents" (ce qui ne veut pas dire accessible), et aussi peut-être parce qu'ils sont plus aboutis, même si cette qualité est valable pour le reste de l'album. Soit un début honorable.

Mais ce n'est pas tout. On remarque ça et là quelques subtilités en plus, à commencer par la guitare 6 cordes folk sur "Euthanasia Waltz", ou le jeu inédit de Phil aux petites percussions, et notamment au marimba sur le morceau-titre, vraiment excellent ! Et ce même adjectif s'emploie aussi pour la fin de l'album, les deux derniers morceaux. "Running to Three", morceau le plus rock de l'album, une vraie perle, et "Touch Wood", petite curiosité jouée en acoustique, avec un semblant de sax soprano en fond.

Pour les non-initiés, ce n'est pas le genre de musique à écouter tous les jours, et même les écoutes répétées peuvent sembler éprouvantes, le tout sonnant très brut. Mais il reste indispensable pour les amoureux du jeu de Phil et d'autres excellents musiciens, et qui veulent en découdre avec cette partie souvent occultée de sa carrière. Les albums suivants seront encore un cran au-dessus.

A lire aussi en JAZZ par MARCO STIVELL :


SANTANA
Welcome (1973)
Un des meilleurs de la période jazz de Santana




Miles DAVIS
Kind Of Blue (1959)
Plus qu'un indispensable, un mythe


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- John Goodsall (guitares)
- Percy Jones (basses, marimba)
- Robin Lumley (claviers)
- Phil Collins (batterie, percussions)
- + Jack Lancaster (saxophone soprano)


1. Nuclear Burn
2. Euthanasia Waltz
3. Born Ugly
4. Smacks Of Euphoric Hysteria
5. Unorthodox Behaviour
6. Running Of Three
7. Touch Wood



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod