Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Blackberry Smoke, Doc Holliday
- Membre : Uriah Heep
- Style + Membre : Lynyrd Skynyrd
 

 Site Officiel (573)

BLACKFOOT - No Reservation (1975)
Par ERWIN le 12 Mai 2012          Consultée 1681 fois

BLACKFOOT… Que voila une belle aventure qui s’amorce ! Voila l’histoire de l’un des plus grands groupes de Southern Rock, sans le moindre doute. Une mixture qui frôle la potion magique, voyez plutôt : prenez donc un descendant de la Cherokee nation Jackson « Thunderfoot » SPIRES, grand batteur des seventies; un descendant des Sioux en l’auguste personne du génial guitariste chanteur Ricky « Rattlesnake » MEDLOCKE; un descendant d’une tribu locale Floridaine des Kree de l’est dans le charismatique Bassiste Greg T WALKER, saupoudrez massivement d’un zeste de yankee du New Jersey avec le géant Charlie « Long Legs » HARGRETT à la deuxième gratte et vous obtiendrez un combo légendaire.
Tachons d’être concis, après moults turpitudes, le groupe finit par se stabiliser autour de ce line up dans la bonne ville de Jacksonville, Floride, capitale mondiale du Southern Rock, puisque nous y retrouvons les potes des Outlaws et de Lynyrd - avec qui Rick sera batteur en 1971, puis gratteux bien des années plus tard et jusqu’à aujourd’hui -.

Les premiers pas ne sont guère hésitants, il faut dire que le groupe est un véritable rouleau compresseur en live, que leur look ne laisse personne indifférent, et que les talents de compositeur de la paire Spires-Medlocke sont de tout premier ordre.

Et nous voila donc avec entre les mains leur premier album de 1975, et ça déboule à fond dès le premier titre sur « Railroad man », on y retrouve pêle mêle tous les ingrédients qui fondent la formule de l'originalité des pieds noirs, la voix de l'ultime rock star qu'est presque déjà l'époustouflant Ricky Medlocke – la classe, et quel mec en plus ! -, les guitares sont tranchantes, la section rythmique arrache, et ce petit air « amérindien » comme le morceau suivant « Indian world » le prouve avec son refrain si séduisant « My heart belong to an indian world »...! On se croirait dans le Dakota du sud au Crazy Horse memorial, le centre de la vie culturelle des tribus d'Amérique du nord, sous la colossale statue du chef indien qui fera bientôt beaucoup d'ombre au Rushmore situé à coté, à n'en pas douter. Ricky a d'ailleurs ce grand guerrier tatoué sur le bras droit.
« Stars » présente la facette plus smooth du groupe, avec un Medlocke qui en digne émule de Plant, sait faire vibrer les âmes comme les coeurs, c'est beau. « Born to Rock and roll » voit Ricky proposer une de ses premières et exceptionnelles lignes d'arpège, qu'il double d'un chant d'une grande volupté, dans un style que seul BLACKIFOOT maitrise à la perfection.

Continuons le voyage dans cette veine avec « Not another maker », ou les guitares sont franchement Hard, Blackfoot sera d'ailleurs à jamais la plus métallique des grosses pointures du Southern Rock avec les potes de MOLLY HATCHET. On remarque très vite le niveau des interventions guitaristiques, toutes de fort belle tenue, Ricky et Charlie formant à cet égard un duo remarquable, à titre personnel, seul le révérend Billy GIBBONS est au dessus de Ricky dans ma hiérarchie personnelle des gratteux du Rock.

« I stand alone » est le morceau de bravoure de ce premier album. Vous noterez la ressemblance non feinte avec le « Freebird » des LYNYRD. Titre fleuve très réussi, qui annonce les classiques épiques des années suivantes. Je vous conseille d'ailleurs son écoute attentive mixée aux récentes versions de « freebird » recrée en concert par Ricky Medlocke actuel gratteux de LYNYRD SKYNYRD – et le regretté Hughie Tomasson – Leader des OUTLAWS et ex-LYNYRD lui aussi-. Oui chers camarades, écoutez bien les fins respectives... N'y aurait-il pas là quelques chose de pas banal ? Ricky aurait-il imposé à Gary ROSSINGTON une fin alternative au supra classique du sudiste en forme d'hommage aux premières années de BLACKFOOT ? Je laisse chacun juge, mais pour moi le doute n'est pas permis. D'un autre coté, qui saurait résister à ce leader exceptionnel, à cette fougue phénoménale qui l'anime en permanence ? Hé, hé.... Personne !

Bref, malgré un son parfois un brin trop rétro, et une production encore un peu légère, cet opus est une mise en bouche excellente pour qui souhaite découvrir par le menu la carrière de ce groupe exceptionnel et je le répète : Légendaire !

A lire aussi en BLUES-ROCK par ERWIN :


BLACKFOOT
Medicine Man (1990)
Crazy Horse is back




BLACKFOOT
Marauder (1981)
Le vol de l'aigle


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Ricky Medlocke (chant-guitares)
- Jackson Spires (batterie)
- Greg T Walker (basse)
- Charlie Hargrett (guitares)


1. Railroad Man
2. Indian World
3. Stars
4. Not Another Maker
5. Born To Rock & Roll
6. Take A Train
7. Big Wheels
8. I Stand Alone
9. Railroad Man



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod