Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : The Dandy Warhols , The Black Angels
- Membre : Black Rebel Motorcycle Club

The BRIAN JONESTOWN MASSACRE - Bringing It All Back Home - Again (1999)
Par PINHEAD le 22 Juin 2012          Consultée 1472 fois

Ça peut sûrement paraître très con, mais vous n’imaginez pas le bonheur que peut me procurer un objet aussi simple que cet EP. Pas spécialement connu, ni spécialement exceptionnel, une simple demie-heure de musique... Comme un vieux t-shirt aux coutures imparfaites et à la couleur estompée après plusieurs lavages qu'on ne se lasse pas de mettre tous les jours malgré les tâches humides sous les manches.
Bringing It All Back Home – Again ne serait finalement qu'un album hommage parmi tant d'autre, enregistré à l'arrache que personne n'écouterait plus d'une fois... Les puriste auront bien-sûr reconnu la référence à Bob DYLAN, les autres n'en auront rien à foutre et se contenteront d'écouter le disque.

Pas de guitare électrique, pas de batterie, ni d'arrangements studio. Juste du folk pur: Anton Newcombe assis sur un tabouret avec sa guitare, quelques manches en renfort et les coups de tambourins/maracas du joyeux Joël pour marquer la cadence.
Le deuxième EP du BRIAN JONESTOWN MASSACRE s'ouvre sans surprise sur un titre typiquement Dylannien. Introduit par un riff acoustique simple dont le BJM a fait sa spécialité, "The Way it Was" se contente d'être tout simplement un bon morceau. Pas besoin de chercher midi à quatorze heures: il suffit d'une guitare et d'un harmonica pour réussir un titre. Même sans chanter juste, la voix d'Anton convainc sans effort. La seule guitare électrique de l'enregistrement intervient à la fin de la chanson sans en faire trop pour la conclure en beauté.
"The Godspell According To A. A. Newcombe" est un morceau folk routard ou Newcombe déclame avec nonchalance ses expériences avec l'alcool, les pilules, la spiritualité, les bagarres et les femmes, pour conclure sur un je-m’en-foutiste "I'm still alive"
Le très calme "Reign On" et son arpège sensible mettent en vedette la ravissante Miranda Lee Richards, toujours aussi ensorcelante.

La curiosité de cet EP est le morceau final, "Arkansas Revisited", une reprise d'un titre de Charles Manson, leader d'une secte hippie dans les années 60 et commanditaire d'un triple hommicide. Le morceau ne dure pas moins de treize minutes. On a du mal à distinguer les guitares. L'harmonica et le bottleneck donnent un côté blues irrésistible à ce titre apocalyptique. Un foutoir acoustique sans nom. Pourtant, cette simplicité en reste touchante, en on se surprend à taper du pied sur les coups de percussion de Joël Gion.

Paradoxalement, c'est entre deux albums au son assez travaillé que le BJM sort cet EP, qui tendrait plutôt à un retour aux sources lo-fi de Thank God For Mental Illness (1996). Une bouffée d'oxygène sans prétention ni prise de tête. Épuré mais consistant, Bringing it All Back Home – Again est une de ces perles perdues dans la discographie du BJM qui méritent un peu plus d'attention qu'on ne leur porte généralement. On devrait toujours porter un peu d'attention à ce qui peut paraître insignifiant.

4/5

Coup(s) de coeur: "Arkansas Revisited"

A lire aussi en FOLK par PINHEAD :


The BRIAN JONESTOWN MASSACRE
Thank God For Mental Illness (1996)
La musique sans artifice




NIRVANA
Mtv Unplugged In New York (1994)
Testament acoustique

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



- Anton Newcombe (guitare, harmonica, chant)
- Joel Gion (tambourin, maracas)
- Miranda Lee Richards (chant)
- Matt Hollywood (basse, guitare, chant)


1. The Way It Was
2. Mansion In The Sky
3. Reign On
4. The Godspell According To A. A. Newcombe
5. All Thing Great & Small
6. Arkansas Revisited



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod