Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK BRITANNIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Pentangle, Malicorne, Rosemary Standley , Blackmore's Night
- Membre : Alan Simon , Richard Thompson
- Style + Membre : Steeleye Span, Jethro Tull

FAIRPORT CONVENTION - Full House (1970)
Par MARCO STIVELL le 27 Juillet 2012          Consultée 1464 fois

La période classique de FAIRPORT CONVENTION se termine plus ou moins lorsque Ashley Hutchings et Sandy Denny annoncent leur départ en cette fin d'année 69, pour divergences musicales avec les autres membres, même si l'accident survenu quelques mois plus tôt reste un vecteur inavoué dans cette décision. Plutôt que d'aller quérir une nouvelle chanteuse qui aurait une pression énorme pour remplacer cette grande figure qu'était Denny, le groupe choisit de se replier sur lui-même et de ne confier le micro qu'aux potentiels vocalistes qu'il contient, principalement Simon Nicol, Richard Thompson et Dave Swarbrick. La basse en revanche, aura cette faveur grâce à l'arrivée de Dave Pegg qui, plus que simple remplaçant, deviendra au fil du temps le membre le plus fidèle à FAIRPORT CONVENTION avec Simon Nicol, lui aussi encore présent aujourd'hui.

Inutile de préciser que Full House, première oeuvre de cette nouvelle mouture s'inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs à fort succès. Contre toutes attentes ou non, il représentera pour le groupe un succès similaire, tant artistique que critique ou commercial, ce que les suivants ne réitèreront pas forcément. Cette réussite, Full House la doit à une réalisation toute aussi fignolée que pour Liege & Lief, une certaine unité dans son ensemble et une formule goûteuse qui se savoure dès la pochette, double et ornée de notes de Richard Thompson parodiant des jeux populaires où différents personnages se côtoient.

Le groupe affirme une nouvelle fois son choix de mêler équitablement compositions originales avec reprises de chansons traditionnelles. Parmi ces dernières, il y a deux chansons puisées dans le répertoire écossais. « Sir Patrick Spens » est une de ces histoires aux noms de personnages héroïques mais qui n'ont en réalité pas de lien connu avec le texte qu'elles contiennent, puisqu'en l'occurrence il s'agit du voyage sans retour de Margaret, qui a régné durant le XIIIème siècle dans le pays au chardon. On y retrouve la flamboyance des chansons du précédent album, un thème royal, un violon très présent (magnifique solo), des voix plus caractérielles qu'ailleurs sur le disque... « Flowers of the Forest » est un de ces standards précieux, mentionnant le massacre des écossais à la Bataille de Flodden Field dans le nord de l'Angleterre en 1513. La version présentée par FAIRPORT CONVENTION est elle aussi inoubliable pour sa beauté, son dulcimer grisant, sa polyphonie vocale et bien sûr les interventions de Richard Thompson à la guitare électrique à la place de la cornemuse des Highlands pourtant réglementaire. Parmi les autres morceaux traditionnels, la Celtie est encore à l'honneur sur deux medleys instrumentaux, « Dirty Linen » et « Flatback Caper » (ce dernier allant puiser dans le répertoire d'O'Carolan), où la cohésion du groupe est la plus remarquable. Outre ce violon, ces guitares et cette batterie rock jouissifs, on a ce son de basse par Pegg aussi efficace que celui d'Hutchings, et ces mandolines apportant un parfum supplémentaire grandiose aux jigs, reels et hornpipes proposés.

Parmi les chansons originales (toutes écrites conjointement par Thompson et Swarbrick), « Walk Awhile » brûle d'intensité grâce à cette alternance de danses aux rythmes aussi bien binaires que ternaires, ces jeux sur les voix masculines déjà splendides et soutenus parfois par des choeurs limite féminisants ! Il y a également deux complaintes dans la lignée des anciens classiques, « Doctor Physick » se voyant densifié par la présence d'un harmonium et « Poor Will and the Jolly Hangman » utilisant aussi bien un univers nébuleux que des emportements inattendus, où plâne à nouveau la lead guitare de Thompson. On ne peut enfin pas parler de ce disque sans mentionner « Sloth ». Un an après Unhalfbricking, FAIPORT CONVENTION nous refait le coup de la chanson étirée sur plus de dix minutes. Cette complainte est plus linéaire qu'un « A Sailor's Life », mais elle repose également sur une progression forte, notamment cette partie instrumentale qui joue sur une softitude lourde de sens, avant que Mattacks, Swarbrick et Thompson ne viennent élever le tout.

Full House est donc le témoin d'une inspiration intacte dans la composition comme l'arrangement, et ce malgré la perte de deux membres historiques. Ne serait-ce que vocalement, les hommes pallient dignement l'absence de la fée Denny. Après, on pouvait espérer que ce disque continuerait d'asseoir la réputation de FAIRPORT CONVENTION comme groupe principal du mouvement folk-rock britannique dans les années 70, mais l'avenir en décidera autrement.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


STEELEYE SPAN
Below The Salt (1972)
Un chef-d'oeuvre du folk-rock britannique




CLANNAD
Landmarks (1998)
Pop irlandaise


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Dave Swarbrick (chant, fiddle, alto, mandoline)
- Richard Thompson (chant, guitare électrique)
- Dave Pegg (chant, basse, mandoline)
- Dave Mattacks (batterie, percussions, harmonium, bodhran)
- Simon Nicol (chant, guitares, basse, dulcimer électrique)


1. Walk Awhile
2. Doctor Of Physick
3. Dirty Linen
4. Sloth
5. Sir Patrick Spens
6. Flatback Caper
7. Poor Will And The Jolly Hangman
8. Flowers Of The Forest



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod