Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Saw Doctors , Fiddler's Green, Chuck Ragan , The Stanfields

The PORTERS - Rum, Bum And Violina (2012)
Par GEGERS le 16 Mars 2012          Consultée 880 fois

The PORTERS is god. Pourtant, ce groupe allemand n'est pas des plus actifs depuis sa formation au début des années 2000 : un album de reprises punk celtique en 2001 (A Tribute to Arthur Guinness), un second album, tendant cette fois vers un folk punk plus continental en 2006 (Anywhere but home), puis ce nouvel et troisième album. Malgré tout, le groupe suit une évolution logique, et bien malin serait celui qui peut imputer ces évolutions stylistiques aux nombreux changement de line-up du combo. Après tout, Volker Grüner, frontman et tête pensante du groupe, est toujours aux commandes. Sur Rum, Bum and Violina, The PORTERS évolue à nouveau. Les racines sont toujours faites de folk et de punk mêlés, mais c'est vers des influences américaines plus que celtiques que se porte dorénavant le cœur du groupe. Bonjour le stetson, adieu le kilt.

Sauf que, en évoluant ainsi, The PORTERS livre un album en tout point formidable, ou presque. Tout commence (forcément) avec l'introduction, un court instrumental aux allures hispanisantes, dignes d'un film de Sergio Leone. Une mandoline guillerette lui emboîte le pas tandis que déboule « Harbour pearls », morceau country-folk totalement imparable et qui pose les bases de l'album. Punk dans l'esprit, cet album ne se repose pas sur la guitare électrique (celle-ci est néanmoins très présente, comme sur « Love train ») mais bien sur des instruments tels que la mandoline, le violon ou le banjo qui en constituent l'ossature.

Nombre de morceaux sont tout simplement de véritables pépites. Avec une facilité déconcertante, à l'aide de mélodies imparables et d'une énergie communicative, le groupe enfile les perles sans coup férir : on apprécie particulièrement « Love train », qui évoque les Saw Doctors, « Son of this town », titre folk-punk débridé, la ballade folk « Shine on », poignante et galvanisante (« Don't let the bastards drag you down ! »), ou encore le morceau qui donne son titre à l'album, « Rum bum and violina », aux allures de traditionnel mexicain.

La liste des réussites pourrait être bien plus longue, puisque le groupe ne propose aucun titre de remplissage. « Nameless grave » évoque la musique « roots » de Chuck Ragan, tandis que la complainte « Sam Hall » aurait pu figurer sur un album de Fiddler's Green, compatriotes des PORTERS. « Jesse James », morceau consacré au célèbre bandit, se veut également une réussite majeure dans le genre folk punk, tandis que la seconde ballade, « A cigarette and not half a glass of whisky » se fait aussi délectable que son titre est long, mettant cette fois en valeur un piano et un violon mélancoliques.

Pas un seul faux pas sur ce troisième album des PORTERS, qui proposent un « American folk » hyper convaincant, à défaut d'être novateur. Les touches punk et celtiques, bien plus discrètes que par le passé, participent néanmoins à faire de cet album un opus riche et fouillé, qui parvient à éviter toute lassitude d'écoute. Un grand cru !

Ecouter « Sam Hall » : http://www.youtube.com/watch?v=k905Ah6lsLM&feature=plcp&context=C3a1a617UDOEgsToPDskKyjXEKljMaZR4eu1rsjyn4

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Marie-annick LéPINE
Au Bout Du Rang (2007)
La violoniste des cowboys fringants prend l'air...




La MAISON TELLIER
Avalanche (2016)
Plus loin vers l'ouest


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. Cancion De La Muerte
2. Harbour Pearls
3. Love Train
4. Son Of This Town
5. Shine On
6. Rum, Bum And Violina
7. Nameless Grave
8. Sam Hall
9. Jesse James
10. A Cigarette And Not Half A Glass Of Whiskey
11. Homeward Bound
12. ’39
13. Jesse James (extended Version)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod