Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO POP  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lady Gaga, Britney Spears , Michael Jackson , Prince
- Membre : Prong
 

 Site Officiel (296)

MADONNA - Mdna (2012)
Par RED ONE le 18 Avril 2012          Consultée 3107 fois

En 2012, MADONNA se fout quand même un peu royalement de la gueule du monde. Lorsqu'après plusieurs années sans tournée, Louise Ciccone annonce enfin son grand retour dans les stades et les arènes du monde entier pour de nouveaux shows démesurés, comme à son habitude depuis la fin des années 1980, c'est bien évidemment afin de promouvoir la sortie de son douzième album studio, MDNA, qui succède au plus que controversé Hard Candy (2008). Sauf que voilà, certains tickets de cette tournée ont atteint des prix démesurés, atteignant jusqu'à 300 dollars ! Et que répond-elle à celà, Madonna, quand certains fans organisent une pétition pour critiquer ces prix exhorbitants ? Ceci : "Commencez à économiser dès maintenant. Les gens dépensent 300 dollars dans des choses folles la plupart du temps, comme des sacs à mains. Alors travaillez toute l'année, raclez vos fonds de tiroir et venez voir mon spectacle. Je le vaux bien." C'est tout simplement scandaleux.

Alors du coup, reste à espérer qu'il vaille VRAIMENT le coup, ce douzième effort studio de la Material Girl ! Mmmh voyons voir : bon déjà, la pochette est pas mal, c'est un bon point. Le titre ensuite, un brin provocant : plusieurs associations américaines se sont plaintes de l'analogie volontaire du jeu de mots MDNA avec la molécule MDMA, couramment appellée "ecstasy". Marrant. Enfin, les deux premiers singles publiés en décembre 2011 et en mars 2012, "Give Me All Your Luvin'" et "Girl Gone Wild" : ça sonnait frais, sympa, vaguement retro, un peu suranné quand même ("Girl Gone Wild" est un bon titre mais il n'est pas franchement novateur au final), bref tout s'accordait à laisser penser que MDNA serait un album de bonne facture, correct et de bon aloi, qui remettrait enfin la Madonna sur le chemin de la qualité après un Hard Candy enrichi en soupe bling bling.

Mais en fait, non : MDNA est un album très déconcertant et qui déçoit fréquemment à l'écoute. Hormis les deux singles "Give Me All Your Luvin'" et "Girl Gone Wild", aucun titre fort ne se détache vraiment du reste de l'album. De nombreuses chansons sont très dérangeantes : le second titre, "Gang Bang", est en effet une chanson electro pop aux arrangements légèrement indus. Si dans un premier temps cette mayonnaise suscite l'intérêt, le côté quasiment makina et dubstep de certains passages suffit à provoquer assez rapidement le facepalm. "Gang Bang" réussit ainsi le tour de force de condenser en quelques minutes tout ce que l'electro a produit de pire au tournant du IIIe millénaire. MADONNA y dit des gros mots, dit "bitch" toutes les deux secondes, bref c'est du gros n'importe quoi et en plus c'est moche.

"I'm Addicted" remonte quand même franchement le niveau avec des arrangements electro/minimal assez classieux et très élégants. L'influence des producteurs convoqués sur cet album se fait ici sentir (Martin Solveig, William Orbit, etc...). "Turn Up The Radio" embraye ensuite avec un son frais et pop très convenable. Mouais, c'est pas mal mais ça ne vole pas très haut, les arrangements sont très convenus, on dirait de l'electro comme il en passait à la radio dans les années 2000... Le reste n'est pas du tout du même tonneau : "Some Girls" est ainsi tout bonnement inécoutable à certains moments malgré quelques bons passages, "Superstar" est pour sa part un morceau franchement mauvais aux paroles assez ridicules ("Houlala you're my superstar"), et "I Don't Give A", avec ses rythmiques hip hop assez nulles, ne fait que contribuer à couler encore un peu plus le navire MDNA.

"Masterpiece", chanson romantique composée à l'origine pour figurer dans la bande originale du film "W.E." (réalisé par Madonna herself en 2011), semble elle aussi s'écarter quelque peu du lot de ces morceaux médiocres cités précédemment. "Love Spent", également, avec ses arrangements cheap music façon 8-bit, semble émaner d'une cartouche de Famicom et est assez intéressante. L'album se clôt sur une note assez sympathique avec le titre "Fallin' Free", aux arrangements orchestraux très bien faits. On ressort donc très circonspect de l'écoute de cet album : après le désastre de l'album Hard Candy (2008), bourré de clichés bling bling dûs à l'infâme Timbaland, Madonna produit un album qui se veut expérimental mais qui part tellement dans tous les sens qu'il ne convainc pas vraiment. Dommage.

Pour conclure à ce sujet, MDNA n'est donc pas totalement une bouse : ses côtés expérimentaux et l'approche electro/minimal relèvent un peu le niveau et empêchent ce douzième album studio de la Madonne de se manger un méchant 1/5. Non, malheureusement, MDNA n'est pas vraiment ce retour aux sources tant attendu que l'on espérait après l'écoute du single "Give Me All Your Luvin'". Pendant que de méchants chroniqueurs de musiques éclectiques sur un site généraliste francophone se mettent à vilipender son disque, Madonna, elle, doit sûrement n'en avoir rien à taper. Elle vole déjà dans son jet privé vers des concerts à guichets fermés dans les plus grands stades des Emirats Arabes Unis, donnés devant un public de milliardaires conquis d'avance. Bon, moi de mon côté, c'est la crise économique, je n'ai pas assez de thunes pour aller à son concert, donc tant pis je retourne jouer à Rogue Squadron sur ma Nintendo 64.

MDNA est finalement assez décevant, mais intéressant quand même par certains aspects... À vous de voir.

Titres sympas : "Give Me All Your Luvin'", "I'm Addicted", "Turn Up The Radio", "Love Spent", "Fallin' Free". Le reste est vraiment bof ...

A lire aussi en POP par RED ONE :


MADONNA
Give Me All Your Luvin' (2012)
Oui, nous aussi on t'aime Louise ...




MADONNA
Like A Virgin (1984)
Culte, c'est indéniable. Après, bon...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
   ARP2600
   JEREM
   MOONDREAMER

 
   (4 chroniques)



- Madonna (chant, guitare, fringues méga-chères)
- Jeff Carney (basse)
- Demo Castellon (batterie, basse, etc ...)
- Julien Jabre (guitares, batterie, synthétiseurs)
- The Koz (vocoder, clavier, synthétiseurs, choeurs)
- Nicki Minaj (chant additionnel, choeurs)
- M.i.a (chant additionnel, choeurs)
- Martin Solveig (synthétiseurs, batterie, production)
- Benny Benassi (production)
- William Orbit (production, arrangements ...)
- +
- Beaucoup Trop De Gens à Citer ...


1. Girl Gone Wild
2. Gang Bang
3. I'm Addicted
4. Turn Up The Radio
5. Give Me All Your Luvin'
6. Some Girls
7. Superstar
8. I Don't Give A
9. I'm A Sinner
10. Love Spent
11. Masterpiece
12. Falling Free



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod