Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (204)

INXS - Full Moon, Dirty Hearts (1993)
Par ERWIN le 29 Mars 2013          Consultée 1241 fois

Avec ce neuvième opus studio, les Aussies d’INXS entérinent la nouvelle direction musicale embrayée sur « Welcome to wherever you are » : les guitares rugissent avec une ferveur toute métalisée, même Michael a modifié son style vocal en proposant des lignes beaucoup plus agressives qu’auparavant. La new-wave est bien loin, tout au plus l’appellation alternative correspond à certains gimmicks du groupe encore présents. Malgré tout, l’époque a changé, et seuls deux singles seront extraits de l’œuvre, là où on comptait au moins 5 singles pour les précédentes cuvées.

C’est l’agressif « The Gift » qui ouvre les hostilités… Pas de doute, c’est hostile, très rock, nous sommes bien loin des précieux licks de guitare des frères Fariss, on lâche la sauce avec une confiance inébranlable, la batterie monolithique appuie lourdement ce titre en béton armé… « The Messenger » est bien dopée aux amphétamines à son tour. Encore un joli riff digne des frères Young sur « Time », à l’identité plus rock tu meurs, chouette ambiance. Puis c’est la basse inexorable de Gary qui entraîne ce titre étrange qu’est « Viking Juice » : on croirait une banderille des STRANGLERS époque « La Folie » avec JJ à la basse. C’est à nouveau la 4 cordes qui embraye sur l’agressif « Make your Peace » ou Michael s’égosille quelque peu.

Nous retrouvons l’immense Ray CHARLES sur le second single « Please », que lui-même a sélectionné au dernier moment, et enregistré quelques semaines avant la sortie mondiale du skeud. Un titre plus classique pour les Australiens, ça swingue, c’est assez sympa, mais clairement insuffisant pour faire partie des standards du groupe. Le piano de « Kill the Pain » est troublant d’interrogation… on sent le chanteur à fleur de peau… déjà…
Le rythme de « Cut your Roses down » est une vraie réminiscence de leurs premiers succès, ce petit côté funky que procure le sax de Kirk est bien rafraîchissant. Puis la petite rythmique de « I’m Only Looking » perpétue ce souvenir finalement vivace.

Sur « Full Moon Dirty Hearts, on aura la surprise d’entendre la voix si particulière de Chrissie Hynde, leader des PRETENDERS et comme INXS une des icônes des mouvements new-wave/alternatif des années 80. La chanson quant à elle n’est pas vraiment mémorable.
Quant à cette petite curiosité qu’est « Born to be Wild », le moins que l’on puisse dire est que l’exercice ardu d’un standard du rock par un groupe de new-wave relève d’un défi intéressant. Et franchement le résultat est à la hauteur, ce qui tendrait à prouver que les excessifs Aussies sont avant tout un bon groupe de rock. D’ailleurs, on est en 93, qui donc se soucie encore de new-wave ?

Je ne peux malgré tout pas réfréner une envie de pousser un petit soupir, pas de dépit non, car la qualité reste présente, mais on sent clairement que la grande époque des Australiens est désormais derrière eux. Après tout, n’est-ce pas là un lieu commun, tutoyer les sommets puis redescendre… Mais la chute sera plus rude pour certains, même si elle ne signifie pas nécessairement fin de carrière mais bel et bien fin d’existence…

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


Alison MOYET
Other (2017)
Diva de la new wave




DURAN DURAN
Rio (1982)
Vers l'infini et au dela


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Days Of Rust
2. The Gift
3. Make Your Peace
4. Time
5. I’m Only Looking
6. Please
7. Full Moon Dirty Hearts
8. Freedom Deep
9. Kill The Pain
10. Cut Your Roses Down
11. The Messenger
12. Viking Juice
13. Born To Be Wild



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod