Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : King Crimson, Magma, Henry Cow
- Membre : Peter Hammill , The Tangent , Peter Hammill Et Gary Lucas

VAN DER GRAAF GENERATOR - Vital (van Der Graaf Live) (1978)
Par TARTE le 2 Octobre 2011          Consultée 2335 fois

Vital, le maudit.

Qui ne s’est jamais interrogé, perdu, révolté, horrifié au moins une fois à l’écoute de ce damné ? Ceux qui n’ont jamais accroché aux changements brutaux que goupillait The Quiet Zone/The Pleasure Dome ont déjà quitté le navire, et observent de loin, l’œil cave, la lente descente du groupe, ne prêtant même plus attention à ses derniers appels de détresse.

Oui, mais…

Souvenez-vous, presque dix années plus tôt, un quatuor ayant perdu son fou de leader sortait un album au nom inoubliable. Ummagumma et ses quatre titres live était un laboratoire fantasmagorique dans lequel Pink Floyd s’essayait aux plus explosifs des mélanges. Vital, c’est le Ummagumma du Générateur. Non pas dans sa démarche, mais plutôt dans son geste. N’ayant plus les outils pour recréer ces ambiances hallucinantes qui étaient légions sur Pawn Hearts, Godbluff ou Still Life, le groupe se tourne vers une violence plus explicite, reprend ses compositions pour les propulser dans d’autres sphères plus concrètes et résolument plus brutales.

Dans un autre monde.

La basse de Nick Potter est écrasante, le violon de Graham Smith aride, la batterie de Guy Evans déchaînée, Les plaintes saxophoniques de Jackson hargneuses, la voix de Hammill toujours plus désespérée… Le Générateur comme on l’a rarement vu, troublant les pistes et reniant son propre jeu, semble se forger une nouvelle identité.
Pourtant, en contrepied de ces éclairs de furie se construit un univers double. Déroutant de finesse et de beauté, servi par d’ineffables lignes de piano jouées par Hammill (cette intro du « Medley »…), on reste littéralement désorientés par les écarts ainsi creusés au sein de l’œuvre.

Où les règles semblent se mouvoir, comme les sables.

Vital fut réédité à deux reprises. La première (1989) pour corriger une production calamiteuse, la seconde (2005) pour apporter à l’album son lot de pièces inédites, certaines provenant de la carrière solo de Hammill, d’autres remontant jusqu’à H to He, Who Am the Only One et relevant considérablement l’intérêt de ce live déjà passionnant.
Alors au diable les considérations stylistiques et ces manies de classement, Vital est un album au potentiel aussi invraisemblable qu’extravagant. Une pièce-montée explosive qui ne laissera personne de marbre. Et quand une œuvre transcende son style…

Ne sont plus ni la raison ni la vision, juste les émotions.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par TARTE :


VAN DER GRAAF GENERATOR
Still Life (1976)
Pas de prisonniers




TRANSATLANTIC
The Whirlwind (2009)
Spécial boîte à demandes !


Marquez et partagez





 
   TARTE

 
  N/A



- Peter Hammill (chant, guitare, piano)
- Graham Smith (violon)
- Charles Dickie (violoncelle, piano électrique, synthétiseur)
- Guy Evans (batterie)
- Nic Potter (basse)
- David Jackson (saxophones, flûte)


1. Ship Of Fools
2. Still Life
3. Last Frame
4. Mirror Images
5. Medley: Plague Of Lighthouse Keeper / The Sleep...
6. Pioneers Over C’
7. Door
8. Urban: Part 1
9. Killer (section)
10. Urban: Part 2



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod