Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  E.P

Acheter Cet E.P
 



FAT FREDDY'S DROP - Hope For A Generation (2004)
Par KLEMAN le 2 Mai 2013          Consultée 746 fois

L'album commence par une intro claviers hyper planante, rejoint par la contrebasse (MPC en fait hein ...) et le saxophone L'ambiance, sereine, se pose instantanément. La guitare s'introduit, munie de delays hors du commun pour qui n'écoute pas de dub, on décolle doucement sur les lignes de cuivres qui jouent des mélodies aussi simples qu’envoûtantes. La toute petite teinte dub se mêle à ce qui ressemble une intro sans fin (mais tant mieux), jusqu'à ce qu'arrive la voix de Joe Ducki. Avec les percussions cette arrivée lance l'album le temps de ce qu'on peut appeler un refrain. L'ambiance instrumentale revient tout suite après cette ouverture. Les lignes de contrebasse tournent sans cesse, et puis très progressivement une véritable rythmique s'installe. Le tout s'en va sur les voix à nouveau, dans une fin aussi aérienne que l'ensemble du morceau.

« Hope », le deuxième morceau, commence de manière beaucoup plus roots : cocotte à la guitare, ligne de basse, skank à la deuxième guitare. Toujours dans un esprit très peacefull, très zen, une sorte de reggae apparaît petit à petit, renforcé par l'arrêt soudain des nappes aux cuivres aux alentours de la quatrième minutes. On arrive ensuite dans un passage à la production plus dub, instrumental, avec reverb et delay sur la caisse claire et un sentiment de masse, de puissance. Puis c'est l’accalmie progressive jusqu'au duo quasi exclusif en chant / contre-chant des voix et des cuivres. Ce duo est rejoint et enrichi en une montée qui aboutit sur une sorte de libération des cuivres avec une impro au saxo, et réponse des autres cuivres, dans quelque chose de très rythmé, qui donne presque un sentiment de fanfare. C'est extrêmement bien mené et très surprenant quand on repense à l'intro du très zen, ce vers quoi d'ailleurs redescend le morceau en guise de conclusion.

La suite de l'EP propose deux morceaux live tout simplement magiques, à savoir « Willow tree » et « Runnin' ». Étant donné qu'ils font 35 minutes à eux deux, il me semble peu opportun de me risquer à une description détaillée en quelques lignes. Je me bornerais à les qualifier d'extraordinairement bons, fichtrement bien menés, et jamais longs ou rébarbatifs, pourvu que l'on soit prêts à écouter quelque chose d’extrêmement calme et mouvant à la fois. L'organisation de leur musique en live semble proche de ce que le groupe Midnite peut également produire sur scène, et qui se rapproche d'une improvisation générale, mais totalement maîtrisée. Le groupe semble en fait ne pas se fixer de structure et évoluer progressivement d'un état de la chanson à un autre, tous travaillés précisément auparavant en répé.

L'opus se termine finalement par la version radiophonique de « Hope ». Comprenez par là une 'version qui dure pas trois plombes parce que y'a d'la pub aussi à diffuser'. Même racourci (cinq minutes tout de même) on ne perd pas en qualité globale, mais il est vrai qu'elle pourrait presque paraître brutale (ahaha) après l'écoute de l'EP en entier. Brutale dans le sens ou le morceau évolue très rapidement, sans qu'on ai réellement le temps d'analyser chaque phase, ce qui donne une dynamique très agréable au morceau. On finit en fait avec la teinte de fraîcheur qu'il aurait éventuellement manqué à l'EP pour passer à côté du 5/5, et encore …

A lire aussi en REGGAE par KLEMAN :


GROUNDATION
Hebron Gate (2002)
Le premier bijou de groundation




GROUNDATION
Each One Teach One (2001)
2e album ... vite, le troisième !


Marquez et partagez





 
   KLEMAN

 
  N/A



- Joe Dukie (chant)
- Jetlag Johnson (guitare)
- Dobie Blaze (claviers)
- Dj Fitchie (machines)
- Tony Chang (cuivres, principalement trompette)
- Hopepa (trombone)


1. Bluey
2. Hope
3. Willow Tree
4. Runnin'
5. Hope (radio Edit)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod