Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Allman Brothers Band , The Marshall Tucker Band , Doc Holliday

The OUTLAWS - Hurry Sundown (1977)
Par ERWIN le 15 Septembre 2013          Consultée 879 fois

Après deux premiers albums réussis, la guitar army, menée par le gant de velours de Hughie Tomasson, reprend le cours de ses pensées, plus mélodiques que jamais. En cette année d’explosion du Punk, jamais les cow-boys de Floride n’ont aussi bien assumé leur Blues rock mâtiné de country. Ils n’en ont rien à foutre de la mode, ne cherchent pas à tout prix à vendre leur came. Ils font ce qu’ils aiment avec beaucoup d’honnêteté. Seul le bassiste a changé, O’Keefe ayant laissé sa place à Arnold. Cela ne change rien au son et aux compos, tout étant placé sous la coupe des trois fabuleux gratteux composant l’armée.

Débutons pas le chef, maître d’une stratocaster noire dont il sait tirer les sons les plus purs : l’immense et regretté Hughie Tomasson propose ici une de ses meilleurs compositions avec « Hurry sundown », son riff aisément identifiable, et son état d’esprit chevauchée de cow boy, grand trademark de son compositeur. Illuminée de bout en bout par des interventions divines à la guitare, jusqu’au refrain crépusculaire, une super chanson ! C’est l’album ou « Flame » aura le moins contribué puisque sa seconde compo est écrite avec l’aide de Mr Jones, il s’agit de la très country « Man of the hour ». On s’y croirait dans un paysage du Wyoming en train de convoyer un troupeau de bêtes à cornes par delà les rocheuses. Titre de six minutes bâti pour être l’opus major de l’album, ce slow mid tempo s’apprivoise bien et me rappelle certaines harmonies des EVERLY BROTHERS, on nage dans le classique, c’est beau. A nouveau les guitares dépotent grave et s’en donnent à cœur joie.
Sur cet album, c’est donc bien Billy Jones qui tire les marrons du feu avec le plus d’application notamment sur la célèbre « Holiday » - un des incontournables en live des renégats – avec à nouveau ses légendaires solos de guitare. Dans un état d’esprit très smooth, Billy propose le slow « Night wines », quand on connait l’histoire du garçon et la difficulté de ses rapports avec l’alcool et la drogue, la chanson prend une tout autre dimension. Enfin « Heavenly blues » composé avec Henry Paul, et chantée par ce dernier, avec un ton résolument country. Henry compose aussi la redoutable « Gunsmoke », titre aux consonances plus rock que d’ordinaire, composée avec le génial batteur Monte Yoho.
Le bassiste Arnold y va franco avec deux compos : « So afraid » nous fait passer la frontière du country rock avec le banjo tenu par Hughie, et « cold and lonesome » s’adapte magnifiquement au répertoire des outlaws. Enfin « Hearin my heart talkin » nous fait revenir à des considérations plus rock.

La note sera la même que pour l’album précédent, mais avec une distinction, au lieu d’arrondir à 4 le 3.5, je le descends à 3 pour un certain manque de cojones sur plusieurs titres. La musique reste très agréable et plusieurs titres le font carrément. Les guitares sont toujours aussi bonnes et c’est malgré tout le principal quand on aime les outlaws.

A lire aussi en BLUES-ROCK par ERWIN :


ZZ TOP
Eliminator (1983)
Le zizi au top de sa forme

(+ 1 kro-express)



Calvin RUSSELL
Contrabendo (2011)
Live but dead


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Harvey Arnold (basse, chant)
- Billy Jones (guitare, chant)
- Henry Paul (guitare, chant)
- Hughie Thomasson (guitare, chant)
- Monte Yoho (batterie)


1. Gunsmoke
2. Hearin My Heart Talkin
3. So Afraid
4. Holiday
5. Hurry Sundown
6. Cold And Lonesome
7. Night Wines
8. Heavenly Blues
9. Man Of The Hour



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod