Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Vangelis, Jon & Vangelis, Demis Roussos

APHRODITE'S CHILD - It's Five O'clock (1969)
Par WALTERSMOKE le 22 Septembre 2013          Consultée 1601 fois

La vraie musique, celle qui est à la fois plaisante et subtile, est née en 1969. Du moins pour certains, y compris les APHRODITE'S CHILD. Ces derniers passent à un niveau supérieur après avoir mollement démarré avec un End of the World bien peu trépidant, ou alors dans le mauvais sens. Le groupe de Vangelis passe à une vitesse supérieure, et aiguise son talent. Le choix des songwriters est également à noter, puisque Boris Bergman est remplacé par d'autres, y compris par Richard Francis sur la plupart des titres. Vangelis lâche également un peu la bride et laisse ses camarades Roussos et Sideras co-écrire une chanson chacun. Qu'ils en profitent, c'est la dernière fois.

It's Five O'Clock donne un exemple de ce que tant de groupes contemporains auraient pu faire pour ne pas sombrer dans les oubliettes musicales. La vision pop typique de l'époque se lie avec une recherche musicale, alors débutante pour Vangelis. Autrement dit, c'est une pop travaillée qui se fait entendre ici. Soit dit en passant, certains continuent de classer l'album en rock progressif, une grosse erreur induite notamment par 666 alors qu'il ne s'agit même pas de proto-prog.
It's Five O'Clock n'est pas un produit fini toutefois. Le marbre est taillé et poli, mais il reste des imperfections des plus visibles. La meilleure preuve est l'ouverture éponyme, qui traîne encore quelques tonneaux de sirop. Elle apparaît toutefois comme bien meilleure que bien des chansons de End of the World, et en serait une pièce maîtresse si elle y était intégrée. En miroir, "Such a Funny Night" est une chansonette amusante mais anecdotique.

Entre les deux, c'est un peu « faites votre marché ». Si l'interprétation n'est pas sensationnelle, elle redouble d'efficacité et est une preuve du talent des APHRODITE'S CHILD, que ce soit sur les titres rythmés ou les ballades. Ces dernières ne sont d'ailleurs pas loin d'être splendides. Roussos se change en homme à la voix d'or, certes mièvre, mais pas autant que par la suite. Marie Jolie fleure bon les tropiques et la volupté qui lui est inhérente, tandis que "Annabella" présente une césure couplet calme/refrain énervé assez basique mais efficiente. A noter sur cette chanson la flûte enchanteresse. Quand on pense que c'est le même homme derrière Quand je t'aime, il y a de quoi rester circonspect.
Le meilleur se présente surtout dans les autres chansons. Tout est néanmoins relatif pour Funky Mary, un poil déconcertant et insensé, mais dans l'air du temps. A part ça, pour peu qu'on accepte la pop, le reste devrait faire l'unanimité. En particulier, si "Good Time so Fine" ne fera pas baver les songwriters anglais, sa fraicheur et son intemporalité font plaisir à entendre.

Une belle réussite que ce It's Five O'Clock. Le travail de composition de Vangelis et l'interprétation des trois musiciens en font presque un incontournable de la pop des années 60. Mais le claviériste voit déjà plus loin que ça, et pose petit à petit son univers bien à lui, sans compter le monstre infernal qui explosera au début de la décennie suivante.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


Sharon VAN ETTEN
I Don't Want To Let You Down (2015)
Oh la belle pépite




Carly Rae JEPSEN
Emotion (2015)
Le Carly c'est bon, mangez-en


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Vangelis (un peu de tout)
- Demis Roussos (chant, basse, guitare)
- Loukas Sideras (batterie, chant)


1. It's Five O'clock
2. Wake Up
3. Take Your Time
4. Annabella
5. Let Me Love, Let Me Live
6. Funky Marie
7. Good Time So Fine
8. Marie Jolie
9. Such A Funny Night



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod