Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : 2pac, Nas, Common

The NOTORIOUS B.I.G. - Ready To Die (1994)
Par GLADIUS le 4 Novembre 2013          Consultée 1549 fois

Notorious Big est un représentant majeur du rap « East Coast ». Ayant vécu une vie peu commune entre drogue, prison et flingues, notre rappeur se fait remarquer après avoir sorti une démo sans réelle intention, qui lui vaut un tour en studio pour enregistrer l'album qui va tout changer dans le monde du hip-hop. Ils se comptent sur le bout des doigts, ces albums qui ont une influence sur tout ou presque tout ce qui se fait aujourd'hui, mais s'il fallait n'en retenir qu'un seul, nul doute que Ready To Die mériterait cet honneur.

Cet album est le seul à être paru alors que Biggy était encore vivant, les autres le seront à titre posthume. Plus de 4 millions d'exemplaires se sont écoulés dans le monde, et ce n'est en aucun cas dû au hasard. Le bonhomme sort ici un album qui raconte sa vie, ses périples, ses démêlés avec la justice et la prison, et le titre évocateur Ready To Die en dit long sur la mentalité du rappeur au moment où il écrit ses textes.

Déjà, l'un des principaux arguments de la réussite de cet album est le premier single qui a vu le jour : « Juicy ». Un monument, ni plus ni moins. Le rap du bonhomme est plus qu'impressionnant, chaque rime est maîtrisée au millimètre près, avec un flow diabolique. Par dessus une ligne de basse aphrodisiaque notre rappeur s'exprime avec classe, et les premiers mots « It was all a dream » resteront à longtemps gravés dans la mémoire, comme étant l'un des plus grands classiques du rap, écrasant toute concurrence. On peut aussi bien citer « One More Chance », qui constitue lui aussi un monument du rap, avec sa longue intro d'une minute où il laisse son répondeur et toutes ses anciennes conquêtes s'exprimer. S'ensuit un exercice de rime efficace au possible, où l'on sent le rappeur à l'aise dans son boulot, carré et sûr de lui. Du grand art, encore une fois.

Une autre raison du succès de cet album est qu'il est produit par une star qui fourre son nez partout là où ça sent le billet, j'ai nommé Sean COMBS, plus connu sous le nom de Puff DADDY. Il sait y faire le bougre, rien qu'à écouter l'intro de l'album pour comprendre que c'est du gros boulot, avec le classique « Rapper's Delight » samplé, mais aussi du Snoop DOGG et d'autres pointures de l'époque.

Si on écoute de fond en comble l'ensemble de l'album, on va tomber sur un excellent « Things Done Changed », parfaitement exécuté et servant à merveille de premier morceau de l'album. On trouve aussi « Gimme the Loot » composé d'excellents couplets originaux au possible, et bien que le refrain soit un peu plus plat et prévisible, on prendra plaisir à retourner dessus. « Warning » retient l'attention, les textes sont bluffants, Biggy raconte une histoire dans chacune de ses chansons et il serait dommage de passer à côté, c'est bigrement bien foutu. On passe aussi par le titre éponyme « Ready To Die », à l'instru recherchée et fort bien ficelée, encore un tube sur cet album.

Le seul artiste ayant l'honneur de faire un featuring sur cette galette aux défauts quasi-inexistants est METHOD MAN, membre du Wu-Tang Clan. Le morceau en question est « The What », beaucoup plus underground que le reste de l'album, il reste appréciable. « Everyday Struggle » est une petite perle grâce à son instru, son refrain et son couplet. Tout, en somme.
« Big Poppa » est un des grands singles de cet album, il est indéniable qu'il groove à fond, et qu'il se pose dans la continuité de l'album, sans fausses notes comme à l'habitude du New-Yorkais.

Biggy nous l'a rappelé tout au long de l'album : il est prêt à mourir (« Suicidal Thoughts » nous le prouve encore). Le gars a vécu tellement de crasses si jeune, qu'il est persuadé que sa vie ne sera pas longue. Et il a pas tort, puisqu'il n'a eu le temps de sortir qu'un seul album, au grand regret de tout auditeur de rap.
Que dire de cet album si ce n'est qu'il s'installe comme une référence absolue dans le rap ? Aucune fausse note, le rival de 2PAC est installé et il est dangereux. Pour preuve, le monument « Juicy » est à lui seul une raison de craindre notre Biggy. Un seul album pour devenir une légende, c'est fort. Mais il l'a fait, et il mérite le respect, et c'est avec émotion que cette chronique se terminera sur un R.I.P bien mérité.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


CASSEURS FLOWTERS
Casseurs Flowters (2013)
Ah, cette jeunesse...

(+ 1 kro-express)



MOS DEF
The New Danger (2004)
Un sacré danger pour la concurrence..


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. Intro
2. Things Done Changed
3. Gimme The Loot
4. Machine Gun Funk
5. Warning
6. Ready To Die
7. One More Chance
8. Fuck Me (interlude)
9. The What
10. Juicy
11. Everyday Struggle
12. Me & My Bitch
13. Big Poppa
14. Respect
15. Friend Of Mine
16. Unbelieveable
17. Suicidal Thoughts



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod