Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (295)

Bill WITHERS - 'bout Love (1978)
Par ERWIN le 5 Décembre 2013          Consultée 755 fois

Nous voici déjà au septième album du grand soul man qu’est Bill WITHERS. Une introduction est désormais inutile, vous aurez fort bien compris au grès de sa discographie que notre homme personnifie l’équilibre et recherche l’épanouissement avec constance et bonhomie. Nous abordons la fin des années 70 avec lui, toujours « Still Bill », il n’a pas changé d’un iota, juste pris de l’âge. Les courants musicaux l’affectent peu et on va retrouver sa patte aisément identifiable tout au long de l’opus. Opus qui est entièrement tourné vers l’amour, car on trouve le mot « Love » partout et notamment dans 4 titres sur 8, on ne s’interrogera donc même pas sur le sujet principal de ses préoccupations actuelles.

C’est probablement le meilleur titre du lot qui ouvre la livraison avec « All because of you » qui stigmatise l’impuissance matinée d’admiration des hommes face au sexe faible, le rythme est bien sympa.
Cela dit je ne suis guère fana des deux singles qui sont issus de ‘Bout love, « Didn’t it make it better » est une chanson honnête, mais qui n’a pas l’étoffe d’un classique comme il en a tant composés, elle aura d’ailleurs une courte carrière dans le billboard. Tout comme le petit funk qu’est « You got the stuff », sans réel relief, même si cela reste écoutable. Deux singles qui n’avaient pas le niveau pour succéder à des « Ain’t no sunshine » et « Use me » ou à la plus récente « Lovely day ». Aucun doute. Si les préoccupations de Bill sont toutes d’amour, elles sont moins à la composition.

D’autant que je fais les même observations pour « Look to each other for love », c’est certes calibré et bien fichu, mais cela atteint difficilement le cortex et les centres du plaisir. On attaque ensuite le grand Amour avec « Love », un slow soul assez conforme, mais ou Bill manque un peu de « couilles », je dirai « peu concerné ». On continue dans la foulée avec la basse groovy de « Love is », plus dansante et donc plus réussie, avec une orchestration bien dans l’air du temps, une compo qui aurait pu être signé par EARTH WIND AND FIRE.
Enfin le piano de « Memories are that way » conclue avec talent cette première partie de la carrière de Bill, une belle mélodie ou on retrouve l’émotion du natif de Caroline, un joli refrain, belle performance au chant, très chouette !

Cependant, malgré deux jolis titres, cet album placé sous le signe de l’amour me séduit moins que les précédents. Dix années de carrière et 7 albums ont sans doute fatigué quelque peu notre soulman. Il est aussi fort probable que sa famille retienne son attention plus qu’auparavant. Quelques années lui seront nécessaire pour rebondir après cet album qui aura moins de succès.

Mais ce n’est qu’un au revoir !

A lire aussi en SOUL par ERWIN :


Bill WITHERS
Just As I Am (1971)
Positive soulman




Bill WITHERS
Still Bill (1972)
Au sommet


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. All Because Of You
2. Dedicated To You My Love
3. Didn’t It Make It Better
4. You Got The Stuff
5. Look To Each Other For Love
6. Love
7. Love Is
8. Memories Are That Way



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod