Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO DUB  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


PANDA DUB - Psychotic Symphony (2013)
Par MARTIN le 5 Septembre 2013          Consultée 1103 fois

Entre autres spécificités, le Dub en possède une assez étrange : celle de flanquer le genre musical directement dans le nom du groupe. C'est loin d'être systématique, mais tout de même. Dub Addict, Kaly Live Dub, OnDubGround, Weeding Dub... Imaginez, RAMMSTEIN METAL, ou REGGAE BOB MARLEY, ou encore RODRIGO Y GABRIELA TISANE. Analyse de comptoir rapide : s'il doit être difficile de changer de genre d'un album à l'autre (certains ont quand même tenté le coup, cf les très bons DUBPHONIC) et que l'on doute trouver derrière ces noms une identité propre très forte, il faut reconnaître à ces groupes de ne pas se la racler. L'amour de leur musique avant le reste. L'air de dire, on ne va pas révolutionner les choses, mais on aime le dub, on sait en jouer et on va vous en mettre pleins les oreilles. Le tout généralement joué dans des soirées Sound System, à même le sol, le public entourant la scène, les musiciens se faisant parfois battre en terme d’acuité visuelle par de simples murs de baffles. Humble.

Eh bien PANDA DUB est de ceux-là, mais pas tout à fait. Certes, peu de surprises à la première écoute de Psychotic Symphony, la musique du jeune Lyonnais reprend quantité des codes établis les décennies précédentes, et en particulier la dernière. On ne peut s'empêcher de penser régulièrement aux premiers opus d'HIGH TONE par exemple, mâtiné d'un Steppa Anglais bien efficace. Comme tout groupe en -dub, PANDA DUB multiple les skanks comme Jesus les pains : avec générosité et bonne humeur.

Mais sa musique reste assez libre et s’autorise d’aller plus loin qu’un dub traditionnel. Des violons, des guitares, du sitar, divers instruments à vents, et même de la trompette. Fusion presque classique, mais maniée avec aisance. Panda les intègre dans un dub plus aérien qu’à l'accoutumée, toujours dansant, mais parfois bien planant. Psychotic Symphony est moins rentre-dedans que les productions précédentes de PANDA DUB, et fait même parfois la démonstration d’une belle maîtrise de l’espace sonore. Quelques skanks bien placés qui résonnent au milieu de pas grand-chose, exercice typique du genre brillamment maitrisé ici.

Parfois, c’est même vraiment excellent. Le titre éponyme est un régal, avec son intro lancinante qui vient vous engourdir progressivement, un climat serein, légèrement perturbé par des vibrations sourdes, pour exploser dans un dub bien énergique qui ne vous laisse pas la possibilité de rester sur place. C’est pas furieusement original, mais qu’importe, c’est très bon. La fin du titre est plus massive et presque grossière, lorgnant sur un Dubstep bien franc mais plaisant.

Psychotic Symphonie est un album duquel on ressort détendu mais pas endormit, positif, plein de franchise. Un disque attachant, simple mais pas faignant, pourvu d'une âme généreuse et démonstrative. Et bien varié aussi, passant d'un Steppa dévastateur à des sons plus intimes, du 8-Bit Jahtarien au Dubstep à la sauce roots, quasiment toujours avec la même réussite.

Allez, pour râler, tout n'est pas parfait. Du point de vue du gars qui suit la scène française et anglaise depuis une dizaine d'années, ce n'est pas d'une fraîcheur excessive, et l'on sent que PANDA DUB a tant aimé ces scènes qu'il a du mal à s'en détacher vraiment (le cherche-t-il?). Cela n'enlève rien à la qualité intrinsèque de la musique, mais pour qui est à la recherche de nouvelles sensations, qu'il passe son chemin pour aller vers du STAND HIGH ou autres. Ensuite, ce disque a été composé quasi exclusivement sur logiciel, le son est donc clair et précis mais manque parfois un peu de relief et du feeling que peut apporter un véritable instrument. Enfin, encore ça et là quelques transitions maladroites.

Mais pas de doute, ce Psychotic Symphony est le disque abouti d'un artiste prometteur, qui fera encore parler de lui dans quelques années. Et pour ne rien gâcher, l'album est disponible en prix libre ici : http://odgprod.com/2013/01/panda-dub-psychotic-symphony/#more-3339 . Il n'y a plus à hésiter.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par MARTIN :


HIGH TONE
Outback (2010)
Spontanéité vs minutie




HIGH TONE
Underground Wobble (2007)
Monument !


Marquez et partagez





 
   MARTIN

 
  N/A



- Panda D. (tout)


1. Sometimes I Don’t Sleep
2. Smile Is The Ke(y)
3. Crazy World
4. Into The Woods (feat. Poussin)
5. Bubble Game
6. Pleine Lune
7. Time
8. Psychotic Symphony
9. No Rule In Underground
10. Sandiala.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod