Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK HARDCORE / FUSION  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1995 God Of Love
 

- Style : The Exploited , Discharge, Gbh, Black Flag, Dead Kennedys, Suicidal Tendencies
 

 Site Officiel (440)

BAD BRAINS - Into The Future (2011)
Par RED ONE le 14 Novembre 2014          Consultée 690 fois

En dépit de leur grand retour en fanfare en 2007 avec l'album Build A Nation, produit par Adam Yauch des BEASTIE BOYS (alias MCA), les BAD BRAINS ont quelque peu continué à galérer dans les années qui ont suivi. Signe relativement inquiétant, H.R. s'est même fait de nouveau remplacer brièvement par Israel Joseph I durant l'année 2008. Néanmoins cette énième période d'incertitude n'a pas duré très longtemps, et voici qu'en ce début de décennie 2010, le line-up classique et définitif des BRAINS nous revient avec un nouvel album, Into The Future. Symbole éminemment fort, la magnifique pochette de cet album rends ouvertement hommage à celle du premier opus éponyme de 1981, et ce n'est pas un hasard à l'approche du 30e anniversaire de la sortie de ce dernier..

Après des années passées à naviguer aléatoirement entre metal et dub, le duo Know/Jenifer avait enfin ressorti ses barres de fer du placard pour nous pondre de puissants riffs punk sur Build A Nation. Fort heureusement, son successeur Into The Future poursuit dans cette veine, et le punk hardcore tabasse toujours ici violemment comme il se doit : "Into The Future" démolira ainsi avec facilité la maison de votre voisin, "Suck Sess" défoncera aisément vos cervicales avec ses riffs puissants, pendant que "Come Down" vous aplatira la cervelle avec amour. Quelques titres sont certes un peu moins convaincants, tels que "We Belong Together" ou "Popcorn"...
Mais dans tous les cas, les trois instrumentistes du groupe américain déploient ici une savante artillerie hardcore comme on en a rarement vu d'aussi efficace. Si la musique des BRAINS se veut à la base un hommage musical à Jah, alors c'est qu'on doit probablement passer sa journée à pogoter dans les royaumes des Cieux ! De quoi convertir aisément le plus athée des punks...

Les aspects metal fusion propres aux Brains depuis la fin des années 1980 sont bien évidemment toujours présents, comme en attestent des titres tels que "Earnest Boy", avec son magnifique solo heavy metal signé Dr. Know, ou bien "Youth Of Today", chanson mélangeant allègrement hip hop, reggae et hardcore. "Fun", avec ses riffs groovy et la voix aérienne de notre clown à dreads préféré, se révèle l'un des meilleurs moments de l'album.
Toujours aussi perturbante, la voix de H.R. made in 2011 n'a définitivement plus grand chose à voir avec celle de la grande époque. Au point que l'on se demande régulièrement à l'écoute de cet album s'il s'agit bien de la même personne qui s'époumonait jadis lors des concerts en effectuant des saltos arrière. "Yes I", malgré des riffs hardcore tonitruants et ravageurs, voit ainsi notre papy rasta partir vocalement en vrille sans réelle conviction, à l'endroit même où un chant bien plus agressif n'aurait pas démérité.

Le reggae et le dub semblent un poil plus en retrait sur cet album que sur les précédents (seulement 4 titres ici), toutefois que serait un album des BRAINS sans passages reggae ? Passons toutefois immédiatement sur "Rub-A-Dub Love", moment de dub quelque peu banal, qui n'a pas de réel intérêt même si l'ensemble n'est pas désagréable. Le nouveau remix de "Jah Love" adopte en revanche des teintes bien plus electro que ses versions antérieures, ce qui semble assez réussi.
"Make A Joyful Noise", agréable moment de reggae roots mâtinés de quelques accords jazzy, se révèle enfin très sympathique, alors que le morceau final, "MCA Dub", se veut un hommage des BRAINS à leur ami Adam Yauch, à l'époque en pleine lutte contre un cancer dont il allait finir par mourir en mai 2012.

Malgré un certain nombre de défauts, Into The Future s'impose sans réelles difficultés comme un très bon album des Brains. Certes, si on le compare aux chefs d'oeuvre pondus par nos Américains préférés dans les années 1980, il ne peut prétendre atteindre leur niveau. Sauf qu'il ne faut pas oublier un détail majeur : les Brains du XXIe siècle ne sont plus ceux de la fin du XXe siècle. H.R. n'est plus celui que l'on a connu dans le passé, c'est un fait acquis depuis les années 1990. Ces éléments digérés, on aurait du coup vraiment tort de ne pas savourer comme il se doit cette ébouriffante collection de riffs hardcore surpuissants et ces superbes moments de fusion made in USA.

YES I !!!!!

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


GBH
City Baby's Revenge (1984)
Une suite ? pas vraiment...




DISCHARGE
Why (1981)
Discharge, c'est la guerre


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- H. R. (chant)
- Dr. Know (guitare)
- Darryl Jenifer (basse)
- Earl Hudson (batterie)


1. Into The Future
2. Popcorn
3. We Belong Together
4. Youth Of Today
5. Rub-a-dub Love
6. Yes I
7. Suck Sess
8. Jah Love
9. Earnest Love
10. Come Down
11. Fun
12. Maybe A Joyful Noise
13. Mca Dub



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod