Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ÉLECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1979 Correlations
1980 Belle Alliance
1989 Walkin' The Desert
1991 Tropical Heat

ALBUMS LIVE

1998 @shra
 

- Style : Peter Baumann , Tangerine Dream, Edgar Froese
- Membre : Wallenstein, Richard Wahnfried , Klaus Schulze , The Cosmic Jokers , Agitation Free, Ash Ra Tempel, Harald Grosskopf
- Style + Membre : Manuel GÖttsching , Hoenig & GÖttsching

ASHRA - Walkin' The Desert (1989)
Par ARP2600 le 29 Novembre 2014          Consultée 1386 fois

Berlin-Ouest était la capitale européenne de la culture en 1988, chose étrange alors que la fin de son enclavement était proche, mais également naturelle tant la capitale allemande est un intense foyer de culture depuis plusieurs décennies (quand je pense que c'est Mons en 2015...). De nombreux événements ont eu lieu dans ce cadre, bien sûr, et notamment quelques concerts dans un planétarium, sur le thème du désert, ce qui a impliqué des musiciens de divers horizons, y compris des locaux. C'est ainsi qu'ASHRA a donné un concert d'environ une heure, mêlant sa musique à des passages déclamés. Harald Grosskopf n'étant pas disponible à cette époque, Manuel Göttsching et Lutz Ulbrich ont créé une musique pour deux, sous la forme d'un exercice de style. Le concert n'a pas été enregistré tel quel, mais les deux musiciens ont retravaillé l’œuvre pour en faire un album entièrement instrumental, publié en 89 et intitulé Walkin' the Desert.

Il s'agit du dernier album studio impliquant Göttsching publié dans un délai raisonnable après sa réalisation, ce qui est lié au fait que c'est son dernier bon. Il n'avait fallu qu'un peu plus de deux ans pour E2-E4, qui a de toute façon une histoire très particulière, mais la chose est plus grave pour Tropical Heat et Dream and Desire, sortis en 91, ainsi que pour le plus récent Die Mulde, tous parus au moins cinq ans après leur enregistrement. Quoi qu'il en soit, les trois membres d'ASHRA ont sévèrement réduit leur activité discographique après 1980. Si on peut déplorer la pléthore de disques de TANGERINE DREAM et de Klaus SCHULZE, ainsi que leur médiocrité midi autour de 1990, les projets de Göttsching montrent l'excès inverse, sans beaucoup de résultat non plus. Enfin, il nous reste au moins ce séduisant Walkin' the Desert, plus solide que la note ne le laisse paraître.

En fait, ce qui cloche ici est également ce qui en fait l'originalité. En plus d'être censé représenter le désert, chacun des quatre longs morceaux est basé sur un type de son. Le premier est joué aux claviers, dominé par des arpèges de piano. Le second comporte essentiellement des nappes, le troisième des guitares et le dernier de l'échantillonnage. Seul le bonus, présent uniquement sur le CD et malicieusement baptisé "Dessert", mélange avantageusement le tout. Et donc, il faut être prêt à entendre des choses séduisantes mais à l'orchestration réduite, sur des durées allant entre huit et quatorze minutes. On me rétorquera que E2-E4 est bien pire car il est monotone sur une heure, mais disons que celui-là a plus de charisme. Walkin' the Desert est dépouillé sans être vraiment minimaliste et n'a pas tout à fait le même effet hypnotique.

Le mouvement le moins intéressant est probablement le deuxième, "Six Voices", un assemblage aérien un rien mièvre, mais qui passe quand même bien entre le piano et la guitare, plus hermétiques. "Two Keyboards" joue sur un bel effet rythmique de superposition de binaire et de ternaire, ce qui donne une impression de course haletante renforcée par le caractère percussif du piano. D'autre part, "Four Guitars" montre une fois de plus les qualités de guitaristes des deux musiciens, surtout Göttsching. L'effet de retard initial (une boucle jouée à l'envers, apparemment) n'est pas du plus bel effet, mais le morceau devient vite fascinant. Quant à "Twelve Samples", c'est le plus original et discutable de tous. On aime ou pas ces échantillons de muezzin et de chanteuse orientale, mais c'est un fait que la première moitié rythmique a un charme particulier, tout en illustrant bien le thème saharien. Par contre, la fin ambiante est fort ennuyeuse. Huit minutes auraient bien suffi, ce qui aurait permis d'inclure le charmant "Dessert" au vinyle également.

Un album spécial, donc, ce qui le rend très recommandable. Tout amateur de l’œuvre de Manuel GÖTTSCHING/ASHRA aurait tort de le négliger, c'est une addition très utile à sa discographie révolutionnaire, un peu inégale mais comportant des moments de toute beauté, contrairement à ce qu'il allait sortir de ses fonds de tiroir deux ans plus tard.

A lire aussi en MUSIQUE ÉLECTRONIQUE par ARP2600 :


TANGERINE DREAM
Atem (1973)
Une des merveilles du monde

(+ 2 kros-express)



TANGERINE DREAM
Logos (1982)
Grand live de musique électronique signé T.D

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Manuel Göttsching (guitare, claviers)
- Lutz Ulbrich (guitare, claviers)


1. First Movement: Two Keyboards
2. Second Movement: Six Voices
3. Third Movement: Four Guitars
4. Fourth Movement: Twelve Samples
5. Dessert: Eight Tracks



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod