Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Chair Chant Corps - Du Rock Et Des Mots (398)

CHAIR CHANT CORPS - Nous Rirons (2005)
Par BARZ le 21 Novembre 2005          Consultée 3289 fois

Chair Chant Corps a l'air d'un groupe sympathique. Pré-mâcher d'emblée l'ingéniosité des journalistes friands de jeux de mots foireux, c'était bien tentant. Déjà remarqués il y'a quelques années en ouverture du beau tribute à Thiéfaine (Les fils du coupeur de joints) en transformant l'un de ses titres phares (la fille du coupeur de joints) en une ballade rock et sauvage très appréciable. Nous Rirons, premier album studio de Chair Chant Corps, se présente comme un très beau coup dans les bacs francophones.

Autant le dire tout de suite, les références musicales de Chair Chant Corps sont celles de Monsieur Tout-le-monde qui s'aventure à jouer des guitares et de la sueur : Noir Désir, Nirvana, Buckley fils et, plus récemment, Eiffel... Mais bon, Monsieur Tout-le-monde vous dira sans doute qu'avoir de bonnes (excellentes) influences n'implique pas forcément une création intéressante. Ici, pourtant, c'est le cas. Fondée sur de saines bases, la musique de Chair Chant Corps se permet de belles envolées personnelles d'un intérêt certain pour les oreilles.
Revenons tout d'abord sur la sympathie du groupe envers la grande famille des mauvais critiques (dont je pense faire partie), en plus du nom du groupe, leur dossier de presse et leur site internet nous lancent une accroche banale mais accrocheuse (étonnant) : "du rock et des mots". Alors je vais attraper la perche tendue et vous parler du rock et des mots de Chair Chant Corps.

A l'écoute du premier morceau, quelque chose de très appréciable saute aux oreilles : la qualité de l'enregistrement. Oui, c'est peut-être absurde de commencer par entendre ce détail, mais il est agréablement frappant. Les instruments se distinguent très bien, se font tous entendre, la voix est posée avec précision. Rarement un disque hexagonal ne m'a autant percuté les tympans.
Quant à la musique en elle-même, elle est surprenante, variée et fraîche. Des morceaux rudement menés par la batterie explosive et la guitare criante ("Nous Rirons", "Nouveau Siècle", "Crève Moi") aux magnifiques ballades emmenées par un violoncelle et un violon ("Méthadone", "La Routine"), en passant par des morceaux aux mélodies travaillées qui savent caresser l'oreille ("Un Nouvel Horizon", "Le Sud").
Guitare déchirante ou apaisante, batterie méchante ou guillerette, voix tantôt tremblante tantôt grave, déterminée et inquiétante, la musique de Chair Chant Corps varie les émotions, faisant passer le cerveau de l'état de caisse de résonance à caisse de doléances, le tout aidé par des textes beaux à pleurer ou à s'indigner.

Effectivement, en plus d'avoir une voix intéressante dans l'étendue des aspects qu'elle prend (les déchirements de "Méthadone", la colère de "Le Sud", l'admiration de "San Francisco"), Simon Caporossi écrit des textes surprenants. Malaxant l'amour, l'invitation au voyage, la critique sociale, la colère et l'espoir ; la diversité de ce corpus de dix chansons est excellente. Intelligentes et sombres, les paroles de Chair Chant Corps rappellent clairement celles de Noir Désir, tout en étant totalement personnelles et différentiables. On se permet même de supposer que "Nouveau Siècle" fait référence à la "Fin de siècle" de Noir Désir.
Après "Le Sud" et plus de 5 minutes de rien (chose que je déteste quand j'écoute un disque et que je dois attendre un temps fou pour entendre le petit morceau bonus), le morceau qui donna son nom au groupe apparaît. Ambiance feutrée, surréaliste, et voix presque aigue, le tout faisant beaucoup penser à l'ambiance d'Abricotine, premier album d'Eiffel. Le titre n'est pas trop mauvais, mais l'attente rend son écoute dispensable, malheureusement.

Invitant aussi bien au voyage auditif et cérébral qu'à la réflexion, Nous Rirons est un album dynamique, jeune et inspiré. Il n'est pas parfait, il est juste beau, classe et intelligent, mélange à merveille sueur et larmes, promettant un bel avenir à ce groupe sympathique. Un peu de sang neuf ne fait jamais de mal...

A lire aussi en ROCK par BARZ :


DIONYSOS
Happening Songs (1996)
Fait à la maison : authentique




EIFFEL
Abricotine (2001)
Adolescent, insolent, sexué


Marquez et partagez





 
   BARZ

 
  N/A



- Eric Alaux (batterie)
- Julien Bourrette (basse)
- Michaël Coracin (guitare)
- Simon Caporossi (chant, guitare)
- +
- Marion Ferrieu (violoncelle)
- Carolina Zviebel (violon)


1. Nous Rirons
2. Nouveau Siècle
3. Méthadone
4. Crève Moi
5. Le Ciel
6. San Francisco
7. Un Nouvel Horizon
8. La Routine
9. Que Sera Demain ?
10. Le Sud



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod