Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Maxime Le Forestier , Alain Souchon

Julien CLERC - A Mon Age Et à L'heure Qu'il Est (1976)
Par ERWIN le 23 Mars 2015          Consultée 1508 fois

Après deux années un peu difficiles suite à sa rupture avec France GALL, Julien tourne en compagnie de MIOU MIOU dans le film "D'amour et d'eau fraîche"... Ca ne rate pas, les deux artistes tombent amoureux l'un de l'autre, la colère de Patrick DEWAERE n'y fait rien, sa compagne le quitte. La vie repart donc pour le chanteur à la voix haut perchée. Cela nous donne entres autres ce huitième album - et oui, déjà ! Nous sommes face à un auteur prolifique ! -. Julien CLERC fait désormais partie du paysage audiovisuel français, les critiques comme le public attendent chaque année sa livraison.

Il y a des changements importants dans l'entourage professionel de Julien : son grand pote Maxime LE FORESTIER se fait essentiel et apporte trois textes : ainsi le titre éponyme "A mon âge et à l'heure qu'il est", ou l'on retrouve certains des gimmicks classiques du parisien, une belle mise en place, une jolie orchestration, ainsi qu'une identité très ilienne, comme souvent chez Paul-Alain, qui reste profondément marqué par ses origines. Maxime donne aussi "J'aime ton corps" à son ami, elle clôt en outre l'album de manière un peu plus calme qu'il n'avait débuté. Une amitié ailleurs en exergue avec le folky "Amis", qui aurait pu sortir de la guitare de CABREL.

Beaucoup de bluettes dispersées dans cet album, mais les "Je vous aime" répétitifs de "Le coeur trop grand pour moi" sont presque irritants d'insistance. Les paroles sont pourtant plutôt poétiques, elles sont d'ailleurs le fruit d'un autre nouveau venu dans l'entourage du chanteur : Jean louis Dabadie, qui se pose immédiatement en second rival d'Etienne Roda-Gil sur cet album. On le retrouve sur le convaincant "Je suis mal" à la charmante nonchalance, puis sur la complexe "A la fin, je pleure".

On retrouve malgré tout trois textes de Roda-Gil : "Black out" est un rock burné qui débute l'opus avec une belle énergie. La chanson se laisse écouter mais ne révolutionne pas son style. Issue du même tonneau, "Aujourd'hui rien n'est normal" est bourrée de cuivres, titre sympa d'une bonne humeur évidente. Dernière contribution d'Etienne : "Les jours de joie" méritent quelques écoutes attentives pour se signaler comme le meilleur titre de l'opus, les percussions et un esprit fort "détaché" y accompagnent une chouette mélodie. Finalement, vues les qualités des compos, le parolier historique garde encore la main. Pourtant, le mal est fait et jamais l'osmose entre les deux artistes ne sera la même à nouveau.

Le vieux pote Momo Vallet, après avoir partagé le Numéro 7 à égalité avec Roda-Gil se contente cette fois d'une seule chanson : "Romina", sur laquelle on retrouve une guitare d'obédience presque manouche. Rigolote mais pas franchement mémorable.

Pas mon oeuvre préférée du grand Julien, qui s'éparpille un peu à mon sens dans cet album. Il est pourtant celui d'une certaine renaissance. Mais il manque un titre majeur à ce contenu un peu inconsistant par moments. J'aimerai briser la monotonie des 3 qui composent pour le moment la discographie de Julien CLERC, mais après mures réflexions, me voici à nouveau avec sur les bras cette note qui ne signifie pas grand chose.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par ERWIN :


Joe DASSIN
Le Jardin Du Luxembourg (1976)
Symbolique !




Véronique SANSON
Dignes Dingues Donc... (2016)
Le bonheur...? Quoi d'autre ?


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Black Out
2. Le Coeur Trop Grand Pour Moi
3. Je Suis Mal
4. A Mon âge Et à L'heure Qu'il Est
5. Aujourd'hui Rien N'est Normal
6. Les Jours De Joie
7. Amis
8. A La Fin Je Pleure
9. Romina
10. J'aime Ton Corps



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod