Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


The MAGIC THEATRE - London Town (2010)
Par WALTERSMOKE le 29 Avril 2015          Consultée 522 fois

On pourra dire ce qu'on voudra sur le mauvais goût dégoulinant de ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA ainsi que sur le caractère très surestimé des BEATLES, on ne pourra nier l'influence de ces deux formations. Le nombre de groupes, d'artistes qui leur doivent quelque chose n'est pas loin d'être phénoménal, et ce de nos jours encore. Parmi ces derniers ontrouve THE MAGIC THEATRE. Formé en 2010 par les musiciens Sophia Churney et Dan Popplewell, ce groupe se distingue par l'association du songwriting pop des Fab Four et les excès symphoniques de la bande à Jeff Lynn. Rien de très original, me diriez-vous, mais manque d'originalité ne veut pas dire manque de talent ni absence de bonnes chansons. Voilà ce que prouve le premier album de THE MAGIC THEATRE, nommé London Town, et sorti en 2010.

London Town, c'est typiquement le genre d'album qu'on aimerait voir percer les charts, et s'imposer à travers toute radio qui se respecte. La production est aux petits oignons, les arrangements sublimes et puis il y a le chant de Churney, tout bonnement formidable. Prenez tout ceci, mélangez énergiquement, et pouf, voilà un concentré de bonne musique à partager au plus grand nombre. Rien que l'ouverture, "Steamroller", est à la fois un vibrant hommage à ELO période Out of the Blue et une pépite pop à dévorer d'urgence. Si ça ne suffit pas, pourquoi ne pas se pencher sur d'autres perles, tel "Summer Sun" et ses choeurs so 60's ? Ou bien peut-être que le morceau-titre, au refrain magique et aux couplets dynamiques (et aussi un peu rappés ?) saura plus s'imposer comme le meilleur morceau de l'album ?

C'est ça qui est beau avec London Town : on aura beau le retourner, le désosser, il paraît dur de ne pas trouver de défauts remarquables. Allez, s'il faut faire son chieur, on pourra râler sur ce manque d'originalité, passant pour du déjà-vu pour les plus blasés d'entre nous. Et pour vraiment appuyer là où ça fait mal, la lenteur générale des morceaux, allant du mid-tempo à la ballade, pourra en faire tiquer plus d'un (seuls "Steamroller" et la chanson-titre sont rythmées). En enchainer n'est pas une chose, mais il faut savoir varier son propos, sous peine d'être monotone – ce qui n'est pas le cas ici, mais c'était pas loin non plus.

Sans doute l'expérience passée (Ooberman, Symphonika) a-t-elle permis à THE MAGIC THEATRE de ne pas rater son premier album. London Town montre encore une fois tout le talent de l'Angleterre à fournir chaque année des formations toutes plus bonnes les unes que les autres. Aussi, fort heureusement le groupe ne se limitera pas à cet album, puisqu'il lui offrira un digne successeur (le mot est encore faible) trois ans plus tard.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


Carly Rae JEPSEN
Emotion (2015)
Le Carly c'est bon, mangez-en




CHRISTOPHE
Intime (2014)
Une guitare, un piano, une voix... et c'est tout.


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Sophia Churney (chant)
- Dan Popplewell (presque tout le reste)
- +
- Steve Flett (basse)
- Paul Walsham (percussions)
- Richard Harvey (vents)


1. Steamroller
2. Out There
3. St. Agnes Eve
4. Inside The Magic Theatre
5. Summer Sun
6. Rowing Boat Love Song
7. London Town
8. Return To The Magic Theatre
9. Silent Snow
10. The Old Cottage
11. Elegy



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod