Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE / DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2015 Archangel
 

1998 Soulfly
2000 Primitive
2002 3
2004 Prophecy
2005 Dark Ages
2008 Conquer
2010 Omen
2012 Enslaved
2013 Savages
2015 Archangel
2018 Ritual
 

- Membre : Prong, Ministry
- Style + Membre : Sepultura
 

 Site Officiel (171)

SOULFLY - Archangel (2015)
Par RED ONE le 28 Août 2015          Consultée 1282 fois

Max Cavalera est un homme très occupé. On aurait même tendance à dire qu'il est TROP occupé. Comme si le side-project CAVALERA CONSPIRACY ne lui suffisait pas, voilà qu'il fonde KILLER BE KILLED en compagnie de quelques copains... Que cache donc cette hyper-productivité relativement inquiétante ? Une réelle envie d'expérimentations tous azimuts ? Ou bien peut être une jalousie maladive envers son ancienne formation, SEPULTURA, qui ne cesse depuis quelques années de creuser l'écart, sortant des albums raffinés dont l'épaisseur et la qualité sont régulièrement louées par la presse spécialisée ? Malheureusement, ce n'est pas en s'éparpillant que Max réussira à nous convaincre qu'il en a encore sous le capot...
Bien évidemment, dans cette histoire il ne faut pas oublier SOULFLY, qui continue de sortir en moyenne un album tous les deux ans depuis une quinzaine d'années, ce qui force le respect. En 2015, SOULFLY en est ainsi à son dixième LP studio. Néanmoins, la multiplication des projets parallèles semble se faire au détriment de la formation principale de Max, dont les albums baissent de plus en plus en qualité ces derniers temps. Parallèlement, le line-up du groupe continue sa mutation. Après avoir enregistré Archangel, le bassiste Tony Campos a ainsi annoncé son départ afin de rejoindre FEAR FACTORY. C'est donc un autre fils de Max, Igor Cavalera Jr., qui a récemment pris la relève, achevant de transformer toujours un peu plus SOULFLY en entreprise familiale.

S'il y a bien une chose qui soit rarement décevante avec SOULFLY, ce sont les pochettes, toujours très colorées. À ce titre, celle d'Archangel, reprenant la célèbre figure de Saint Michel terrassant le Démon, ne fait pas exception à la règle, et se révèle d'ailleurs bien plus inspirée que celle du précédent album Savages (2013), qui était plutôt banale. Cette iconographie religieuse annonce toutefois les grandes lignes de cet album, dont un certain nombre de titres puisent leur inspiration dans la mythologie mésopotamienne et dans quelques mythes antiques, comme on peut le constater au vu des noms de certains morceaux ("Ishtar Rising", "Shamash", "Titans"). Une inspiration qui trouve ses origines dans la récente passion de Max Cavalera pour quelques formations metal venues du Moyen Orient, et notamment le groupe israélien MELECHESH. Et ça, mine de rien, ben c'est plutôt cool...

La piste introductive "We Sold Our Souls To Metal", malgré ses bons riffs, est toutefois symptomatique de cette affreuse banalité dans laquelle s'est enfermé SOULFLY depuis quelques albums : des titres souvent très passe-partout, sans réelle personnalité, où Max Cavalera se borne à répéter des gros mots quand il ne sait pas quoi dire d'autre, et une thématique "Brothers of Metal" qui fait très MANOWAR du pauvre. C'est plutôt ridicule, et on a vu bien plus original comme début d'album. Diantre, ça commence mal ! Une fois passée cette entrée en matière un peu décevante, l'album gagne heureusement en profondeur, développant les aspects mythologiques que nous évoquions plus haut. À ce titre, les trompettes présentes sur "Bethlehem's Blood" sont ainsi du plus bel effet. Régulièrement, des chœurs mystiques viennent également ponctuer la brutalité d'un groove metal qui demeure très traditionnel, ce qui confère une certaine personnalité à l'opus. Bien vite, Archangel semble alors se teinter d'une couleur death metal très agréable, qui fait penser aux grandes heures de MORBID ANGEL ou bien à certains efforts récents de BEHEMOTH. De death metal il en est ainsi question sur "Deceiver", dont les riffs très costauds sont vraiment très réussis. On retrouve enfin quelques influences thrash sur "Titans", avec des riffs groovy plutôt cool. Mais il ne faut pas exagérer non plus, on a quand même l'impression d'avoir déjà entendu tout ça 100 fois.

Et donc bien sûr, comme à chaque fois chez SOULFLY depuis quelques années, la lassitude finit par gagner. Car évidemment tous les titres ne sont pas bons : "Sodomites" est ainsi très quelconque malgré de bons riffs et quelques arrangements intéressants. Même son de cloche sur la plutôt banale "Live Life Hard !", où Max Cavalera nous ressert des lyrics qu'on a déjà entendu mille fois dans différentes chansons de son répertoire.
Les artistes invités, élément incontournable de la discographie de SOULFLY, sont ici d'un prestige relativement inférieur à ce à quoi le groupe de Max nous a habitués par le passé. Ici, on retrouve donc Todd Jones de NAILS sur "Sodomites", ainsi que Matt Young, hurleur du groupe de grindcore australien KING PARROT, sur "Live Life Hard !". Certes, Max Cavalera collabore régulièrement avec de jeunes pousses de la scène metal contemporaine, mais ici ça ne mène vraiment nulle part. Enfin, comme c'est le cas depuis Enslaved (2012), Max a encore ici choisi de ne pas intégrer la piste instrumentale "Soulfly X" au contenu de la version standard d'Archangel, il faudra donc se pencher sur la version deluxe pour y avoir droit. Une version deluxe qui comprend également une reprise de NAPALM DEATH ainsi qu'un titre inédit, "Acosador Nocturno", chanté par Tony Campos.

Que retenir au final de ce dixième opus de la bande à Max ? Pas grand chose en définitive. SOULFLY reste toujours ce groupe en pilotage automatique, qui n'évolue quasiment pas, ou très peu. Les quelques éléments puisés dans la mythologie orientale sont ici appréciables, mais ne sont pas suffisamment développés pour être réellement intéressants. La science guitaristique de l'excellent Marc Rizzo sauve comme toujours l'album de la noyade, et c'est assez heureux. Son solo sur "Bethlehem's Blood" est ainsi particulièrement appréciable et ses riffs sur "Archangel" sont également brillants. Hélas, cela ne suffit pas pour tirer tout l'album vers le haut.
Ce qui aurait réellement pu être l'album du renouveau pour SOULFLY n'est donc au final qu'un album de plus, ni moins bien ni réellement meilleur. Cela ne nous change malheureusement guère de l'ordinaire. Ah lalaaa...

Note réelle : 2,5/5.

Meilleurs titres : "Archangel", "Shamash".

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


GRAVEYARD
Hisingen Blues (2011)
La relève stoner/psyché venue de Suède !

(+ 1 kro-express)



BLACK SABBATH
We Sold Our Soul For Rock'n'roll (1975)
Premier best of officiel de Black Sabbath.


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Max Cavalera (chant, guitares)
- Marc Rizzo (guitares)
- Tony Campos (basse)
- Zyon Cavalera (batterie, percussions)
- +
- Todd Jones (chant)
- Matt Young (chant)
- Richie Cavalera (chant)
- Igor Cavalera Jr. (chant)
- Anahid M.o.p. (chant)


1. We Sold Our Souls To Metal
2. Archangel
3. Sodomites
4. Ishtar Rising
5. Live Life Hard !
6. Shamash
7. Bethlehem's Blood
8. Titans
9. Deceiver
10. Mother Of Dragons



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod