Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK EN REPRéSENTATION  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1998 Shadow Of The Moon
1999 Under A Violet Moon
2001 Fires At Midnight
2004 Beyond The Sunset
2006 Village Lanterne
  Winter Carols
 

- Style : Steeleye Span, The Gentle Storm , Rosemary Standley , Pentangle, Fairport Convention, Malicorne, Renaissance, Jethro Tull, Mike Oldfield
- Membre : Deep Purple, Rainbow, Candice Night
 

 Blackmore's Night Official Website (364)

BLACKMORE'S NIGHT - Past Times With Good Company (2002)
Par LONG JOHN SILVER le 1er Septembre 2015          Consultée 1335 fois

De longues nappes instrumentales installent une ambiance propice à la rêverie, puis, la voix évanescente de Candice Night apparaît enfin pour dissiper la brume. Derrière, une instrumentation soft rythmée par des percussions au balancement hypnotique maintient la tension. La guitare solo de Blackmore prend le relais tout en douceur, les harmonies vocales deviennent féériques... « Shadow Of The Moon », instant extatique d’exquise mélancolie dans laquelle la formation excelle...

Depuis maintenant trois albums, Ritchie Blackmore et Candice Night sont parvenus à attirer le public en délivrant des productions régulières et (peut-être trop) généreuses. Le bon côté de la chose étant que cela permet d’avoir un large choix afin de proposer des spectacles consistants.
Les presque onze minutes contemplatives du premier titre de ce disque ne sont cependant pas le mètre étalon de la musique de B’sN. Le duo ne va pas s’épancher sur le terrain de Loreena McKENNIT, la bande son a été enregistrée dans un théâtre aux Pays-Bas – Terre de hard/metal de folk de prog et de pop aussi, l'ensemble pouvant être mixé -, le public marque abondamment la cadence sur plusieurs passages, manifeste bruyamment son plaisir. Les moments festifs sont en nombre et il y a de la place pour l’improvisation. Une saine énergie rock non dénuée de minimes imperfections se dégage de ce Live. Ritchie Blackmore, qui s’est retiré de la course aux armements - il n’a plus rien à prouver -, délivre son inimitable touché de guitare cristallin sans faire d’esbroufe, même s’il vient rappeler à bon escient qu’avec une strato dans les mains, il est inégalable.
Le groupe de scène est constitué en bonne partie par les musiciens qui ont joué sur l’album Fires At Midnight mais enregistre tout de même l’arrivée d’un nouveau larron : Malcolm Dick a.k.a Squire Malcolm Of Lumley car les sobriquets s’installent, aussi, c’est une certaine Lady Rraine qui assure les harmonies vocales.

À mesure qu’avance l'album les ambiances varient, " Play Minstrel Play" est déjà enjouée, elle est naturellement suivie par l’instrumental « Minstrell Hall ». Ainsi, le charme se propage sans artifices, la convivialité s'installe entre le public et les musiciens. On dit qu’arriver à l’heure est la politesse des rois. Certes, mais un roi n’arrive que lorsque tous ses sujets sont réunis et que les conditions sont propices à son entrée en grande pompes. Ni trop tôt, ni trop tard. « Past Time With Good Company » et « Fires At Midnight » se suivent, elles ont respectivement été écrites par Henry VIII et Alfonso X, or, comme ces majestés ont besoin d’espace, ces chansons sont parmi les plus longues du disque. Elles alternent les moments enlevés avec des plages musicales éthérées, dédiées à des improvisations qui se font volutes délicates, le bon vieux temps de la surenchère ayant vécu. Les instants sont souvent très festifs, « Under A Violent Moon », chanson pop ultime, « Home Again » et son refrain repris par la foule, « Renaissance Faire » faite pour danser à la cour du château, « The Morning Star » aux accents slaves et l’instrumental « Durch Den Wald Zum Bachhaus », où le violon fait des étincelles sont toutes emplies de chaleur communicative.
Ritchie ressort la strato aux moments les plus rock, « 16th Century Greensleeves » fait forcément se lever les fans de RAINBOW mais comme on a toujours évité de prendre les sentiers de l’excès il est inutile de comparer cette version avec le mastodonte paru sur On Stage*, Cozy Powell (R.I.P) n’est plus là pour envoyer la double grosse caisse. Ritchie puise dans son passé glorieux alors que Candice s’en tire remarquablement avec sa voix pop sur cette chanson, le solo de guitare est terrible en plus.
« Writing on The Wall », sise en bout de course, se fait tout aussi remuante, très rock sous ses allures tziganes avec ses apparats empruntés à Tchaïkovski. Là encore, l’homme en noir laisse rugir sa guitare électrique blanche, sans trop s’emporter cependant, avant un final acclamé par une foule qui en redemande.

Mais ce sont définitivement les instants mélancoliques qui sont les plus empreints de féérie. L’instrumental « Beyond The Sunset » est mille fois plus évocateur – donc émouvant - sur scène que dans sa version studio, Blackmore fait vibrer ses cordes sur une magnifique mélodie sans chichi new age. Ça a l’air simple, comme ça et c'est tant mieux car le sentiment de proximité s’en trouve renforcé. À l’évocation de « Soldier Of Fortune »** qui est sans doute la ballade la plus magnifique du hard rock, ce sont les fans de DEEP PURPLE qui sont interpelés. Elle devient un blues médiéval où Ritchie fait mine de s’attarder néanmoins Candice se lance rapidement dans la mélodie du couplet et on est aussitôt ensorcelés par le charme que dégage son interprétation subtilement accompagnée par des musiciens qui jouent juste ce qu'il faut. Depuis, cette chanson est constamment introduite en concert après un court laïus de Dame Candice qui annonce qu’avant qu’ils fassent de la zique ensemble, Ritchie avait déjà joué dans d’autres groupes et qu’il en avait profité pour l’écrire avec David Coverdale. Quoiqu’il en soit la version donnée ici est absolument magnifique.
« I Still Remember » enfin, atteint un pic de romantisme dont la hauteur provoque de puissants effets sur l’auditeur doté d’une âme un tant soit peu sensible, Candice y resplendissant de fraicheur candide... "You had me hyptnotized", nous dit-elle, or cela fait sacrément de l'effet, croyez moi...

La musique de BLACKMORE’s NIGHT, délivrée du philtre des productions en studio, découvre en public une chair pleine de vitalité, les musiciens prenant un plaisir audible à interpréter le répertoire choisi par les maîtres de cérémonie, lesquels trouvent l’aboutissement réel de leur travail dans le spectacle vivant. Cet enregistrement constitue le premier témoignage en live du groupe et à l'avenir le couple renouvellera l'exercice avec un bonheur quasiment identique à chaque fois, tant sa musique gagne à être jouée sur scène.
Notons qu’il existe une version augmentée de deux titres bonus enregistrés à Soligen, en Allemagne, et publiée à destination du marché Européen. Elle comprend « Fires At Midnight », jouée totalement en acoustique, et « Home Again » interprétée de fort jolie manière... en grec !
Des saltimbanques qui chantent en grec chez les Allemands et personne pour s'en plaindre !?!
C’était en 2002, soit, mais quoiqu’il en soit la caravane des baladins continue d’apporter du plaisir aux gens partout où elle s'arrête quelles que soient leurs nationalités, au moins le temps d’un spectacle enchanteur. La musique étant un langage beaucoup plus universel que celui que manipule les faux prophètes et leurs apprentis sorciers. Vous reprendrez bien de ce délicieux élixir cher ami ? Ce soir c’est la fête, les musiciens troubadours font halte en ville.

* Album live de RAINBOW publié en 1977.
** DEEP PURPLE album Stormbringer en 1974.

A lire aussi en FOLK par LONG JOHN SILVER :


BLACKMORE'S NIGHT
Ghost Of A Rose (2003)
L'ombre d'une rose...




AGUA DE ANNIQUE
Pure Air (2009)
That's all folk(s)


Marquez et partagez





 
   LONG JOHN SILVER

 
  N/A



- Ritchie Blackmore (guitare, mandoline, hurdy gurdy)
- Candice Night (chant, tambourin, instruments à vent anciens)
- Robert Of Normandie (basse, guitare, harmonies vocales)
- Carmine Giglio (claviers, harmonies vocales)
- Malcom Of Lumley (batterie)
- Lady Rraine (harmonies vocales)
- Chris Devine (violon, flûte, mandoline)
- Kevin Dunne (batterie sur 1 disque 2)


- Disque 1

1. Shadow Of The Moon
2. Play Minstrel Play
3. Minstrel Hall
4. Past Time With Good Company
5. Fires At Midnight
6. Under A Violet Moon
7. Soldier Of Fortune

- Disque 2

1. 16th Century Greensleeves
2. Beyond The Sunset
3. Morning Star
4. Home Again
5. Rennaissance Faire
6. I Still Remember
7. Durch Den Wald Zum Bacchaus
8. Writing On The Wall
9. Fires At Midnight (acoustique Bonus)
10. Home Again (chanté En Grec Bonus)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod