Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

 Mylene.net (2248)
 Guide Mylène Farmer (285)

Mylene FARMER - Music Videos Ii & Iii (2001)
Par WALTERSMOKE le 2 Novembre 2015          Consultée 718 fois

En 2001, le fan de Mylène FARMER est comblé. En effet, cette année-là sort le coffret Les Mots, une anthologie de singles augmentée d'inédits (qui ne sont pas tous là cependant) et le DVD Music Videos II & III, une anthologie d'anthologies, tout comme son « prédécesseur ». En effet, le nom est suffisamment explicite pour qu'on comprenne de quoi il en retourne : Music Videos II & III rassemble sur un même disque deux VHS sorties respectivement en 1997 et 2000, en rajoutant par-dessus des bonus. Une bonne opération donc, notamment pour qui ne s'était pas jeté comme un boeuf sur Music Videos III le jour de sa sortie.

Music Videos II & III propose un contenu relativement clair. Il rassemble, pour faire court, tous les clips réalisés entre 1994 et 2000, liés donc aux albums Anamorphosée (1995) et Innamoramento (1999), que l'on peut clairement considérer comme les meilleurs albums de FARMER. Mais ce qui a vite fait d'interpeller les fans, mais aussi certains cinéphiles « indulgents », c'est l'absence de Laurent Boutonnat derrière la caméra. En effet, le cinéaste a réalisé en 1994 Giorgino, une vaste fresque de 3 heures censée être exceptionnelle, avec le guitariste Jeff Dahlgren et bien entendu Mylène dans les premiers rôles. Le film s'est cependant ramassé un four total (et totalement mérité) et a concordé, chose rare, le public et la presse. Profondément heurté, Boutonnat a perdu toute confiance en tant que cinéaste, tant et si bien qu'il n'aura plus rien réalisé avant les années 2000 – on y reviendra. En toute logique, c'est donc une flopée de réalisateurs qui seront mobilisés tout au long des années 90 pour le remplacer.

Et quels réalisateurs, à première vue. Luc Besson, par exemple, s'occupe du clip de "Que mon coeur lâche", single inédit sorti en 1992, et dont la thématique est orientée contre le sida, cet éternel fléau. Passons sur la ridicule polémique, il vaut mieux parler du clip en lui-même. Hélas, trois fois hélas, le fossé se pose d'emblée énorme avec les clips de Boutonnat. Ce n'est pas tant que ce soit du Besson dans le texte, mais ce dernier, qui jusque-là pouvait se targuer d'être un bon cinéaste, commence ici sa cruelle chute artistique, qui n'atteindra même pas son apogée avec le consternant Cinquième Élément. Trop vulgaire, trop racoleur, décidément, c'est là un bien mauvais clip.

Du coup, il est aisément compréhensible de s'attendre à mieux avec les clips des singles d'Anamorphosée. Pour être franc, seul celui de "XXL" est franchement réussi, avec ses belles images tournées dans le Midwest en noir et blanc, et un esthétisme précieux en raccord avec la chanson. Il s'agit cependant, à l'échelle du DVD, du seul clip réellement réussi de Marcus Niespiel : "Comme j'ai mal" se trouve étriqué dans un format temporel trop court (un clip de 6-8 minutes aurait mieux convenu à ses prétentions), et "L'Instant X" rappellera à certains comment la démocratisation de la 3D a fait mal à ses débuts – tout juste les fans apprécieront de voir leur idole nue dans la mousse. Quant au cas particulier de "California", réalisé par Abel Ferrara (un gros poisson, paraît-il), il souffre du même problème que "Comme j'ai mal", une prétention malsaine en plus – d'aucuns diront que c'est le but, certes. À chaque clip « raté » (enlevez les guillemets pour "Que mon coeur lâche"), il est tentant de se dire « ah ben heureusement qu'il y a la beauté de Mylène », avis qui fait en vérité figure de constat.

Les choses s'améliorent sur les clips d'Innamoramento. François Hanss, assistant de Boutonnat, y fait ses premières armes avec "Je te rends ton Amour", certainement le clip le plus polémique de Mylène FARMER, et qui respire l'école du maître avec un sens esthétique remarquable – passons en revanche sur "Innamoramento", qui n'est qu'un captation d'une performance live. Niespiel revient à la charge pour sa part avec "Souviens-toi du jour", très beau et symbolique jusqu'au bout... à un détail près, à savoir les poses lascives de FARMER. Difficile de rester de marbre quand on connaît la thématique de la chanson, qui en fait est bien exposée dans le clip. "L'Âme-Stram-Gram" renoue avec les moyens-métrages de l'ère Boutonnat, dans une mesure moindre, mais la réalisation du Chinois Ching Siu Tung pèche par des choix douteux (deux rousses Occidentales en Chine, je veux bien, mais communiquer en se touchant une langue de 3 mètres ?) qui plombent un fort joli conte. In fine, c'est Michael Haussman qui tire son épingle du jeu, avec un "Optimistique-Moi" classique mais beau, onirique et maîtrisé de bout en bout.

Côté bonus, rien d'intéressant quand on n'est pas un fan de FARMER. Quelques extraits de la vidéo Live à Bercy 1997 sont à noter, mais à quoi bon quand on sait que le DVD de ce dernier est disponible sur le commerce ? Il y a ensuite les making-of de "California" et "L'âme-Stram-Gram", mais tout comme sur le premier Music Videos, c'est juste un assemblage certes intéressant en soi de tournages réalisés « à l'arrache », sans aucun commentaire. Il en est de même pour "MF Confidential", qui condense pendant 11 minutes l'enregistrement d'Anamorphosée. Bon, au moins peut-on entendre des bribes de chansons en construction et de belles images de FARMER.

Music Videos II & III n'est donc pas un nouveau coffre à merveilles. Enfin si (XXL et Optimistique-Moi), mais noyées dans un océan de médiocre. Si l'après-Boutonnat n'est pas une utopie, il n'en reste pas moins une période franchement dure où les clips n'ont pas réussi à survivre – honnêtement, qui peut dire que celui de L'instant X est resté dans les annales ? Il est fort troublant de noter la cassure nette entre la musique, de très haute qualité, et l'image, inégale. Le fossé sera en partie comblé sur le volet suivant des Music Videos, qui, disons-le de suite, n'est pas recommandable.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


ST. VINCENT
St. Vincent (2014)
De quoi bien démarrer l'année 2014.




Mylene FARMER
Mylenium Tour (2000)
Pas mauvais, mais...


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Que Mon Coeur Lâche
2. Xxl
3. L'instant X
4. California
5. Comme J'ai Mal
6. L'âme-stram-gram
7. Je Te Rends Ton Amour
8. Souviens-toi Du Jour
9. Optimistique-moi
10. Innamoramento
- bonus
11. Ainsi Soit-je (live)
12. La Poupée Qui Fait Non (live)
13. Rêver (live)
- making-of
14. California
15. L'âme-stram-gram
16. Mf Confidential (reportage)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod