Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Ted Nugent

Rod STEWART - Foot Loose And Fancy Free (1977)
Par ERWIN le 20 Mars 2016          Consultée 1185 fois

Mais voyez donc notre Rod, avec sa bonne tête d'intello vainqueur ! Ah, ce n'est sans-doute pas avec lui qu'il faudra évoquer Byron et Coleridge, encore que... En tout cas, notre homme sait ce que rock'n'roll veut dire. Sa discographie bien riche contient déjà son lot de classiques. Il faut saluer son talent. Et oui ! Même les pires branleurs de la création ont le droit à la réussite. En pécuniaire comme en termes de notoriété, on en est sûr, c'est fait ! Rod est déjà une superstar dans le bonus, il joue sur du velours et sa voix rauque peut désormais se permettre pas mal de choses. Voilà donc son Huitième opus qui voit le jour aux States. On remarque tout de suite que STEWART a pour l'occasion participé à l'écriture des 3/4 des titres, ce n'est pas rien !

Le premier single est "You're in my heart". Bien. Cette petite bluette me surprend toujours. Cet animal superficiel de Rod doit tout de même avoir quelques qualités humaines pour pondre d'aussi jolies mélodies, d'autant que les éléments traditionnels sont de retour, sauf qu'ils intègrent maintenant vraiment une consonance américaine, mi country, mi folky. Un titre peut fait pour charter, il faut bien l'avouer, et pourtant les ricains vont se prendre d'affection pour ce titre qui va monter à la 4eme place du billboard. On dit "Bravo Rod" ! Dire que ce coquin a réussi à planter les noms du Celtic Glasgow et du Manchester United dessus !

Les ROLLING STONES prennent le pouvoir sur "Hot legs", un titre à la gloire de Rod STEWART, l'homme à la crinière blonde décolorée, qui donnera jusqu'à son dernier slip pour sortir avec des mannequins aux jambes interminables. Rod n'est pas si petit lui-même -1m78 - mais il paraît toujours nain à côté de toutes ses nanas. D'ailleurs, pour ceusses que ça intéresse, en 1977, il sort avec la "petite" actrice Britt Ekland -seulement 1m80 ! -, une spécialiste des rock stars elle aussi. Ah ouais, ce titre des STONES ne l'est évidemment pas, mais c'est tout comme, un super blues rock bien traînard comme un dernier de classe.

"You're insane", un petit côté funky à la James BROWN, ce rythme syncopé, ces cuivres grassouillets, très sympa. Enfin, le dernier single "I was only joking" propose une toute autre ambiance. On navigue dans le romantisme à vue ! Attention, Rod joue les séducteurs, et il sait y faire. Ces quatre porte étendards ont tous été composés en partie par notre Rod avec l'aide du sous-estimé gratteux Grainger. La classe, non ?

La section rythmique formée par carmine Appice et Phil Chen tient toutes ses promesses... Avec des requins pareils, on pouvait s'attendre au meilleur. Voyez plutôt le Hard rock'n'roll à la Johnny WINTER sur "Born loose", magnifiquement achalandé. "You got a nerve" est un superbe slow plein de vibration, mais qui n'est hélas guère passé à la postérité. Je vous le conseille vivement, ses vibrations celtiques sont superbes. Un des plus jolis de l'artiste, et sans-doute le point d'orgue de cet album. "I don't want to be right" est une resucée des FACES, pop , presque variétoche, mais indubitablement bien fichue.

Alors, en revanche, pour la reprise des SUPREMES "You keep me hangin on", on était en droit de s'interroger. Je ne vous fais pas languir, Rod a plus emprunté à la version de VANILLA FUDGE, comme il se doit qu'à celle des cadors de la motown. L'influence de Carmine Appice agit ici pour le meilleur à pleins tubes. Je vous la recommande à nouveau vivement, le résultat est vibrant et chaud. On a le meilleur de la soul et du rock réuni ici au même endroit.

On accuse un net recul des thèmes pop et dance qui pointaient le bout du nez sur Atlantic crossing. J'ai beau chercher, je ne trouve guère de défauts dans ce disque. Les singles sont tous remarquables, de la petite mimine de Rod, sa voix tient la route. Plein de rock, ainsi que des aspects traditionnels mixés à l'adaptation nécessaire à son pays d'adoption. Je ne dirai qu'un mot : "BRAVO" ! Son meilleur album pour moi jusqu'à présent.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Bryan ADAMS
Cuts Like A Knife (1983)
Bryan devient une star




Robert PALMER
Don't Explain (1990)
Savourez le !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Hot Legs
2. You're Insane
3. You're In My Heart
4. Born Loose
5. You Keep Me Hangin On
6. I Don't Want To Be Right
7. You Got A Nerve
8. I Was Only Joking



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod