Recherche avancée       Liste groupes



      
POP/DANCE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



YELLO - Zebra (1994)
Par WALTERSMOKE le 16 Juin 2016          Consultée 959 fois

Les années 90... Dans une décennie marquée par un essor des musiques liées de près comme de loin à ce que la grande presse appelle « techno », il est ahurissant de voir Yello continuer sa vie comme si de rien n'était. Ayant adopté un rythme régulier de trois ans, le duo suisse sort en 1994 son 8e album, Zebra. Derrière sa pochette noir et blanc débarque une collection de morceaux qui, sans chercher à réinventer la roue, s'efforcent de coller plus ou moins à l'actualité musicale de l'époque. Ainsi, c'est une pop dansante, lorgnant du côté de l'eurodance, qui tend les bras – mais arrangée à la sauce loufoque made in Yello, bien sûr.

Zebra a de nombreux atouts qui jouent en sa faveur. Bien que les morceaux soient nombreux, ils s'étalent sur une durée raisonnable de 45 minutes, chose positive dans un monde se sentant obligé de gonfler ses albums à 80 minutes. Ensuite, Yello ne compte pas perdre la main en ce qui concerne la création de singles attrayants. Ainsi, "How How" fait rire avec son rythme potache, porté par le toujours sexy Dieter Meier. "Tremendous Pain" tape dans le mille grâce à un travail remarquable sur les arrangements, rappelant vaguement un espace balnéaire au crépuscule. Mais celui qui se fait le plus remarquer, c'est l'excité "Do It". Une véritable petite bombe dansante, mais qui tombe un peu à plat de par sa froideur.

En vérité, Zebra, quand on l'écoute, s'avère être un album qui fait très bien son office. Sans être des tueries intégrales à même de tutoyer les charts, la plupart des morceaux, en plus des singles, concilient dance et rigueur artistique. "Suite 909", l'ouverture, pose d'ailleurs très bien les bases de l'album avec notamment une ambiance nocturne des plus plaisantes. "Night Train" démontre pour sa part que Yello, à défaut d'être un meneur, arrive à suivre le mouvement eurodance sans trop souffrir, exprimant un meilleur passage à la nouvelle décennie que Baby, l'album précédent du duo.

Bref, Zebra, c'est du solide. Du solide qui s'effrite cependant à plusieurs reprises. Yello a ainsi le don de sortir des morceaux parfois insupportables, comme "S.A.X.", et sa rythmique latino risible. De même, l'album se finit en eau de boudin, avec un remix (ou « Premix ») de "How How" oubliable et un "Poom Shanka" pas trop désagréable, mais qui n'a rien à faire en conclusion d'album. Et puis, Zebra, c'est typiquement un album de l'âge d'argent de Yello, dans le sens où s'il est plaisant à écouter, ce n'est pas non plus l'opus qu'on sort systématiquement de sa discothèque quand on pense à écouter du Yello. Ah, et pour la première fois depuis You Gotta Say Yes to Another Excess (1983), le duo sort un album où seule la voix de Dieter Meier est entendue. À chacun d'y voir un plus ou un moins, mon avis personnel étant qu'il manque un ingrédient à l'originalité made in Yello.

Avec Zebra, Yello conforte donc sa place dans la niche de la pop électronique de luxe. Pas indifférent des évolutions musicales du moment, il s'attache à rester à la page, sans pour autant racoler comme un sauvage. Et tout logiquement, il faudra attendre trois ans de plus pour voir l'album suivant, autrement plus moderne... et discutable, j'ai nommé Pocket Universe.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


MISS LI
Tangerine Dream (2012)
Un grosse surprise, vraiment !




Mylene FARMER
Music Videos (1997)
Laurent le prétentieux


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Dieter Meier (chant)
- Boris Blank (presque tout le reste)
- +
- Marco Colombo (guitare sur 3, 5 et 8)
- Chico Hablas (guitare sur 8)
- Eleonore Meier-leuthold (choeurs sur 7)
- Ian Shaw (choeurs sur 7)


1. Suite 909
2. How How
3. Night Train
4. Do It
5. I... I'm In Love
6. S.a.x.
7. Fat Cry
8. Tremendous Pain
9. Move Dance Be Born
10. The Premix (how How)
11. Poom Shanka



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod