Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Polly WOOD - And She Did... (2013)
Par MARCO STIVELL le 20 Septembre 2016          Consultée 457 fois

Certains ont déjà eu la chance de voir Polly WOOD en concert dans certaines parties de l'Europe vers la fin des années 2000. Elle se fait surtout remarquer durant la paire d'années où elle accompagne John Illsley, l'ancien bassiste de DIRE STRAITS, sur disque et en tournée, dès 2010.

Polly WOOD est originaire du Devon en Angleterre, elle tient ses origines pour moitié de Nouvelle-Zélande. Deux pays peu réputés pour leur record de beau temps à l'année... Alors, cause à effet ou non, la demoiselle se charge d'amener une forte de soleil, en sourire (quel beau visage !) et en chanson.

And She Did... est son premier disque, sorti en 2013. Le titre mentionne ironiquement l'idée que cet accouchement fut long, fastidieux. Dans le livret, miss WOOD ne manque pas de remercier ses amis, mentors et plus grands soutiens : la bien connue chanteuse et choriste Sam Brown, ainsi que Chris White, saxophoniste de DIRE STRAITS qui officiait lui aussi dans le groupe de John Illsley.

Il en résulte donc cette dizaine de chansons toutes écrites par Polly WOOD seule, à l'exception de deux qui contiennent la marque de ses proches, en l'occurrence Sam Brown pour "Can't Trick Your Heart". On remarque d'ailleurs combien cette chanson, placée vers la fin du disque, se démarque en termes d'écriture. Sa progression est plus élaborée, plus complexe, tout en conservant les éléments qui font la qualité de ce disque.

Ceux-là, ils sont nombreux. On peut les constater dès le début, avec ce "Fire" qui nous fait diablement penser à Sheryl CROW. Guitares blues et torrides à la Hank Marvin, tapis de percussions, orgue Hammond ronronnant, et la voix de WOOD qui plane avec une forte sensualité, pour raconter une histoire sombre ; il s'agit ici de religion, de fanatisme mais à connotation chrétienne.

Tout le disque, dont les musiciens ne sont autres que les Brown, Sam et ses proches au milieu d'autres musiciens talentueux, est taillé sur mesure pour la voix de la jolie chanteuse qui nous émeut, quel que soit le registre. Elle est, en outre, soutenue à merveille par les choeurs de son amie. La première moitié de l'album révèle une préférence pour les guitares acoustiques et une esthétique folk-country mille fois entendue ces dernières années, mais ô combien séduisante. Difficile de ne pas fondre à l'écoute du doux "These Days" et pour "I Owe Your Love", sucrerie californienne.

Que cela concerne les guitares, les choeurs, la basse mélodique ou même l'accordéon, le son global est très chaleureux, en accord parfait avec la beauté de Polly WOOD et la pochette. Les claviers, Hammond, Rhodes ou simple piano ont leur importance et les textes ont leur charme, chansons d'amour courantes et curiosités, comme "Driving Blind" où la narratrice fait un parallèle avec la mort de BLIND LEMON JEFFERSON, légende du blues.

Voilà, de la part d'une anglaise, un disque bien américain. L'évasion, la beat-generation et le mouvement hippie inspirent des chansons comme "Freewheelin" et "Better Than Anyone". La chanteuse mentionne parfois directement ses chanteurs favoris (Bob DYLAN...). Dans la seconde partie du disque, mieux diversifiée, elle raconte une visite chez une voyante ("Carnival"), et l'ambiance musicale s'adapte.

Un "Freewheelin" bluegrass ne saurait faire retomber l'enthousiasme aux côtés d'un "The First Time" (le souvenir de "la première fois" qui nous hante lorsqu'une relation amoureuse tourne mal), nébuleux et crépusculaire. "Can't Trick Your Heart" et "Rebel Rebel" ont leur lot de surprises, que ce soit au niveau de la composition, des mots ou des arrangements. And She Did... est un premier disque solide, Polly WOOD est vraiment une chanteuse très émouvante et elle est fort bien entourée. On attend le second avec impatience !

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


DISNEY
Rebelle (2012)
Grandeur celtique




Richard THOMPSON
I Want To See The Bright Lights Tonight (avec L. Thompson) (1974)
Le couple sacré du folk britannique (1)


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Polly Wood (chant, guitare acoustique)
- Samantha Brown (pianos, accordéon, ukulélé, basse, percussions, ch)
- Pete Brown (guitares, lap-steel guitare, basse)
- Richard Milner (orgue hammond)
- Mike Nichols (basses, contrebasse)
- Richard Newman (cajon, djembé)
- Joe Brown (banjo)
- Chris White (percussions)
- Aitch Mcrobbie, Mo Evans (choeurs)


1. Fire
2. Driving Blind
3. I Owe You Love
4. Better Than Anyone
5. These Days
6. Carnival
7. The First Time
8. Rebel Rebel
9. Freewheelin'
10. Can't Trick Your Heart
11. Forever



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod