Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-FUNK-JAZZ FUSION  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



GWENDAL - Danse La Musique (1985)
Par MARCO STIVELL le 29 Mars 2017          Consultée 159 fois

Ça, c'est ce qu'on appelle, à Forces Parallèles, une pochette susceptible de faire grimper le nombre de vues de façon inhabituelle pour un groupe qui n'en attendait pas tant. Non, non, vous ne la verrez pas en plus grand ! Achetez le vinyle à la rigueur, mais pas cher. Pour ce que ça vaut...

Bon, puisque vous êtes là, parlons de Danse la Musique, le moment où on (derrière un bureau certainement) a dit à GWENDAL : "Les gars, on est au milieu des années 80, vous faites du sport en salle, le temps est venu de redonner un coup de jeune au jazz fusion et les virtuoses que vous êtes peuvent très bien faire de l'ombre aux A-HA et compagnie !". Et voilà que Youenn Le Berre et son équipe de Bretons, fiers guerriers celtes, se prêtent au jeu. Peut-être y ont-ils vraiment cru.

Seulement, ont-ils cru à leur propre orientation musicale ? Sans doute assez pour publier un sixième disque original. Le problème de celui-ci déjà, outre la pochette qui soulève pas mal d'interprétations douteuses, c'est son titre. "Danse la musique". Le problème récurrent de la musique moderne, c'est son besoin de faire danser à tout prix et d'exhorter les gens à s'y mettre, souvent sur des musiques vides et à travers des paroles creuses. En 1985, tout cela concerne déjà un groupe comme GWENDAL, même lui.

Vous allez me dire "Mais c'est un groupe instrumental, il n'y a pas de paroles" ? Eh bien si, figurez-vous, pour une fois, il y en a, sur le morceau-titre précisément. "Danse la musique-euh !, dans l'univers des bois magiques-euh !..." Faut-il en dire plus ? Oui, car la musique justement est une espèce de pseudo jazz-funk avec batterie Simmons, comme cela se fait souvent alors dans le domaine de la musique groovy et savante. Quand des folkeux s'y mettent, ça passe ou ça casse.

François Ovide ayant tiré sa révérence, le groupe accueille Bertrand Binet, à gauche sur la pochette, un habitué des planches puisqu'il travaille plus volontiers pour le théâtre qu'en figure de proue d'un groupe musical. Sa voix est sympathique ; hélas pour lui, cette unique participation vocale ne fait pas date, c'est clair.

Pareil si l'on parle des deux autres instrumentaux qui sont dans le même ton, "Up to the Sky" et ce "Celtic Break" où la cornemuse surnage à grand-peine. La batterie électronique et le nouveau style funk fusion-improvisation constituent une approche intéressante en soi, mais le traitement proposé est indigent, aussi vite oublié qu'écouté et sans aucun intérêt, ou presque. La basse de Robert Le Gall a le bon ton de s'illustrer avec énergie et polyvalence, dans la lignée des nouvelles étoiles de la 4 cordes (et plus si doigts affinés), Marcus Miller, Mark King de LEVEL 42, mais c'est tout.

Il n'y a rien non plus à retenir du reggae "Globe-Trotteur", malgré un solo de saxo par Le Berre, plus fiévreux que d'ordinaire. Sur "Corps de Brume", seul le final apparaît tout juste gentil avec la mélodie de guitare doublée à la voix en scat. La présence de deux violonistes n'est que peu remarquable, Le Gall seconde Patrick Tillman qui remplace Bruno Barré, l'avant-dernier fondateur encore présent en 83 (ne reste que Le Berre donc). Même garni de belles parties de flûte et d'arpèges aériens, "Aurore Boréale" sonne comme du Dan AR BRAZ de l'époque en moins bien et le rural "Irish Coffee", très bon, passerait mieux sur un autre disque (le suivant !) que comme ouverture trompeuse ici.

Le seul point positif de Danse la Musique - qui n'obtient aucun succès - est de marquer le début et la fin des errances musicales pour GWENDAL. Le groupe ne s'en relèvera que mieux dans quatre ans !

A lire aussi en DIVERS par MARCO STIVELL :


DISNEY
Coquin De Printemps (1947)
Petite production réussie en deux moyens-métrages.




IONA
Woven Cord (1999)
Live avec orchestre


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Youenn Le Berre (flûtes, saxophone ténor, cornemuse)
- Robert Le Gall (basse, violon, guitare)
- Patrice Guillaumet (batteries acoustique et simmons, percussions)
- Bertrand Binet (guitares, chant)
- Patrick Tillman (violons)
- + Patrick Molard (cornemuse irlandaise)


1. Irish Coffee
2. Celtic Break
3. L'homme à Fables
4. Globe-trotteur
5. Danse La Musique
6. Corps De Brume
7. Aurore Boréale
8. Up To The Sky



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod