Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
3 commentaires notés  
[?]



Deep Purple
Whoosh!
Page  1 | 2 |

le 15 Août 2020 par YANN 77


Ah ok, c'est donc la période Satriani qui est comptée, Merci pour ta réponse!

le 14 Août 2020 par BRADFLOYD


Non, Yann 77, il s’agit bien du Mark VIII depuis l’arrivée de Don Airey. Le Mark VII correspond à l’arrivée de Steve Morse et le Mark VI, qui n’a donné aucun album, correspond à la période intermédiaire avec Joe Satriani.
En tout état de cause, merci pour vos commentaires. Je vois qu’ils se rejoignent globalement pour ce petit bijou. Et d’accord sur le fait que la pochette et le clip avenant sont magnifiques.
Bien à vous.

le 14 Août 2020 par YANN 77


D'ailleurs petite question pour toi BradFloyd, Il s'agit plus du Mark VII que du VIII non?
Ou j'ai peut-être loupé quelque chose.

le 14 Août 2020 par YANN 77


Acheté le jour de sa sortie, écouté plusieurs fois depuis, je le trouve vraiment très bon !
Dans la suite logique de ce qu'ils font depuis plusieurs albums, effectivement moins hard, mais du moins hard comme ça j'en veux bien tous les jours ! Les morceaux qui m'ont marqué dans cette livraison, "Nothing at all" "Step by step" "The power of the moon" "Remission possible / Man alive", mais le reste est excellent aussi.
En ce qui concerne "And the address", puisque "Dancing in my sleep" est censée être un bonus, ça fait de celle-ci la dernière véritable chanson de l'album, comme une boucle bouclée avec le premier album sorti il y a maintenant 52 ans, ça m'a fait le même effet en 2013 avec la sortie de "13" de Black Sabbath, où l'album se terminait sur l'intro du premier album.
Je sais que, contrairement à l'époque de la sortie de "Infinite" où le groupe clamait partout que ce serait le dernier, ici c'est l'inverse. Ils clament partout qu'ils continueront coûte que coûte, et du coup ça ne cadre pas avec ma "théorie" de la boucle bouclée. Mais c'est la sensation que j'ai eue à son écoute.

le 14 Août 2020 par MASTCARD


Un album réussi à tous les niveaux.

Une pochette superbe, à mes yeux la meilleure de toute leur discographie, devant celle d'InFinite qui, déjà, élevait haut et fort une barre qui n'avait pas pour habitude d'être très élevée avec Deep Purple.

La thématique de l'astronaute rescapé est pleine de sens vu l'actualité mondiale, apporte un univers passionnant à l'album, et donne un appui solide aux accents gothiques/spirituels/progressifs des morceaux les plus marqués par cet esprit.
Il est intéressant également de faire la liaison avec le Major Tom de BOWIE.
Un monde détruit, l'Humanité éteinte, la solitude infinie. La vision qu'ont les membres du groupe de ce monde qu'ils laisseront derrière eux n'est pas joyeuse. Tout cela donne à cet album une aura.

La production est à la hauteur de l'ambition, quel son !

J'ai l'impression de le penser à chaque nouvel album du groupe depuis Now What?!, mais jamais le groupe n'a si bien sonné.

De l'amplitude, de la gravité, tout est fait pour que la musique de Deep Purple envahisse l'espace. Sans envahir le temps. Une musique qui va au plus efficace, qui dit tout en moins de quatre minutes. Aucun temps mort. Pour autant, les ambiances et les atmosphères se ressentent, de la légèreté du piano-bar à l'oppression du vide intersidéral.

Clore la track-list principale avec le tout premier morceau de Deep Purple "And The Address" est un hommage bienvenu, bien qu'il fasse plus office de petit cadeau de fin ici, tant "Man Alive" a des allures de morceau final.

Définitivement un des meilleurs album du groupe, et le meilleur issu de la collaboration avec Bob EZRIN. Même la bonus track vaut le coup.













1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod