Recherche avancée       Liste groupes




Demandes non satisfaites :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 78
Le délai entre votre enregistrement et la publication peut être assez long. Patience !
Seules les propositions d'albums parus il y a plus de six mois sont validées.
Toute proposition d'album paru il y a moins de six mois est mise en attente puis réétudiée une fois le délai écoulé.


Demandes satisfaites : 37 % (1848 demandes dont 681 qui ont abouti à une chronique)
Ce pourcentage ne tient pas compte des demandes pour lesquelles la chronique était déjà en cours d'écriture.



Le 11 Septembre 2020
Par JéRôME IS CHROME
Chroniqueur souhaité
SEIJITSU

MATMOS - PLASTIC ANNIVERSARY - 2019

Je suis étonné de l'absence de Matmos sur ce site pourtant bien pointu en musiques expérimentales. Ce duo de Baltimore est à mes yeux aussi important dans la scène IDM qu'Aphex Twin ou Autechre. Chacun de leurs albums apporte un nouveau concept amusant et instructif. Je propose celui de l'année dernière qui a entièrement été réalisé par des bruits de plastique (ex : percussions sur des bidons d'eau ; prothèses mammaires scratchées ; sacs effilochés) avec un résultat groovy et parfois même émouvant.



Le 11 Septembre 2020
Par AIGILUFLE BERTRANDINET
Chroniqueur souhaité
Peu importe

EUMIR DEODATO - PRELUDE - 1972

Album calme et homogene de jazz rock



Le 22 Août 2020
Par POSI
Chroniqueur souhaité
LE BARON OU K-ZEN

Léo FERRé - IL N'Y A PLUS RIEN - 1973

Alors, qui pour se faire le meilleur Léo Ferré et ces 16 minutes de poésie apocalyptique ?



Le 22 Août 2020
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

Jim CROCE - HIS GREATEST SONGS - 1980

Sa musique ne nous est pas étrangère, surtout dans le 7ème art.

On retrouve une de ses chansons avec Quentin Tarantino dans Django Unchained, une autre fait partie de la bande originale du film X-Men: Days of Future Past et encore une autre dans Logan de James Mangold.
Le succès mit du temps à fréquenter Croce né en 1943, en l'attendant Jim fut chauffeur de camion, roulait sa bosse et grattait sa guitare dans les bars. Ces expériences de petits boulots qu'il sera obligé de faire pour payer ses factures seront souvent retranscrites dans ses textes. C'est dans le début des années 70 que la reconnaissance attendue lui fera signe avec son premier album "You Don't Mess Around with Jim" Mais un personnage armé d'une faux nous enleva ce chanteur. Fin Tragique en 1973 dans un accident d'avion avec son ami et guitariste que l'on peut apprécier dans son premier album , Maury Muehleisen.

Une voix qui ne nous laisse pas indiffèrent et de belles balades.




Le 22 Août 2020
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

VIRUS - REVELATION - 1971

Contrairement au Covid 19 voilà un "Virus" bien sympathique. Des allemands fin des années 60 qui se retrouvent non loin de Bielefeld.

Bielefeld ? Un peu de géographie , un peu plus de cent kilomètres au nord-est de Dormund. Dormund ? Un peu comme Raymond Poulidor souvent deuxième dans le classement de Bundesliga derrière le Bayern de Munich. Vous allez me dire que ce n'est pas un commentaire musical mais sportif. Moi je vais vous demander si le Krautrock c'est pour les végétariens.
La flute dans cet album ne pas déplait pas. Des bons trucs mais album assez inégal. Pourquoi ce commentaire ? Pour ceux qui aiment les herbes rares du Krautrock.




Le 22 Août 2020
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
UN FAN DE FREE JAZZ

DHARMA QUINTET - MR ROBINSON - 1970

Je suis venu vers ce Quintet par l'intermédiaire de Colette Magny. Voilà du "free Jazz" français.

Musique de qualité faite par des musiciens qui décidèrent de passer un moment de vie ensemble pour créer une musique qui prit au fil du temps des allures esthético-politiques dont l'ambition était de ne pas tomber dans un académisme free "bourgeois" et de rejeter toute forme de hiérarchie entre les membres du groupe. Une vue ambitieuse mais chaleureuse.
On sent l'influence free que cotoya un moment Miles Davis et Herbie Hancok mais pas uniquement, une certaine forme classique (musique contemporaine) sourde sous cet album... La présence éthérée d'Eric Dophy est certaine, je ne suis pas le seul à le sentir et à le dire.

Un très bel album qui mérite une place dans les discothèques tournées vers le jazz.

Les musiciens : Gérard Coppéré,Gérard Marais, Jacques Mahieux,Jeff Sicard,Michel Gladieux,Patricio Villaroel




Le 22 Août 2020
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
UN FAN DE

Alexandre MOSSOLOV - PIANO WORKS ARTE NOVA CLASSICS - 1995

LES FONDERIES D’ACIER !

J’ai mis cet épisode orchestral tiré de la pièce symphonique Steel (Acier, un ballet) pour attirer les regards des chroniqueurs et des adeptes de Force //sur la musique du début du xx siècle en Union Soviétique. Sa composition est de 1926-1927.
Le compositeur essaya de traduire musicalement les bruits des machines dans une fonderie. Pièce donc expressionniste (courant allemand) annonçant les premières œuvres futuristes (voir les manifestes futuriste de Filippo Tommaso Marinetti et de Francesco Balilla Pratella, ce dernier axant ses théories essentiellement sur la composition musicale)
LES FONDERIES D’ACIER est un épisode de 4 minutes et son créateur est ALEXANDRE MOSSOLOV, compositeur russe né à Kiev en 1900 et décédé à Moscou en 1973. D. Chostakovitch est un contemporain 1906-1975.
Après avoir été un enfant chéri dans les années 20, il tombe en disgrâce sous Staline. Il fera «  seulement » 1 an de goulag au lieu de 8 suite aux demandes répétés de ses amis et protecteurs auprès des autorités staliniennes.
Aujourd’hui je ne vous parlerais pas des différences musicales et forcément politiques qui opposaient l’Union des Compositeurs russes dont il fut exclus en 36 avec Association pour la Musique Contemporaine qu’il fréquenta dès 24 si mes sources sont exactes.

Je vous propose de Mossolov dont Diaghilev disait en 1928 que ce jeune musicien ainsi que ses contemporains Chostakovitch et Popov sortaient vraiment du lot, la Sonate pour piano N4 Op.11 et la N5 Op.12, l’une des œuvres pianistiques les plus osées en "Russie" de cette période qui en fit un des créateurs les plus complexes de sont époque…

« Quand la tonalité semble tomber dans un précipice » nous dit Daniele Lombardi qui interprète ici ces sonates sous le Label ARTE NOVA Classics 74321 27793 2





Le 22/08/2020 par SASKATCHEWAN

Je prends, mais je chroniquerai un autre disque : je ne possède pas l'interprétation indiquée dans la demande.



Le 22 Août 2020
Par DAN CODIESEL
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

SUPERMAX - WORLD OF TODAY - 1977

Deuxième album du groupe autrichien de Kurt Hauenstein, et pour moi le plus réussi. Mélange agréable de pop-rock disco funk et reggae. Le groupe est pas très connu ici mais a plutôt fait succès en Allemagne, Autriche et les pays de l'Est. Le groupe est connu surtout pour le hit Lovemachine (extrait de cet album).



Le 22 Août 2020
Par FRANçOIS
Chroniqueur souhaité
SEIJITSU

STEREOLAB - SOUND-DUST - 2001

Inutile de le nier, M. Seijitsu, mon petit doigt m'a dit que vous adoriez ce groupe. Même si vous avez, je crois, une préférence pour "Mars Audiac Quintet", je proposerai plutôt cette collection de chansons haute fidélité, où ce groupe (quand même un peu irritant, ne serait-ce que le côté bobo à mort de la chanteuse "frenchie" Laetitia Sadier) me semble atteindre sa plénitude en se focalisant davantage sur la qualité des compositions que sur la volonté d'épate. Un petit chef-d'oeuvre de pop électro-jazzy.




Le 22/08/2020 par SEIJITSU

Perdu (concernant mon p'tit préféré) ! J'ai décroché de Stereolab avec l'album Cobra bidules de 1999. Donc je ne connais pas celui-ci.




Le 22/08/2020 par SEIJITSU

Si je dois m'attaquer à ce groupe, je me concentrerais sur leur première partie de carrière.



Le 22 Août 2020
Par AUDE LANGLOIS
Chroniqueur souhaité
WALTERSMOKE

Aude LANGLOIS - PROMESSES - 2020

Aude Langlois est une musicienne et compositrice française basée à Berlin. Après des explorations dans les domaines de l'art sonore et de la musique expérimentale, du sound design pour le théâtre et la danse contemporaine, Aude Langlois présente son projet musical et poétique, dans lequel sa voix est le support principal de sa musicalité et de son émotivité.  Sa vie quotidienne oscille entre l'anglais et l'allemand mais son langage d'expression privilégié reste le français dans lequel elle peut exprimer au juste des sentiments subtils grâce au sens et à la sonorité des mots de sa langue maternelle. ‘Promesses’, le premier single d’Aude Langlois, est un poème musical liant mélancolie et rêverie. 

Réalisé par Carlos Vin Lopes en collaboration avec le directeur de la photographie et cameraman Andrés Lizana Prado, le clip de ‘“Promesses”’ a été tourné en cinémascope avec des objectif LOMO vintage anamorphic originaires de Russie, qui donnent une expression visuelle à la mélancolie douce infusée dans les paroles et la musique. Sur la base d’une démo, Carlos Vin Lopes a donné une tout autre dimension à “Promesses” en parant la chanson d'une histoire d'amitié et de partage. Entourant la chanson d'un groupe de créatifs talentueux - en commençant par le producteur et directeur artistique Valerio Nicoletti - ils ont créé un univers onirique. Le voyage dans la campagne de Bad Düben près de Leipzig en Allemagne pour tourner ce clip aura été le début d'un chemin créatif qu'ils ont l'intention de poursuivre tous ensemble. L'EP a été enregistré et partiellement produit avec l’ami et guitariste Romain Rossi à Berlin. L'écriture des chansons s'étale sur 10 ans et Promesses sera disponible sur toutes les plateformes de streaming le 28 août 2020. 

A regarder ici : https://youtu.be/MO2Qk56dbAg
A écouter par là : https://soundcloud.com/jesuisaude/promesses/s-knhpvOGy3ze




Le 22 Août 2020
Par FRANçOIS
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

The FIERY FURNACES - BLUEBERRY BOAT - 2004

Je profite du retour, 9 ans après leur dernier concert, de ce duo frère-sœur via la sortie d'un nouveau single dont les recettes iront à des œuvres "caritatives" dont BLM (sic) pour (re)proposer leur "magnum opus" de 2004 qui m'avait littéralement époustouflifié (de même que ses successeurs "Bitter Tea" et "Widow City"). Du prog camouflé en indie-pop-rock. Flamboyant, ambitieux, étonnant et incroyablement inspiré (souvent plusieurs chansons en une). Dans un monde idéal, ce "groupe" devrait bénéficier de la popularité et de l'aura des tristos de Radiohead ou des marchands de soupe Coldplay et Muse...



Le 22 Août 2020
Par NICOLAS
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

MESTRE - BEYOND THE LINES - 2020

Groupe post-punk partagé entre Metz, Strasbourg et Lyon, Mestre s’est formé en 2015 et navigue entre punk et cold-wave, pour faire court. Son Beyond the lines, braillé avec un entrain jamais pris en défaut, parfois plus posé mais de façon brève, renvoie une force de frappe indie qui assied sa portée.



Le 15 Juillet 2020
Par MAGOONFIVE
Chroniqueur souhaité
Peu importe

THE DEAR HUNTER - ACT I : THE LAKE SOUTH, THE RIVER NORTH - 2006

Encore un groupe de prog qui manque (cruellement) à FP...
Ce premier acte est une sacrée réussite pour le jeune groupe américain, qui mérite vraiment sa place sur ce site




Le 15 Juillet 2020
Par FRANçOIS
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

FLORENT PAGNY - SAVOIR AIMER - 1997

Allez, je racle les fonds de tiroir, là... Encore un qui me sort par les trous de nez, qui finira lui aussi coach à "The Voice". Cet opus concocté par la "team Obispo" contient les tubes "Chanter" et le morceau-titre.



Le 15 Juillet 2020
Par FRANçOIS
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

PASCAL OBISPO - SUPERFLU - 1996

Bon, ce type m'est insupportable mais jusqu'avant le "bug de l'an 2000", ça allait encore. Ce disque est probablement son meilleur, avec notamment "Personne" et "Lucie". De la variété pop-rock correcte.




Demandes non satisfaites :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 78






1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod