Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
10 commentaires notés  
[?]



Queen
Innuendo
Page  1 | 2 |

le 13 Avril 2020 par CLANSMAN57


C'est peut-être pas la perfection, "All God's People" me plait un peu moins avec sa grande pompe et ses claviers, mais je mets la note maximale pour le reste qui délivre une telle décharge d'émotions, malgré les univers divers abordés qui peuvent nuire à la cohérence de l'ensemble.
Impossible de rester insensible, à moins d'avoir une tronche d'écrevisse et de s'appeler Predator.
J'évoquerai juste Brian May qui renvoie tous les "guitar-heroes" à leurs études, rien qu'en jouant "Bijou".

Tout petit point négatif: sur les derniers albums de Queen, à partir de "A Kind Of Magic", le piano me manque un peu.




le 10 Août 2018 par PACO DE LUCIAS


Je réagis au commentaire précédent en ajoutant que ce disque est bien un aboutissement artistique et que, hormis l'ignoble et putassier Delilah et le passable All God's people (qui dénote effectivement), on a là un quasi chef d'oeuvre du Rock.

le 09 Août 2018 par LE MOUNGEPEDOUN


J'avais acheté cet album dès sa sortie en 1990 , avant la mort de Freddie Mercury donc, et j'adorais l'émotion dégagée par l'ensemble des titres et, surtout, ce sentiment de perfection synonyme d'aboutissement artistique. Pourtant, nombre de magazines spécialisés descendaient ce disque le jugeant froid voire prétentieux. Hélas, le destin tragique et l'histoire leur donnerent tort. Désormais, quasiment 30 ans plus tard ce disque fait l'unanimité, considéré par tous comme une œuvre majeure. Justice est faîte pour ce chef d'œuvre éternel et beau.

le 09 Mai 2009 par DREAMER_DECEIVER


Bonjour,

L'album de la conclusion, car il en faut bien toujours une (malheureusement !). A l'époque nous étions ado, la mort de Freddy Mercury avait touché le monde entier et révélé l'ampleur de cette maladie encore peu connue du grand public : le sida. Dans mon école j'avais un copain inconsolable qui écoutait en boucle Queen dans son walkman pour rendre hommage à Freddy.

Ici on peut dire que le groupe sort avec les honneurs, n'ayant pas à rougir de son ultime sortie. Cet album est habité par la voix majestueuse et unique de Freddy Mercury qui survole complètement les débats. Le son est de surcroit excellent, n'ayant pas vieilli meme pret de 20 ans après.

"Innuendo" est le morceau le plus intéressant de l'album de par sa structure complexe composée d'un début très sombre et lourd, d'un suprenant passage hispanisant, puis d'une envolée baroco-épique finale absolumment ébouriffante.
La suite est, à l'image de "Headlong", plaisante mais plutôt linéaire.
"Ride the wild wind" est en revanche superbe, avec une introduction d'une beauté à couper le souffle, un feeling hallucinant de guitare, puis un passage heavy-rock d'enfer.
Preuve que le groupe aura jusqu'au bout été capable aussi bien de me séduire que de m'irriter : la ballade "These are the day of our lives" , prodige de miévrerie introduisant un nouveau passage faible de cet album.

"The Hitman" gavé de puissance et de feu métallique, remet brutalement les pendules à l'heure.
"Bijou" qui lui succède avec ses parties de guitares fantastiques élevant l'âme à des hauteurs quasi célestes aurait pu il est vrai constituer la conclusion idéale d'une carriére légendaire.
Mais ce ne sera pas le cas, car c'est "The show must go on", ultime message d'adieu d'un artiste exceptionnel à son public, qui remplit cet office. Ce morceau arrachera toujours de vibrants frissons d'émotions.

"Innuendo" est un bon album, riche, homogène, plaisant, avec quelques authentiques merveilles.
Mon copain de l'époque avait raison d'être triste, la mort de Freddy Mercury a été une perte immense pour le Rock et jamais cette musique n'aura retrouvé un chanteur de ce niveau. Respect donc pour cet album et pour ce grand monsieur que personne n'oubliera jamais.

Dreamer_Deceiver

le 01 Mai 2009 par EFFREET


De la même manière que Bowie, je n'aime pas Queen.
Je ne peux pas l'expliquer, encore une fois, mais je n'aime pas.

Sauf que Innuendo n'est pas un album de Queen comme les autres : c'est leur album le plus épique, le plus dense et le plus sombre aussi.
Bon, je sais, j'ai l'air d'un connard en aimant cet album car il est plus sombre, en connaissant la maladie de Mercury. Mais il faut le reconnaître, ils n'auront jamais fait aussi bien, rien que le titre éponyme avec son passage à la guitare flamenco, joué d'une main de maître par Steve Howe (Yes).

Mais Innuendo, ce n'est pas que des morceaux sombres : il y a aussi de l'espoir avec le morceau "The show must go on", porté par la présence vocale de Mercury qui, il le sait, va bientôt mourir.
En ce sens, "The show must go on" est émouvant, les cris de Mercury sont clairs, limpide et grâcieux, avec cette chanson, il rejoint les dieux.


THE SHOOW MUST GO O-O-ON !













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod