Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
4 commentaires notés  
[?]



Mark Knopfler
Down The Road Wherever
Page  1 | 2 |

le 07 Janvier 2019 par LAURENT


Eh les gars ! c'est pas un peu réchauffé l'argument "C'était mieux avant, avec Dire Straits"? je réagis aux commentaires sur son nouvel album... Alors oui je suis plutôt fan du bonhomme et donc peu objectif.... mais quand même... ré-écouter, vraiment ! c'est l'album le plus relevé, varié, inspiré qu'il ait pu faire depuis... ben franchement, je vois même pas.
Si il nous avait fait du Sultans of swing depuis 78, on dirait "et bien, il ne se renouvelle pas beaucoup le pépère..." Je pense que le problème que subit knopfler depuis toujours face à la critique est lié à des morceaux très forts et emblématiques (je dis pas forcément ses plus inspirés mais ceux qui ont eu énormément d'audience et matraqués sur les ondes), un succès dantesque et globalisé avec la marque "dire straits" dans les années 80 décrédibilisant sa nature sincère de création.
J'ai pu lire d'ailleurs sur des commentaires de l'album brothers in arms que des gens parlent d'album calibré pour le marché international ?? (faudra me dire quels sont les morceaux qui semblent calibrés de la sorte... peut être Money for nothing mais les autres...? Dire Straits et Knopfler, c'est quand même un sacré malentendu avec le succès... et c'est pas parce que t'en a moins que t'es moins créatif...en réponse à BAAZBAAZ et son commentaire" Knopfler a été immense pendant une petite dizaine d'années seulement").
J'aime vraiment beaucoup de choses de MK, mais là avec cet album, je trouve qu'il a atteint un niveau exceptionnel de créativité : sens du groove, de la mélodie, des arrangements, ces morceaux touchent vraiment le coeur parce que justement créés avec authenticité et envie (j'oublie pas son talent d'écriture). Ah si! ce qui revient souvent aussi : "y a plus de solos comme à l'époque de DS..." alors peut être, sans doute (et encore, la guitare est sûrement plus présente et mis en avant sur ses albums solos...), mais de la même façon, si il fallait qu'il nous refasse des solos à ne plus en vouloir, moi perso, j'en ai eu assez de solos surtout par rapport à la qualité de ses albums "solos" suivants. Ce ne sont pas ses solos "épiques" qui sont les plus fascinants chez cet artiste mais sa façon de littéralement chanter avec sa guitare entre les mots, et cela il n'a jamais cessé de le faire.
Et puis dernière chose, si il est vrai que chacun peut exprimer son ressenti sur un album ou un artiste, vous devriez confier (si possible et je me doute que les choses ne sont pas aussi simples que ça... ) la critique principale d'un artiste à une seule et même personne car dans le cas des albums de Knopfler, c'est difficile de suivre la logique de notation et de la critique principale de son dernier album si on se réfère à toutes les critiques précédentes... mais bon, ça me fait plaisir de participer à votre très bon site, tous les goûts sont dans la nature...

le 07 Décembre 2018 par NONO

@Baazbaz : c'est vrai que Knopfler aujourd'hui, on l'imagine plutôt : fredonnant assis sur un tabouret rouillé, l'air penaud, contre le mur défraîchi d'une ferme au milieu des plaines du Kansas, (à moins que ce ne soit dans un bar paumé, sombre, après minuit quand les derniers piliers de comptoir finissent leur bière), plutôt que sur la grande scène de l'Hammersmith Odeon ou de Wembley ! Je comprends que les artistes vieillissent comme tout le monde, mais chez lui l'âge le ramollit et le rend terriblement triste !

le 07 Décembre 2018 par BAAZBAAZ


Il y a une chose qu'il ne faut pas oublier avec Mark Knopfler : il est né en 1949.

Autrement dit la même année de naissance que deux des BEE GEES, groupe qui connait ses 1ers succès en… 1967. C'est la même génération ou presque que Robert Plant ou Bowie...

Quand la fusée DIRE STRAITS prend son envol, il a donc déjà la trentaine. C'est un faux jeune qui a 10 ans de retard sur les autres. Et son retour à la country ou au blues vers 1990, c'est un truc de quadragénaire apaisé qui a assez de fric pour se reposer.

Pour moi c'est l'une des clés d'explication de sa décevante carrière post-DIRE STRAITS : le côté pépère, bouseux et répétitif, l'absence de toute innovation, la fin des envolées héroïques… Porté à bout de bras par les 80s, à un âge où bien des rock stars déclinent déjà, Knopfler a été immense pendant une petite dizaine d'années seulement.

Et donc ce disque, comme tous les autres, me rend un peu triste. C'était tellement plus fun, DIRE STRAITS.

le 05 Décembre 2018 par NONO


Je viens d'écouter l'album. Pourtant habituellement grand fan de Mark Knopfler, et par extension de Dire Straits, j'avoue que je suis perplexe.
A part "Trapper Man" et 1 ou 2 autres titres, je suis effaré à quel point notre artiste s'encroûte de plus en plus vers un soft-rock "pépère", statique, à mi-chemin entre la country morne, la bluette inoffensive et le blues sans passion.
Ici on a ce que sait faire habituellement Knopfler, mais tout est "dilué", sans passion !
J'ai écouté ses albums jusqu'à "Sailing to Philadelphia", après j'ai lâché...
On est très, très loin de la période "Cal" / "Local Hero" / "Comfort & Joy", oeuvres qui représentaient le début de carrière de Knopfler solo, entre 2 albums de Dire Straits (évidemment c'était au début des années 80, notre homme a vieilli... mais on est en droit de regretter cette période !)
2.5/5

le 03 Décembre 2018 par BAYOU


En réponse au commentaire de SPI

1/Je ne me sers pas de Wiki pour faire des chroniques. Dis-moi les passages « piochés » ou alors « passe ton chemin » !

2/Les experts en musique cela n’existe pas, juste des individus qui expriment un point de vue après avoir écouté l’album. Cela étant, j’ai vu en live Dire Straits et Knopfler en solo une bonne dizaine de fois et j’ai bien suivi la carrière du groupe, je suis donc autant « légitime » que toi pour parler d’un album et ne pas nécessairement l’apprécier autant que toi.

3/Je doute que mon avis « n’en dégoute les autres » cela n’empêchera pas l’album de bien se vendre et la tournée de bien marcher.

4/« Cet album est dans la lignée de "Tracker" et "Privateering » bof on a aussi le droit de le trouver moins bon !













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod