Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
7 commentaires notés  
[?]



Mike Oldfield
Tubular Bells
Page  1 | 2 |

le 10 Juin 2019 par KAELKA


Un petit correctif à la phrase "repéré par Richard Branson" : Simon Draper, cousin et associé de Branson depuis ses débuts, a raconté que c'était lui qui avait reçu et écouté la maquette d'Oldfield et avait ensuite décidé de le faire venir au Manor. De l'aveu de Draper, Branson était un amateur de chansons de variétés et ne connaissait pas grand-chose à la musique d'avant-garde (ou "progressive") comme celle de Gong par exemple, dont le "Flying Teapot" sortira le même jour que "Tubular Bells".
Par ailleurs, pour comprendre cette oeuvre passablement déjantée et mégalomane (que j'aime à qualifier de "séance d'intense onanisme musical"), il convient de rappeler que Oldfield était presque en permanence sous l'influence de substances illicites (en particulier le LSD) à cette période, ce qui venait s'ajouter à l'état maniaco-dépressif qui était le sien (et dont il parut réussir à se sortir au début des années 80, au prix, diront certains, de sa créativité musicale).
"Tubular Bells", quels qu'en soit les défauts, reste un monument : comme "La Joconde" ou "Le Penseur", il est vain de vouloir en faire une critique objective. un monument, ça se visite, c'est tout.

le 30 Septembre 2009 par JOVIAL


On considère bien souvent cet album comme un chef d'oeuvre. Un coup de maître, oui certainement, surtout pour un "débutant" (premier album), mais loin d'être un chef d'oeuvre.

Les principales failles se trouvent dans les liaisons entre les différents thèmes de l'album, Mike Oldfield oublie complétement de les peaufiner, pouvant passer d'un registre plutôt enjoué directement à une phase calme et posée. Autre chose : le début de la Part Two est très vite barbant, non pas parce que cette partie est répétitive mais parce que ses sonorités me sont tout bonnement désagréables.

Les meilleurs moments de l'album sont du reste les deux fins des deux parties. Pour la première, même si cela fait "regarde un peu tous les instruments sur lesquels je peux jouer", le résultat est flamboyant, les coups de cloches, pardon de tubular bells, achèvent nos oreilles dans une déluge musicale. Pour la deuxième, un commentaire précédent faisait référence à la pluie d'automne pour qualifier l'album. Exactement mon sentiment à l'écoute. Les notes sont de véritables gouttes d'eau et se suivent en cascades, dont je ne me lasse pas de m'abreuver (hooo la belle métaphore du Jovial ^^), écoute après écoute.

Une petite déception au niveau du son également, cela doit peut-être venir de ma très vieille édition. En tous cas, je suis surpris d'entendre sur la Part Two, pendant environ 30 secondes, la respiration de Mike Oldfield en train de jouer ... Les versions remasterisées ont dû "gommer" cela.

3,5/5

le 16 Mai 2009 par BLUESYROOTS


Bien avant de connaître Mike Oldfield, j'étais intrigué par la pochette de ce Tubular Bells lorsque je la voyait dans les bacs. Mais il aura fallu que j'aille sur le net et sur certains forums de discussions où les noms de Oldfield et de Tubular Bells revenaient souvent sur le tapis pour que je saute le pas et me procure cet objet dont la pochette m'intriguait tant.

Outre les quatre premières minutes du thème rendu célèbre par le film d'épouvante "L'Exorciste", pour moi, le véritable déclic dans l'univers Olfieldien s'est réellement effectué après la fin de ce thème justement. Si ce thème s'avère angoissant et pour le moins original, ce qui suit demeure à des années lumières et plus propice à l'évasion. On se sent comme transporté dans une autre galaxie jusqu'à cette voix qui annonce l'entrée des instruments sur un thème commun pour au final jouer à l'unisson avec les cloches tubulaires.
La deuxième partie est un peu faiblarde. Je trouve que la plupart des effets tombe à l'eau et je ne comprends pas bien l'intérêt de ces voix gutturales.

Enfin bref, Tubular Bells est une expérience unique qui n'est pas exempt de défaut mais qui présage ce que seront les futurs chef d'oeuvre que sont "Hergest Ridge", "Ommadawn" et "Incantations".

le 04 Juillet 2007 par STRANDED


Et voilà encore un artiste qui a troqué son talent originel contre de la soupe calibrée fm - il aurait, par ailleurs, vraiment dû se passer des incantations faussement cristallines de Maggie Reilly. Pourquoi? En dépit de ses erreurs intitulées "Crises" ou encore "Discovery", "Tubular Bells" demeure l'une des oeuvres les plus intriguantes et les plus savantes du rock progressif - et ce malgré l'amateurisme sousjacent de notre cher Mike.

le 17 Avril 2007 par LEO

Salut Oncle Viande! un truc que je sais sur le mixage différent de "Tubular Bells", c'est que lors de la sortie du coffret "Boxed" en 1976 (coffret regroupant "Tubular Bells", "Hergest Ridge", "Ommadawn" ainsi qu'un disque intitulé "Collaborations" incluant des participations avec David Bedford), Oldfield a souhaité remixer tous ces albums en quadriphonie (procédé à la mode dans les 70's). il y a donc des éléments différents qui apparaissent ou au contraire disparaissent par rapport au mix original de l'album (par exemple, 'The Sailor's Hornpipe' en fin de face 2 sur "Tubular Bells" était en version instrumentale sur l'édition d'origine, mais finalement Oldfield a décidé sur les éditions suivantes de faire apparaître la voix!). je suppose donc que les éditions remastérisées ont pris en compte les 'nouveaux mix' et non plus les originaux!
Si quelqu'un en sait plus sur le sujet............













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod