Recherche avancée       Liste groupes



Le 17 Mai 2008


KING CRIMSON - THE CONSTRUKCTION OF LIGHT

Salut !

Je connais encore très mal KING CRIMSON. J'ai écouté "Starless And Bible Back" que je trouve très bon ; mais ce n'était pas nécessairement ce que je recherchais car l'album demeure assez spécial, par rapport à "In The Court..." par exemple.
Comment sont "Larks' Tongues In Aspic" et "Red" par rapport à "Starless..." ?

De plus dans quel album peut-on écouter la meilleure performance guitaristique de Robbert Fripp ? Ce guitariste me paraît avoir une approche très particulière de la guitare et le peu que j'en ai entendu me plaît beaucoup.

Merci à l'avance pour vos réponses !





Le 18 Mai 2008 par DAVID

Pour moi, le meilleur de la trilogie est Larks' Tongues In Aspic, plus construit et structuré que Starless, moins "impro".
Sinon, Red, je l'ai déjà dit, je le trouve trop raide, noir, pesant, lourd... chiant (comme Van Der Graaf Generator quoi, je sors :)) !

Sinon, pour avoir les meilleurs performances de Fripp à la guitare, peut-être faudrait-il se pencher sur son album solo Exposure, sorti en 1978 à l'époque où King Crimson n'existait plus.





Le 18 Mai 2008 par Dod (visiteur)

Lark's se rapproche plus de Starless pour le côté experimental.
Red sonne plus Jazz, moin experimental, plus pop, mais toujours dans le progressif.
C'est assez spécial, il faut écouter pour s'en rendre compte.





Le 19 Octobre 2008 par shiva (visiteur)

Lark's tongue in aspic et Red sont justement deux très bons exemples pour écouter au mieux les prestations guitaristiques de Fripp. Dans Lizard on peut également en profiter dans un style beaucoup plus acoustique.




Le 28 Octobre 2008 par KOBAN (visiteur)

Si tu cherches un album proche de "In the Court", le second album "The Wake of Poseidon" me semble s'imposer dans la mesure où il conserve pour une part le côté lyrique qui caractérise le premier album.

Quant à la trilogie, "Lark's Tongues ..." est assez proche de "Starless ..." et "Red" d'une extrême noirceur. Contrairement à David, je penche largement pour ce dernier que je trouve profondément beau, puissant dans son ouverture et mélancolique dans son finale ("Starless", un des rares morceaux de cette période à renouer avec le lyrisme mélancolique des premiers albums).

Enfin, pour ce qui est de Robert Fripp, difficile de te conseiller un disque en particulier car l'évolution permanente à laquelle il s'est astreint l'a amené à une grande diversité de sons, de styles ... "Exposure" propose un panorama assez vaste, mais c'est justement un album qui manque terriblement d'unité, sans doute en raison de la grande diversité des invités et de leurs styles respectifs.
A ce sujet d'ailleurs, je trouve que certaines de ses prestations guitaristiques les plus brillantes figurent dans ses collaborations hors King Crimson : "Scary Monsters" de Bowie, où il torture les sons et les gammes d'une façon qui le rend reconnaissable entre mille, et "The First Day" écrit avec David Sylvian où il alterne des sons très lourds et carrément métalleux avec des nappes planantes. Le live "Damage" qui est sorti dans la foulée est fortement recommandé pour son côté plus ... live.








1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod