Recherche avancée       Liste groupes



Le 24 Mars 2019


DIRE STRAITS - BROTHERS IN ARMS

À propos du son de guitare du riff de "money for nothing", DS n'aurait pas cherché à sonner comme le ZZ top à la mode de l'époque par hasard ? Je pense en particulier à "got me under pressure ".
La ressemblance avec le son bien gras des barbus est troublante !





Le 01 Avril 2019 par CCCP (visiteur)

sans oublier que Simple Minds 2 ans avant Love Over Gold avait déjà des sonorité semblables.




Le 30 Mars 2019 par Sgt Jakku (visiteur)

Il est vrai que sur l'album Eliminator des ZZTop, de nombreuses expérimentations ont été faites pour produire ce son de guitare très typée et "moderne" pour l'époque. On pourrait croire que les DS ont été influencés alors que non. Quand on écoute l'album "Love Over Gold" de 1982, soit un an avant Eliminator, on entend déjà un son de guitare créé avec la pédale Wah très proche de "Money For Nothing" sur la chanson "Industrial Disease". Pour finir, le son de "Money For Nothing" est donc une redite mais il est avant tout le fruit d'un accident de studio ! Le pied du micro pour enregistrer l'ampli s'est affaissé ! Les DS ont été bluffés par le rendu et l'ont laissé tel quel. Voir cet article : https://www.toontrack.com/news/the-money-for-nothing-tone/

Le 07 Juillet 2013


DIRE STRAITS - BROTHERS IN ARMS

Pour rebondir sur les deux questions précédentes relatives à l'apparition du Compact Disc :

On remarque qu'avant que le CD n'arrive sur le marché, il était rare de voir des groupes faire des albums très longs à cause/grâce au support vinyle : aujourd'hui, lorsque l'on trouve des CD de musique qui datent d'avant 1985, il est impossible qu'il y ait plus de 45 minute de sons dessus. Même les doubles albums de l'époque ne font jamais plus de 2 x 45 minutes.

Tout ça pour demander : à partir de quand les groupes de musiques en générale, ont-ils commencé à vraiment exploiter les capacités techniques du CD en enregistrant des disques de plus de 50, 60 ou 70 minutes ? Qui ont été les premiers ? Quand cela s'est-il "démocratisé" ?

Merci !





Le 18 Décembre 2019 par Nono (visiteur)

Le support CD a été inventé en 1983.
Mais ce n'est qu'à partir de 1985 que les artistes ont commencé à enregistrer directement leurs albums sur format CD (format natif j'entends).
Et pour "éponger" le retard sur les oeuvres qui avaient été enregistrées avant (en disques vinyles), il a fallu "capter" le maximum de son pour en faire des CD et là, j'vous dit, mieux vaut écouter directement le vinyle !
Donc pour résumer : si vous achetez un CD assurez-vous que l'album a été enregistré DIRECTEMENT en format CD. Si ce n'est pas le cas (car oeuvre plus ancienne) : achetez-vous le vinyle !





Le 07 Juillet 2013 par Powerbeauf (visiteur)

Il n'y a pas eu de rupture chronologique brutale ni d'artistes vraiment moteurs dans cette évolution. Dans la majorité des cas, la norme pour les albums était de 35 à 45 minutes jusque vers 1988-1989. Celle-ci a progressivement atteint les 50-65 minutes vers 1990-1991, c'est-à-dire lorsque le CD s'est imposé et que le 33T a disparu des bacs. Durant les années 90, des tas d'artistes se sont sentis obligés de remplir les CD jusqu'à approcher les 80 minutes (avec bien peu de bonheur dans l'immense majorité des cas...).

Depuis une dizaine d'années, la durée "standard" est redevenue plus raisonnable (entre 40 et 55 minutes), tout en ne voulant plus dire grand chose à cause des éditions limitées, des bonus itunes, des versions bestbuys... En fait, ce n'est plus le support de la musique qui est un problème dans le cas présent, mais son contenu. L'essentiel, en fait...





Le 08 Juillet 2013 par Ramon (visiteur)

Dès 1987, Def Leppard publie l'album Hysteria, sa durée est de 63 minutes. L'album est vendu principalement via le support CD qui supplante un vinyle appelé à disparaître.
A noter que cette durée (environ 30mn/face) n'était pas forcément inédite sur vinyle auparavant, puisque certaines oeuvres de prog rock n'en étaient pas loin, par exemple Foxtrot de Genesis dure plus de 51mn et il paraît en 1972.
Pendant les 60's, la durée moyenne d'un disque tournait autour de 37mn, on passe progressivement au 40/45mn au cours de la décennie suivante et l’avènement du CD fera exploser le temps ensuite, mais surtout au cours des 90's, on pense notamment au Outside de Bowie qui dure 74 (!)mn et bien sûr à la multiplication des bonus et autres "hidden/ghosts tracks" figurant en fin de support.

Il semble que l'on soit en train de refaire "pédale douce" sur le sujet, ce qui n'est pas une mauvaise chose au vu (et entendu) des rendus artistiques mitigés de la formule.
Au fait, non seulement le vinyle n'a pas disparu mais il s'agit là du seul support physique dont les ventes augmentent régulièrement(sans parler des occases en broc qui cartonnent et se revendent très bien et assez cher dans les salons spécialisés), et ça c'est plutôt une bonne nouvelle, quant au CD... gardez bien ceux auxquels vous tenez, ils ne seront pas réédités.





Le 20 Décembre 2019 par nawakoman (visiteur)

Ils ont commencé à faire des albums plus longs quand ils n'étaient pas obligés de sortir le même album en vinyle. Ca coïncide aussi ave la baisse des fréquence de sorties de nouveaux albums. Avant, un groupe sortait un album presque chaque année, et une fois l'ère du CD apparue c'était tous les 3 ou 4 ans, pour des albums pus longs (plus de chansons donc pus de travail et plus de temps à produire).




Le 19 Décembre 2019 par Long John Silver (visiteur)

@François
Tu te trompes concernant le retour du vinyle, c'est un phénomène observé depuis plus de 10 ans maintenant et qui a totalement échappé aux maisons de disques, voire qui les a mis dans l'embarras avant qu'elles ne finissent par emboîter le pas des acheteurs. Le vinyle a été d'abord maintenu en vie par les DJ's notamment dans le Rap. Puis il a été constaté que sur les brocantes ces objets trouvaient de plus en plus de preneurs, ce à quoi les conventions ont répondu en organisant de plus en plus d"événements autour du vinyle. Pendant ce temps, les maisons de disques ont continué de se morfondre sur la baisse continue des ventes du CD et sur le téléchargement, avant de se dire : "et si nous aussi on profitait de cet engouement pour ce support qu'on avait condamné nous-mêmes, hein ? Surtout qu'on avait vendu le CD comme immortel et au son inégalable alors qu'en vrai cdlm... euh ça n'égale pas le vinyle". Voilà, les maisons de disques ont vendu très cher des CD alors que son coût de production était moindre, dans l'unique but de faire de gros profits puis se sont fait enfler par le téléchargement -dont la qualité audio est également déplorable si on considère le MP3-, se sont fait doubler par des pratiques qui leur échappaient (les vinyles d'occase), du coup après une certaine inertie ont rétropédalé.





Le 18 Décembre 2019 par François (visiteur)

C'est vrai que dans les années 90, les CD étaient plus longs que les albums des années précédentes. Il faut dire aussi que c'est la décennie de la techno, dont les titres tournent autour des 7 minutes. A raison de 10 titres pour un album, faites le calcul...
Perso, je suis resté au CD. Le "retour du vinyle" n'est selon moi qu'un énième stratagème des majors pour continuer à vendre, en pleine crise du disque. Certes, les pochettes des vinyles, ça a plus de gueule que ces petits carrés sans attache affective possible mais c'est moins pratique. Les disques, la platine, le diamant, etc, je n'ai pas la patience pour tout ça.





Le 18 Décembre 2019 par Cyril (visiteur)

De memoire quelqu un de chez Sony avait exigé que ce nouveau support puisse accueillir au moins la 9 eme symphonie de Beethoven soit 74 minutes.




Le 18 Décembre 2019 par EskapeEskape (visiteur)

Les disques vinyle étaient limités dans leur durée pour des raisons matérielles liées à la gravure.

En effet, le sillon doit être bien lisible et la durée du disque diminue l'écart entre les sillons de chaque piste (la spirale), ce qui n'est pas (ou peu) le cas du CD.

On notera le tour de force du Live After Death d'Iron Maiden qui est un des rares longs 33T (le maximum par face) et le Hey Stoopid d'Alice Cooper qui fait 60 mn également.

Quant à la limitation du CD audio en durée, il semblerait qu'il n'y ait pas de lien avec la 5e de Beethoven qui était un choix discrétionnaire du patron de Sony puisque de nombreux albums en CD audio dépassent largement les 74 mn pour arriver à 88 mn





Le 21 Décembre 2019 par François (visiteur)

Certes, il y a les amateurs de vinyles qui n'ont jamais cessé d'en écouter/acheter et qui recherchent surtout les disques d'occasion mais il y a aussi tous les "hipsters" (notamment les jeunes) qui succombent aux rééditions faites à la va-vite, aux picture-disc et autres vinyles couleur... Les gens ne sont décidément pas contrariant. Comme quoi, contrairement à ce qu'on dit, c'est l'offre qui crée la demande et non l'inverse.

Le 25 Janvier 2010


DIRE STRAITS - BROTHERS IN ARMS

bonjour

en fait j'ai une bête question, le CD a commencé à être commercialisé en 1985 avec parait-il cet album-là en premier, mais à partir de quelle année le vinyle a disparu des disquaires (en parlant du grand public, je sais bien qu'on en vend encore pour les collectionneurs ou les DJ)?





Le 28 Janvier 2010 par Terry (visiteur)

Dans certains magasins grand public (dans le 95, au centre commercial Art de Vivre d'Eragny, par exemple), on en vend toujours, des vinyles. Neufs, emballés. Et pas des disques vinyles pour DJ's : j'ai acheté, là-bas, la semaine dernière, "London Calling" des Clash, "Pet sounds" des Beach Boys, le premier Velvet Underground et "Ride the lightning" de Metallica. Pour moi, le vinyle n'a pas disparu de la circulation, on en vend juste moins qu'avant, mais on en trouve ailleurs qu'en brocantes.




Le 26 Janvier 2010 par AtomDoom (visiteur)

Etant de la génération vinyl, j'ai malheureusement constaté la disparisation assez rapide de ce support en quelques années - attention j'apprécie le CD mais ... - Donc pour fin 80 pratiquement impossible de trouver du vinyl neuf (j'habite en province peut être que sur Paris c'était encore possible ...). Par contre depuis le debut des années 2000 le vinyl revient un peu en force et pas forcement pour les collectionneurs ou DJ même si les tirages sont plus ou moins limités ... Je pense qu'il peut y avoir une cohabitation de ces deux supports qui ont chacun leurs qualités et defauts.

Le 07 Avril 2008


DIRE STRAITS - BROTHERS IN ARMS

est-il vrai que cet album est le premier CD de l'histoire du rock ou alors y en a -t- il eu d'autres avant ?




Le 17 Juin 2009 par A.T.N. (visiteur)

Je confirme que c'est le premier CD à être 'DDD'.
- AAD : enregistrement et mixage analogiques
- ADD : enregistrement analogique, mixage digital
- DDD : c'est digital dès la prise de son

Voilà.

Je confirme aussi que sur une bonne sono, le vinyle est meilleur que le CD (c'est même scientifiquement logique), mais bon, l'usure et le fait qu'on doive se lever pour passer à la piste suivante, c'est vraiment trop relou...





Le 07 Avril 2008 par Terry (visiteur)

Il me semble aussi que c'est le premier album a être sorti directement en CD (en vinyle aussi, car j'ai les 2), en effet...mais je peux me tromper.




Le 05 Mai 2008 par MOU (visiteur)

Je sais que ce n'est pas du rock, mais j'ai vu dans un reportage que le premier album à être sorti en cd était the vistors de abba (info confirmée par wikipedia et album de 81 contre 85 pour Brother in Arms).




Le 06 Mai 2008 par Terry (visiteur)

En sachant que le CD a été inventé en 82 et commercialisé en 85, et que Wikipédia est non contrôlable car modifiable par tout le monde (pour preuve, le site avait annoncé la mort de Philippe Manoeuvre, ce qui est faux), permets-moi d'en douter...




Le 25 Mai 2008 par BARBELé (visiteur)

Cette histoire me semble un peu confuse. Sur Wikipedia (en anglais), il y a un lien vers un article :

http://origin.newscenter.philips.com/about/news/press/20070816_25th_anniversary_cd.page

Comme la présence de tels liens est ce qui sert de contrôle des sources sur wiki, on peut estimer qu'on tient là des infos dignes de confiance. Il y aurait donc eu en novembre 1982 un catalogue de 150 CD, et 1000 CD en 1983.

Le "Brothers in Arms" de Dire Straits aurait alors été le premier CD enregistré en "fully digital recording (DDD)", ce que je ne sais pas trop traduire (numérique ?). Et donc ensuite le premier Cd a se vendre par millions.

Il reste une question à poser à Terry :
A quoi peut bien servir un album de Dire Straits en vinyle ? Ce groupe est quand même l'antithèse du son old school, non ?





Le 22 Septembre 2008 par TERRY (visiteur)

"Il reste une question à poser à Terry :
A quoi peut bien servir un album de Dire Straits en vinyle ? Ce groupe est quand même l'antithèse du son old school, non ?"

Et à l'époque de la sortie de "Communiqué", "Making Movies", "Dire Straits", les CD existaient ? Fallait bien un support pour la musique !
Et je l'affirme haut et clair, le format vinyle est le plus beau au monde pour la musique. Le son respire, le format est délassant, c'est le format le plus pur. Old school. Le plaisir de retourner le vinyle pour changer la face est quelque chose que l'on ne pourra jamais me retirer ! Dès que j'en ai la possibilité, j'écoute ma musique en vinyle (j'ai tous les Dire Straits, Police, Led Zeppelin, Iron Maiden, AC/DC et Genesis en vinyle. Tous)





Le 18 Juin 2009 par CHIPSTOUILLE (visiteur)

Je dirais même mieux, c'est ana-logique.

Non en fait, le son est meilleur sur vinyle seulement si la prise de son et/ou le mixage a été analogique (donc AAD ou ADD). Si toutes les étapes du process d'enregistrement sont numériques (ou digital soit DDD), la qualité du CD est identique à celle du vinyle.





Le 28 Septembre 2008 par Tioub (visiteur)

De mémoire il me semble bien qu'il fût le premier CD que l'on pouvait trouver chez les disquaires. A cette époque je guettais l'évolution de ce nouveau média, j'y plaçais plein d'espoir pour remplacer le vinyle bien trop fragile alors pour franchir les années sans dégâts. Parmi mes premiers CD: "Script For a Jester's Tear" et "Misplaced Childhood" qui tournent toujours sans problème.




Le 10 Janvier 2009 par jusdtaquark (visiteur)

Cet album a cette réputation d'être le premier album à être sorti en CD parce que c'est avec cet album que Sony a fait la promotion de son premier lecteur CD, en 1985. ;)




Le 17 Juin 2009 par PINKY (visiteur)

J'ai le CD et le vinyl et moi, je préfere largement le vinyl! Certains titres comme "Money for nothing" et "Your latest trick" sont écourtés d'1 ou 2 minutes et cela rend les morçeaux plus agréables à écouter. Mais je trouve qu'on aurait pu accorder (ndc: conserver?) les dernieres minutes de "Why worry" , la partie la plus belle de l'album (contrairement à ce que dit la chronique) pour enlever l'horripilant "Walk of life".




Le 22 Septembre 2008 par tortua (visiteur)

J'approuve franchement Terry, et je trouve dommage que les albums actuels ne soient pas tous édité en vinyle aussi.
un bon vinyle en bon état passé sur une bonne sono, le CD n'est pas du niveau.








1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod