Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Elton John
Rocketman (music From The Motion Picture)
Page  1 |

le 14 Juin 2019 par NONO

@Marco Stivell : Tout à fait ! C'est aussi cela qui fait la différence, par exemple, entre d'un côté les auditeurs aimant un artiste pour ce qu'il représente (son style, son apparence, son aspect célébrité et star), et d'un autre côté les auditeurs musiciens qui écoutent attentivement sa musique en tant qu'oeuvre d'art, se disant par exemple : "Ah, là pour l'album "2-low-4-0" on sent qu'Elton revient avec son groupe d'origine, le son est proche des 70's tout en étant modernisé par la nouvelle technologie 80's", etc.
Personnellement je fais partie de la seconde catégorie, et de plus, ironiquement, les méga-tubes d'Elton ne sont la plupart du temps clairement pas mes préférés ! (Je trouve par exemple Benny & The Jets, Crocodile Rock, The bitch is back ou Kiss the bride absolument affreux).
Voici, en vrac, parmi mes titres préférés (et pas forcément connus) du grand Reg Dwight :
Holiday Inn, Border song, It's me that you need, Tiny dancer, Curtains, Tower of Babel, Someone saved my life tonight, Crazy water, Tonight, Funeral for a friend/love lies bleeding, Elton's song, Chasing the crown, Too low for zero, Cold as christmas, Nikita, Shoot down the moon, Japanese hands, Stones thrown from hurting, Whispers, The north, ....

le 13 Juin 2019 par MARCO STIVELL

Nono, complètement d'accord avec toi !
Le problème est qu'il y a deux manières de revenir sur la carrière d'un artiste en audio-visuel : la rétrospective d'un côté, qui balaie l'ensemble de l'oeuvre, et de l'autre, le biopic façon Bohemian Rhapsody ou Rocketman, qui se concentre plus sur les aspects extra-musicaux de la vie/carrière de l'artiste. Et ce sont ces derniers qui plaisent au grand public.
La thématique de l'enfance, le rapport avec les parents, l'amitié, l'homosexualité, les dépendances et excès sont des thèmes "forts", "universels", et on accompagne le tout avec des chansons que tout le monde connaît (avec une ou deux raretés, histoire de). Le public de masse n'a pas besoin de plus.
En tant que fans, nous aimons les rétrospectives, mais du coup, le fait de vouloir entendre parler de chansons méconnues ou d'albums comme ceux que tu cites est sujet à frustration devant ce type d'oeuvre.

Celle-ci n'en est pas moins très bonne pour ce qu'elle est, à mon sens. Mais devant une durée limitée et face à une telle carrière, il a fallu faire des choix. "Song for Guy" par exemple, est totalement absent et cela m'a surpris. En revanche, on n'a ni "Candle in the Wind", ni de mention de Lady D !
À partir d'un certain moment, le matériau musical devient limité, la création musicale s'estompe. De mémoire, le "sol" de "Your Song" est le seul terme de composition employé pour tout le film.
Il serait intéressant d'avoir une vraie rétrospective, si possible commentée par Elton lui-même... Un jour peut-être ! Mais pas avec le même succès, très certainement.

le 08 Juin 2019 par NONO

@Marco Stivell : Je n'ai pas vu le film, que je me dépêcherai de voir, étant grand fan de Sir Elton. Mais ce que je veux souligner (et c'est ce que tu mentionnes dans la chronique), c'est le défaut qu'a cette vision "cliché", toujours la même, de la carrière d'Elton John : on parle souvent que des mêmes albums (le premier album, ainsi que : Yellow Brick Road, éventuellement Sleeping with the past....) que des mêmes titres (souvent ceux du début des années 70 : Your Song, Crocodile rock, Bennie & the Jets, Sorry seems to be the hardest word...), que des mêmes moments (surtout sa proximité avec la famille royale, la mort de Lady Diana, etc.)...
Alors qu'il y a une foultitude d'albums inconnus ou oubliés (à quand une re-mise en valeur de toute la période 1977-1982, soit entre "Captain Fantastic" et "Jump Up" ?) A en croire les média on dirait qu'Elton a directement sauté de 1975 à 1990... en mentionnant seulement (parfois) l'album "Too low for zero", qui est indéniablement une grande réussite.
Quand remettra-t-on en valeur ses albums des années 80, comme 21 at 33, The Fox, Ice on Fire, Reg strikes back ?
Ce sont ces moments précis, un peu cachés, un peu oubliés, qu'il faut absolument réhabiliter concernant notre Sir Elton !













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod