Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK-SOUL  |  LIVE

Commentaires (4)
Questions / Réponses (3 / 12)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : The Jimi Hendrix Experience

Jimi HENDRIX - Band Of Gypsys (1969)
Par LONER le 8 Décembre 2006          Consultée 6103 fois

En cette fin d’année 1969, le fan de l’Experience a du souci à se faire. Lassé de son statut de guitar-hero saltimbanque, Jimi Hendrix décide d’effectuer un salvateur retour aux sources. Tout d’abord, changer d’air : exit Noel Redding et Mitch Mitchell., place au vieux copain (Billy Cox, bassiste) et au baroudeur ayant une certaine idée du funk (Buddy Miles, batteur, déjà présent sur « Electric Ladyland »). Ce changement radical va avoir d’énormes conséquences sur les orientations musicales prises par Jimi. Pour introniser son nouveau groupe, il décide de donner quatre concerts au Fillmore East, deux le 31 décembre 1969, et deux autres le 1er janvier 1970, histoire de fêter en beauté la nouvelle année.

« The Fillmore East’s proud to welcome back some old friends with a brand new name : a Band Of Gypsys ! ». Applaudissements. Et en fond, les premières notes de guitare qui marquent le commencement du premier morceau, « Who Knows ».
Et là, une minute d’écoute suffit. Une minute pour se rendre à l’évidence : ce groupe n’a rien à voir avec l’Experience. Le Band Of Gypsys, c’est un tout, une entité. Ce n’est pas Jimi Hendrix and his Band Of Gypsys. Non. C’est Band Of Gypsys, point final. Cette distinction est fondamentale pour comprendre l’état d’esprit de Jimi à ce moment là et par la même pour apprécier sa musique. Band Of Gypsys, c’est une véritable démocratie. Chaque musicien a son mot à dire, et Buddy Miles ne s’en prive pas comme en témoigne la suite du morceau. Il est la véritable force motrice du groupe, la locomotive qui fait avancer le convoi. Le jeu du Voodoo Child s’en trouve ainsi transformé, gardant toute sa complexité mais se mettant au service d’une cause commune.

Malheureusement, la cohésion n’est pas totale, le groupe n’a en effet que deux mois d’existence. « Who Knows », bien que très bon, révèle rapidement les limites de la formation qui expérimente plus qu’autre chose. Mais il est rapidement occulté par le magnifique et envoûtant « Machine Gun » qui clôture la première face du vinyle original.
Construit sur un groove imparable, le morceau s’étend sur plus de douze minutes, minutes durant lesquelles Jimi reprend plaisir à ériger de véritables brasiers d’électricité, à torturer son instrument, à le transformer en arme mortelle, notamment lorsqu’il mime les déflagrations des mitraillettes du Viêt-nam.
On passe ensuite à la première des deux compositions signées Buddy Miles. « Changes » est issu d’un savant mélange de funk et de soul, mais qui malheureusement ne tient pas toutes ses promesses malgré un excellent début. « Power Of Soul » (et non pas « Power To Love » ou « Of Love » comme il est inscrit sur les éditions CD) renoue avec l’inspiration et offre de magnifiques parties de guitare. Jimi y est impérial, les autres ne sont pas en reste. Un très bon moment. Les deux derniers morceaux, « Message Of Love » et surtout le furieux « We Gotta Live Together », autre œuvre de Buddy, sont bons également mais ne jouent pas dans la même catégorie.

Le groupe se séparera deux mois après cette série de concerts. Dans le fond, c’est dommage, les ingrédients étaient là, le reste n’était qu’affaire de dosage. Le destin en a voulu autrement et le grand chaman finit par se consumer moins d’un an plus tard.

« Baby Child as a man
as a living grain of sand…
Sitting on the ever changing shore,
Greeting the sunrise… »

Véritable note : 3,5/5

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par LONER :


HAWKWIND
Hawkwind (1970)
Les débuts des pionniers du space-rock

(+ 1 kro-express)



The BESNARD LAKES
Are The Dark Horse (2007)
Joyau noir au coeur du brasero


Marquez et partagez





 
   LONER

 
  N/A



- Jimi Hendrix (chant, guitare)
- Billy Cox (basse)
- Buddy Miles (chant, batterie)


1. Who Knows
2. Machine Gun
3. Changes
4. Power Of Soul
5. Message To Love
6. We Gotta Live Together



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod