Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


MOLLY - Bang ! Bang ! Bang ! (2007)
Par BARZ le 18 Juillet 2007          Consultée 4455 fois

Début 2006, Dillinger Girl and "Baby Face" Nelson me tiraient droit au coeur avec leur album "Bang !". Une année a passé et Molly tente de s'approprier mon coeur en tirant trois fois. Quelle cible suis-je donc pour ces cow-boys musicaux ?
Mais tout d'abord, qui est Molly ? D'où sort-elle ? Elle s'appelle Laurence Audras et fait des chansons seule sur scène avec une guitare depuis des années. Mais s'il n'y avait que la musique... Molly est également l'auteur d'une série de peintures très colorées et de plein de petites choses mignonnes. Accessoirement, elle fut pendant un temps la muse de Mathias Malzieu, le leader de Dionysos. Détail non négligeable puisqu'il permet de mieux comprendre quelques subtilités de cet album qu'est "Bang ! Bang ! Bang !" (rien qu'à l'écrire je me sens triplement mort).

Pour ce disque, Molly (ou Laurence, comme vous voulez) a décidé de s'entourer de deux bons gars. Parce que faire de la musique toute seule c'est sympa, mais c'est toujours cool d'avoir une batterie derrière et un autre guitariste. Ce sont donc Nikko (de Dolly à Molly il n'y a qu'un pas...) et Jo (Mary's Child) qui opèrent les fonctions de guitariste et de batteur. Toute cette petite bande est allée se réfugier dans le studio de Denis Barthe (batteur de Noir Désir, pour ceux qui étaient encore ailleurs), rien que ça ! La fine équipe est donc prête pour mettre à plat neuf petites chansons sympathiques. Oui, j'ai dit petites chansons, mais n'allez pas comprendre chansonnettes, c'est juste que ces chansons sont des instantanés de moins de trois minutes. Je vous vois déjà faire le calcul, neuf chansons de moins de trois minutes, c'est court. Oui, c'est court, mais intense. Tiens, ça me rappelle le premier album de Déportivo tout ça...

Je m'éparpille. Si l'on en croit la petite présentation du groupe sur leur espace, Molly serait "la rencontre des White Stripes avec Barbara, une danse entre Cat Power et Leonard Cohen, un baiser de PJ Harvey au goût Sonic Youth", un peu beaucoup pour un seul groupe, non ? Et pourtant, il y a vraiment de ça... Le côté minimaliste et rock guitare/batterie pour les bandes blanches, l'aspect femme enfant/femme fatale pour Barbara, la douceur et la justesse pour Cat Power et Leonard Cohen, la hargne féminine, le larsen, les guitares hurlantes pour PJ Harvey et Sonic Youth.
Le compte est bon. Ah, non, on pourrait rajouter Sheila aussi, pour la merveilleuse reprise de "Bang Bang". Eh oui, tout ça en neuf chansons, vous ne le croyez pas ? Eh bien écoutez-le ce disque, il est très hétérogène, c'en est bouleversant par moments.

Mais je ne vais pas me contenter de confirmer ce que dit leur MySpace sinon je vais passer pour un imposteur. En anglais ou en français, les textes de Molly font appel à la poésie corporelle à tendance surréaliste à laquelle nous avaient habitué Dionysos (clin d'oeil évident avec le titre "Liquid Princess"), mais rappelant également un poète américain qui, je crois, a beaucoup d'importance pour Laurence : Richard Brautigan. Cette façon d'avouer sa vulnérabilité tout en prenant le pouvoir grâce aux mots, de retourner une situation en faisant appel à un brin de métaphysique, mais toujours se tirer vers le haut et faire en sorte d'être émerveillé par tous les états d'âme, quitte à employer des images dures mais efficaces. Et la voix de Laurence s'accorde avec le tout, de la douceur d'une ballade ("Le vent bat mes cheveux") aux cris aigus et terrifiants de "Mensonge de peau (after love skin)".

Côté musique, la patte de Nikko n'est pas du tout étouffée et son jeu est assez reconnaissable pour qui connaît un peu Dolly, la batterie suit en cadence sans trop s'imposer. Les compositions sont bien ficelées mais pas non plus marquantes et transcendantes (à part bien sûr la reprise de "Bang Bang" qui reste un délice), l'oreille se focalisant beaucoup plus sur la voix de Laurence.

Molly offre donc avec ces neuf titres une belle petite carte de visite, mais l'on regrette que l'album soit si court (surtout qu'elle m'a avoué qu'elle avait une vingtaine de compositions mais que toutes n'étaient pas prêtes au moment de l'enregistrement), alors on se précipite pour aller voir le groupe en concert puisque c'est là que leur énergie est le plus perceptible. J'écoute donc ce disque qui me tue à tue-tête en attendant que Molly change son fusil d'épaule et me mitraille de son deuxième album...

A lire aussi en ROCK par BARZ :


The GREEN OLIVE
The Green Olive (2006)
Pour se déhancher à l'apéro...




MATMATAH
Concert (1999)
Qui a parlé de rock celtique?


Marquez et partagez





 
   BARZ

 
  N/A



- Laurence Audras - Molly (chant, guitares)
- Jo (batterie, percus)
- Nikko (guitares, claviers, programmation)


1. Oublie ça
2. Mon Tour De Chant
3. Claquement De Cils
4. Next Scenario
5. Mes Avalanches
6. Le Vent Bat Mes Cheveux
7. Mensonge De Peau (after Love Skin)
8. Liquid Princess
9. Bang Bang



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod