Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Cactus, The Jeff Beck Group

BECK BOGERT APPICE - Live (1974)
Par LONER le 6 Septembre 2007          Consultée 4758 fois

Un an après Deep Purple, c'était au tour de BBA de tenter l'expérience. Laquelle ? Celle d'un live au Japon pardi ! Car Dieu sait que cette destination était prisée à l'époque, le public nippon soutenant plus que jamais la cause du rock occidental. Il n'en fallut pas plus au groupe de Jeff Beck pour s'embarquer dans un périple en direction du pays du soleil levant, les ventes de son album éponyme n'ayant pas vraiment décollé. Occasion idéale pour voir ce que le mastodonte avait dans le ventre...

Enregistré en mai 1973, ce double live, rebaptisé depuis « Live In Japan », était jusqu'alors assez difficile à trouver dans le commerce, la plupart des copies en circulation venant directement du Japon. Heureusement, la réédition CD a quelque peu arrangé les choses, permettant à un plus large public de se procurer l'objet. Et croyez-moi, ça en vaut plutôt la peine.
En effet, le contenu de l'album est tout ce qu'il y a de plus représentatif des shows de l'époque : un son de guitare lourd et bien « vintage », la rythmique qui dépote et les compositions qui vont avec, dépassant la plupart du temps la barre des cinq minutes, voire des dix minutes quand les musiciens se laissent aller à l'improvisation. Et vous vous en doutez, au niveau musical, la barre a été placée très haut. Pour preuve, cette ouverture déjantée que constitue « Superstition » qui laisse loin derrière elle la version studio, ou le long « Lose Myself Without You » au cours duquel Bogert s'accorde quelques minutes en solo. On retrouve également d'autres pièces du répertoire beckien, comme l'endiablé « Jeff's Boogie », la reprise de « Morning Dew », beaucoup plus réussie que sur « Truth » ou encore un medley « Plynth/Shotgun » de toute beauté.

Bien entendu, le premier opus du groupe n'est pas oublié, on a droit à un « Sweet Sweet Surrender » fidèle à lui-même, à un très bon « Livin' Alone » ou à un « Black Cat Moan » étonnant où on peut entendre Jeff se servir d'une talk box, effet que l'on retrouve sur le live de Peter Frampton ou dans une moindre mesure sur le « Live Bootleg » d'Aerosmith.
Viennent s'ajouter à ce cocktail explosif deux morceaux inhabituels, l'un très justement intitulé « Boogie », l'autre étant « Going Down », très réussi mais qui n'a rien à voir avec la version de folie que sortira Hydra quelques temps plus tard.

En résumé, ce « Live » possède cette touche de folie, ce panache qui faisaient défaut sur l'album studio. Mais comme je le disais précédemment, son tirage limité n'a pas permis au grand public d'en prendre connaissance, d'où l'absence de succès. A ce stade, le groupe ne devait en avoir cure, les dissensions entre les membres se faisant de plus en plus sentir, conduisant à l'annulation de la sortie d'un second album et au split de la formation, faisant du « Live In Japan » son chant du cygne.

A lire aussi en BLUES-ROCK par LONER :


The ALLMAN BROTHERS BAND
Idlewild South (1970)
Le rock sudiste dans toute sa splendeur.




ZZ TOP
Zz Top's First Album (1970)
Certifié 100% Texas blues


Marquez et partagez





 
   LONER

 
  N/A



- Jeff Beck (guitare)
- Tim Bogert (basse, chant)
- Carmine Appice (batterie, chant)


1. Superstition
2. Lose Myself Without You
3. Jeff's Boogie
4. Going Down
5. Boogie
6. Morning Dew
7. Sweet Sweet Surrender
8. Livin' Alone
9. I'm So Proud
10. Lady
11. Black Cat Moan
12. Why Should I Care
13. Plynth/shotgun



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod